ESSEC > Parcours candidat(e)s > Sachin Meetun - MS SMIB

Prénom : Sachin 

Nom : Meetun

Série de baccalauréat : STG (option mercatique), 12,5 / 20 de moyenne

Etudes supérieures 

- BTS Comptabilité et Gestion des Organisations (10,25 / 20 de moyenne)

- IPAG Business School, Programme Grande École (13,5 / 20 de moyenne)

Score TAGE MAGE : 290/600 

Score TOEIC : 900/990

 

ADMISSIBLE dans quelles écoles ? ESSEC : Advanced Master Strategy & Management of International Business (SMIB) et ESCP : Master Stratégie Conseil et Organisation 

ADMIS dans quelles écoles ? ESSEC : Advanced Master Strategy & Management of International Business (SMIB)

 

Choix définitif ? MS SMIB de l'ESSEC

MEDC N°1 - 3.png

Bonjour, peux-tu nous décrire ton parcours ? 

Je m’appelle Sachin Meetun, 26 ans. Je suis actuellement étudiant au sein d’une formation en stratégie à l’ESSEC BS, le SMIB de l’ESSEC. Auparavant, j’ai effectué un Master en entrepreneuriat et innovation à l’IPAG BS. 

J’ai le projet de devenir consultant en management et stratégie d’entreprise. J’ai donc décidé d’intégrer une formation qui m’apporterait les connaissances et l’expérience nécessaires à la réalisation de ce projet. 

 

Admission Parallèles m’a accompagné dans la préparation de mon dossier de candidature, des oraux, ainsi qu’aux concours TAGE MAGE et TOEIC. 

 

Quelles étaient tes expériences marquantes au moment de passer les concours ?
 

- Expériences professionnelles : Candidatant à une formation « post master », je possédais déjà plusieurs expériences professionnelles au moment des concours : 

1) Une création de startup pour mon stage de fin d’étude, en Master 2 à l’Ipag : La Boite à Sport, dont le concept est de partager une séance de sport et d’en partager les frais en compagnie d’un coach sportif professionnel. 

Ma mission, en tant que business developer, était de d’améliorer le fonctionnement et de lancer cette entreprise. J’ai également organisé de séances de sport et participé à des concours. J’ai beaucoup appris grâce à cette aventure qui m’a permis de m’impliquer dans le développement d’une start-up, depuis sa création jusqu’à son incubation au sein un grand incubateur, Station F. 

 

2) Un rôle de consultant junior avec l’IPAG BS : toujours en fin d’année de master, j’ai eu l’opportunité de faire mes premiers pas dans le secteur du conseil. 

 

3) Un stage de fin d’année chez Capcar (intermédiaire de confiance dans la vente de voiture d'occasion), en première année de Master. Mes missions, en tant que business developer, étaient principalement de prendre contact avec des vendeurs de voitures et de proposer nos services d’accompagnement. 

 

4) Un stage d’expatriation à l’île Maurice : À l’hôtel 5 étoiles Angsana Balaclava Mauritius. J'y ai occupé le poste d’assistant marketing durant 4 mois et celui d'assistant ressources humaines durant 1 mois. J’y ai également réalisé une étude durant 1 mois sur les mesures concernant le développement durable qui sont mise en place par le gouvernement du pays. 


5) Assistant gérant de magasin : Depuis que je suis au collège, je travaille également à temps partiel en aidant mes parents, qui sont gérants de boutiques de chaussures à Paris et banlieue parisienne. 

 

- Expériences internationales : J'ai réalisé un stage d’expatriation de près de 6 mois à l’île Maurice. J’ai choisi de le faire à l’hôtel Angsana Balaclava Mauritius. Bien que je retrouve mes origines dans cette île, c’est la première fois que j’ai eu l’opportunité de séjourner sur une longue période, un peu plus de 6 mois. J’y ai énormément appris, notamment concernant la culture du pays qui s’est forgée au travers d’un mélange de plusieurs autres cultures à travers le temps : principalement indienne mais aussi africaine, asiatique et européenne. 

 

- Expériences associatives : J'ai 2 expériences associatives principales : 
1) Durant ma formation à l’IPAG BS, j’ai pu collaborer sur la création de l’association IPAG Games, visant à organiser des évènements autour des jeux-vidéo

 
2) J'ai également participé à la création d’une autre association, Six For All, association apolitique visant à organiser des réunions de discussion sur des sujets d’actualité. Au travers de cette association nous avons organisé, entre autres, une réunion de discussion sur le thème des réfugiés syriens. 

