Vous visez le TOP 5 ? Une prépa est fortement recommandée...

Parcours de candidate : Morgane Marchal - emlyon - Concours AST

Prénom : Morgane

Nom : Marchal

Série de baccalauréat : Economique et Social, mention Bien

Etudes supérieures : Licence Droit de l’entreprise Common Law – m : 11. Master 1 Droit des affaires – m : 11,5.

Score TAGE MAGE : 303/600

Score TOEIC : 940/990

ADMISSIBLE dans quelles écoles ? emlyon et Grenoble Ecole de Management.

ADMIS dans quelles écoles ? emlyon et Grenoble Ecole de Management.

Choix définitif ? emlyon

Bonjour, peux-tu nous décrire ton parcours ? 

 

D’aussi loin que je me souvienne, je n’ai jamais eu d’idées fixes sur ce que je voulais faire (comme cursus universitaire ou même comme métier). Lorsque je suis arrivée en Terminale, ma mère m’a d’abord poussé à essayer les concours de Sciences Po (auxquels j’ai échoué lamentablement) puis m’a dit que ma seule autre solution était la faculté de Droit. J’ai donc entamé une première année de Licence de Droit franco-anglais à la fac, et là encore, un peu perdue et peu intéressée, j’ai raté ma première année avec une très mauvaise moyenne.

C’est alors que je me suis demandé ce que je voulais faire et n’ayant pas d’idée, la seule possibilité à mon sens était de continuer, de m’accrocher et de persévérer en droit. C’est ce que j’ai fait et j’ai donc obtenu ma Licence en Droit Common Law, mention Droit de l’entreprise.

Puis, voulant continuer à faire de l’anglais avec mon cursus de Droit, je suis partie à Strasbourg faire mon Master 1 en Droit des affaires tout en réalisant un Diplôme Universitaire en Terminologie Juridique Anglaise. Cette année à Strasbourg a cristallisé mon mal-être et mon sentiment que je ne suivais pas les bonnes études et que je pourrais faire du Droit toute ma vie. 

 

Il me ne restait qu’une année d’étude avant de travailler et pourtant, je ne voulais pas poursuivre. Pendant cette année à Strasbourg, j’ai fait beaucoup de salons de présentations sur les écoles de commerce, je me suis renseignée sur Internet et auprès de connaissances qui avait fait des Bachelors. J’ai finalement découvert 2 possibilités pour moi, les écoles sur dossier et le concours Passerelle (j’avais été acceptée dans un très bon Master 2 à Nancy, je ne voulais donc pas arrêter le droit pour aller dans n’importe quelle école). 

J’ai commencé à travailler mon TAGE MAGE tardivement, en janvier, pour passer le concours autour de fin mars. Je savais que je ne serais pas prête pour le passer avant et que je ne pourrais donc pas postuler à l’ESSEC, par exemple. Dès lors j’avais sélectionné l’emlyon et la meilleure école du concours Passerelle : GEM. 

J’ai travaillé avec Le Grand Manuel du Tage Mage (qui est extrêmement bien fait avec ses fiches, ses exercices d’entrainement, les QR code pour accéder aux vidéos explicatives et ses concours blancs).

J’ai obtenu 303 / 600 à l’examen (j’ai passé la barre des 300 aux concours blancs l’avant-veille de l’examen). J’avais déjà passé mon TOEIC à la fin de ma L3 de Droit, étant donné qu’il est valable 2 ans je ne l’ai pas repassé (940 / 990). 

J’ai ensuite passé le concours Passerelle début avril avec un corpus de texte à traiter, une épreuve au choix (Droit pour ma part dont le sujet était « La Grève ») et un examen d’Anglais.

J’étais admissible 750ème à l’EM et 128ème à GEM. J’ai passé mes oraux et ai été admise 75ème à l’emlyon et 27ème à GEM.

 

Quelles étaient tes expériences marquantes au moment de passer les concours ?
 

- Expériences professionnelles :  J’avais beaucoup d'expériences professionnelles à faire valoir au moment des concours : 

- Secrétariat, LDM Equipement pendant 1 mois (2014)

- Baby-sitting, Cartables et Trottinettes pendant 1 an (2014/2015)

- Saisonnière dans une  coopérative agricole pendant 1 mois (2015)

- Vendeuse, Léon d'la Savoie pendant 2 mois en (2016 et 2017)

- Vendeuse, Poissonnerie Schaller (Noël et Nouvel An 2016)

- Assistante de vie, Apef Services pendant 1 mois (2017)

- Agent de vie sociale, Maison de retraite du Charmois (2017)

- Employée de bureau service commercial, LDM Equipement pendant 3 mois (2018)

- Expériences internationales : 

1) 2 séjours de 2 semaines à Liverpool avec le programme Nacel en 2008 et 2009. 

2) Echange de 3 mois à Munich, Programme Brigitte Sauzai (échange entre la Lorraine et la Bavière). 