- Expériences culturelles : Mon expérience culturelle la plus significative concerne les voyages. Je voyage depuis que je suis tout petit, notamment pour vivre de nouvelles expériences et apprendre de nouvelles choses. Au moment de passer les concours, je revenais de Norvège et de Suède, où j’avais réalisé des randonnées. 

- Expériences sportives : Depuis très longtemps, je pratique le running et la musculation à raison d’au moins 3 fois par semaine pour entretenir mon corps. 

 

Quels étaient les points FORTS / FAIBLES de ta candidature aux concours ?

 

- Points forts : Les points forts de mon dossier résultent du temps que j’ai consacré à la préparation des concours. 

J’avais pris mon temps afin de bien réfléchir et travailler mon projet professionnel, de manière à ce que je sois convaincu que ce projet est le bon et que je puisse convaincre un interlocuteur de son évidence. Pour cela, j'ai enquêté sur LinkedIn pour observer les parcours des personnes exerçant le métier que je convoitais et j’en ai interrogé quelques-uns afin d’avoir leurs conseils. J’ai également interrogé mes professeurs qui m’ont de plus apporté leur soutien dans mon projet. 

 

Le temps que consacré à la préparation de mon dossier m’a également permis de mieux me connaître en travaillant sur moi. Tout cela m’a permis de mettre en avant mon profil. 

 

-Points faibles : Les grandes écoles de commerce que je convoitais recrutent essentiellement des personnes ayant des parcours « exemplaires ». Au début, je pensais que mon parcours, ne remplissait pas ces critères. Cependant, avec un travail sur moi-même, il avait pris sens. Il faut savoir le mettre en avant et le défendre.

Autre « point faible », mes scores de TAGE MAGE (290 / 600) et TOEIC (900 / 990) n’étaient pas exceptionnels. Candidatant à des MS, j’avais opté pour une stratégie un peu risquée qui était de passer plus de temps sur la rédaction de mes dossiers de candidature plutôt que sur la préparation de tests. Avec du recul, je conseillerais de passer autant de temps sur la rédaction des dossiers que sur les tests, et je conseillerais d’avoir de meilleurs scores que moi (pour les MS).

 

 

Qu’as-tu fait pour contrecarrer tes points faibles ?

Je me suis organisé et ai consacré du temps pour préparer ma candidature. Cela m’a permis de travailler sur la mise en avant de mes points forts. Les mentors de la prépa Admissions Parallèles m’ont également donné de précieux conseils qui m’ont permis de gommer ces points faibles. 

 

 

Quelles sont les principales difficultés des épreuves ÉCRITES aux concours selon toi ?

 

J’ai eu une épreuve de synthèse concernant la rédaction de mon projet et de mon parcours, qui était la rédaction de mon dossier de candidature (dossier d’une quinzaine de pages). La rédaction du dossier de candidature peut se faire à n’importe quel moment. Je conseillerais de s’y préparer le plus tôt possible, dès que l’idée de faire un MS nous vient en tête afin de produire un dossier de qualité et d’être sûr que notre projet est le bon. Cela ne coûte rien tant que l’on n’envoie rien, autant en profiter. Selon moi, la principale difficulté de cette épreuve réside dans la manière de nous distinguer des autres candidats tout en mettant en avant l’évidence de notre parcours et notre projet. 

Comment t’es-tu préparé aux ÉCRITS ?

 

Je me suis renseigné auprès des étudiants des écoles que je convoitais sur la manière dont ils ont, eux, réussi à y entrer. Il n’y a pas de secret, il faut s’y mettre en avance et prendre son temps pour rédiger son projet. Il faut également se renseigner auprès des personnes exerçant le métier que l’on aspire faire pour le confirmer (dans le cadre d’une candidature à un mastère spécialisé). J’ai eu la chance d’avoir eu un mentor, avec la possibilité d’échanger à volonté avec la prépa Admissions Parallèles, qui a relu mon dossier. 

 

 

Quelles sont les principales difficultés des épreuves ORALES aux concours selon toi ?

 

Au départ, étant de nature assez timide, les épreuves orales étaient celles que je redoutais le plus. Je pourrais dire que la gestion du stress ou encore la peur de ne pas avoir de réponse aux questions, qui dans certains cas peuvent être farfelues, étaient les difficultés dont je craignais. 

Ces questions sont en fait là pour mieux nous connaître, déceler un niveau de maturité et notre professionnalisme.

Finalement, avec du recul, je dirais que la principale difficulté est de s’organiser pour se préparer en avance à ces épreuves. Une fois bien entraîné, on ne ressent plus aucune de ces craintes. 

 

Comment t’es-tu préparé aux ORAUX ?

Je me suis préparé en répondant sous forme de bullet-points à toutes les questions possibles que la prépa Admissions Parallèles. La prépa m’avait également offert la possibilité de passer des entretiens blancs qui m’ont permis de me tester et qui m’ont permis de me sentir plus serein. 


 

Quelle est l’école qui t’as le plus marqué le jour de tes oraux ? (campus, ambiance, accueil, etc.). Pourquoi ? 

 

Je n’ai pas passé d’oraux avec l’ESSEC, mais le campus de cette école m’avait tout de suite séduit lors d’une visite aux portes ouvertes, je m’étais senti de suite à l’aise.

Cela m’avait également motivé pour travailler plus durement afin de l’intégrer. 


 

Quel était ton projet professionnel aux oraux ? 

 

Je souhaite à terme devenir consultant en management et stratégie, avec une spécialisation dans la transformation digitale des entreprises. Ce projet s’est construit progressivement après diverses expériences et échanges avec des professeurs et professionnels au cours de ma formation et de mes stages. 

 

À court terme, mon souhait serait d’intégrer un cabinet de conseil tel que Capgemini, Accenture ou encore BearingPoint, qui possèdent cette spécialisation. 

 

Si tu devais changer quelque chose dans ta préparation aux concours, que changerais-tu ?

 

Je m’organiserais pour consacrer plus de temps concernant ma préparation au TAGE MAGE et TOEIC

 

Si tu devais donner 3 conseils à nos membres des communautés pour se préparer aux concours. Lesquels ?

 

Conseil n°1 : Commencer à se préparer en avance, très en avance. Renseignez-vous auprès de prépas, qui vous offrent de très bons conseils gratuitement. Se préparer en avance signifie aussi de s’organiser un planning de révisions. 

 

Conseil n°2 : Sacrifier (un peu) sa vie sociale et profitez-en pour en avoir une bien meilleure plus tard avec des expériences très enrichissantes (fêtes, opportunités d’emplois, réseau des écoles, échanges à l’étranger. Bossez à fond. Les écoles de commerce sont vraiment au top. C’est un investissement très rentable. 

 

Conseil n°3 : Travailler en groupe : Se faire des amis, créer des groupes Whatsapp, Messenger, en dehors de la prépa pour se motiver, et échanger des conseils. L’objectif est de se créer un environnement motivant, avec des personnes qui sont dans la même "galère" que nous pour garder la flamme. Je sais que pas mal d’amis ont "décroché" durant les périodes de vacances, notamment celles de Noël. 

 

 

Si tu devais décrire ton école en 3 mots, que dirais-tu ? Et pourquoi ?

 

1. Expérience : On est amené à vivre de nombreuses expériences très enrichissantes au travers des cours et des associations (sportive ou musicale par exemple). Je ne suis même pas resté 1 an dans cette école à cause du coronavirus cependant, j’en ressors grandi. 

 

2. Humain : J’ai particulièrement apprécié l’ouverture aux autres, avec la grande diversité des étudiants, et la manière dont on se comporte, avec respect. 

 

3. Organisation : Il y a tellement de choses que l’on peut faire et doit faire en même temps. Il faut savoir bien s’organiser pour pouvoir bénéficier du maximum de ce que cette école nous offre. 

 

 

As-tu travaillé les concours en solo ou accompagné ?

 

Accompagné, avec la prépa Admissions Parallèles. Les frais peuvent faire peur, mais l’expérience et le savoir que j’ai acquis dans cette prépa en valent le coup, elle m’est toujours utile même après l’avoir quitté.

Je conseillerais également aux étudiants des prépas de garder des liens entre eux (sur LinkedIn par exemple) afin d’élargir leurs réseaux. 

Sachin Meetun - ESSEC

Nous vous recommandons également les articles suivants : 

Lire : Mes 10 conseils pour réussir son TAGE MAGE - Martin Berton - 490/600 au TAGE MAGE.

Lire : Les 3 mots qui caractérisent l'ESSEC sont... - Daphné Olivaux - Admise ESSEC 2019.

Lire : Qu'apprend-on réellement en école de commerce ? - Jonathan Cosperec - Admis Audencia 2019.