- Expériences culturelles : Conservatoire de Nancy : 11 ans de Piano, Solfège et Chant. 

- Expériences sportives : Beaucoup de sports différents mais surtout natation depuis 8 ans.

Quels étaient les points FORTS / FAIBLES de ta candidature aux concours ?

 

Points forts :  

- Mes expériences professionnelles nombreuses et variées.

- Mon cursus universitaire.

- Mon niveau d’anglais.

Points faibles :

- Pas de projet professionnel spécifique à présenter (bien que ce soit demandé lors des oraux).

- Pas vraiment d’expériences marquantes en commerce qui prouvent et expliquent cet intérêt soudain pour une école de commerce.

- Des expériences professionnelles nombreuses et variées qui peuvent montrer une sorte d’indécision.

- Une très mauvaise connaissance du milieu commercial et des écoles de commerce en général.

Qu’as-tu fait pour contrecarrer tes points faibles ?

 

Je me suis préparée pour les oraux afin d’affiner un projet professionnel (bien que ce soit un faux projet).

Je travaillais, au moment des oraux, pour une entreprise, au sein de son service commercial afin de me faire une expérience plus marquante et concrète.

J’ai fait de mes nombreuses expériences professionnelles une force, à mon sens, un manager de demain ne peut plus simplement sortir d’école de commerce sans avoir jamais travailler à la place de personnes qu’ils coordonnent et avec lesquels il travaille.

 

Il est important d’exercer les métiers, d’être à la place des gens, afin de comprendre et de vivre les mêmes problématiques qu’eux. Par ailleurs, je ne me suis jamais reposée sur « mes lauriers » j’ai toujours travaillé et je ne suis jamais rester inactive, ce qui me paraît tout de même être un point important.

 

Quelles sont les principales difficultés des épreuves ÉCRITES aux concours selon toi ?

Je sais que les élèves de "prépa" passent des épreuves très difficiles et surtout très différentes, ce qui fait qu’il y a beaucoup de choses à apprendre. 

Pour moi, en tant qu’AST, la principale difficulté était, de valider mon année universitaire en cours, et de me préparer aux concours en même temps.

 

Le droit reste, à mon sens, une des matières les plus difficiles que j’aie jamais travaillées. C’est comme une langue étrangère que l’on doit apprendre et déchiffrer. Cela demande donc beaucoup de travail, beaucoup plus qu’en école en tout cas, et il est parfois difficile de concilier un emploi du temps de l'université (entre les cours, le travail personnel, la préparation des TD, les galops, les partiels) et la préparation au TAGE MAGE qui demande aussi beaucoup d’apprentissage, qui suppose qu’on revient sur des notions parfois anciennes (le théorème de Thalès en M1 de Droit, franchement c’est loin !).

Et surtout prendre 2h de temps pour s’entrainer à un concours blanc, bien suivre le planning de révision, cela correspond à 2h pendant lesquelles on ne travaille pas ses cours à côté.

 

Evidemment, l’épreuve la plus compliquée pour moi étaient les maths ! Et peut-être les révisions de Droit pour le concours Passerelle (car cela peut tomber sur énormément de sujets divers et variés. Spoiler alert : je n’avais pas révisé le sujet de la Grève pour l’épreuve et pourtant il a des choses qui reviennent à l’esprit sur le Droit du travail par exemple donc on peut s’en sortir). 

Comment t’es-tu préparée aux ÉCRITS ?

 

J’ai révisé. Honnêtement il n’y a rien d’autre à faire ! Et j’ai fait les concours blancs du Grand Manuel du Tage Mage

Pour le corpus de textes de Passerelle, j’ai revu la méthodologie avec ma tante (professeure de français). Je ne me suis jamais préparée en Anglais pour dire toute la vérité. Et en Droit j’ai repris mes cours de L1, L2 et L3.

Quelles sont les principales difficultés des épreuves ORALES aux concours selon toi ?

 

Toutes les questions et formats d’entretien sont propres à chaque école, donc la difficulté est de se préparer à chacun de ces formats. 
 

Pour l’emlyon, c’était un système de cartes piochées aux hasard auxquelles il fallait répondre rapidement. Les cartes pouvaient aller de « Quelle est votre série préférée ? » à « Quel métier ne voudriez-vous jamais exercer ? ». 

A GEM, nous devions préparer un sujet (soit d’invention, soit de géopolitique, soit d’économie il me semble), le présenter au jury puis faire un entretien inversé (où nous posons des questions à un membre du jury que nous sélectionnons et il faut rebondir sur ses réponses, montrer qu’on a bien compris et retenu ses fonctions, …), puis enfin un entretien classique d'une dizaine de minutes.

 

Comment t’es-tu préparée aux ORAUX ?

 

J’ai participé à des oraux blancs avec la prépa Admissions Parallèles. Ce sont des étudiants d’école de commerce qui m’ont entrainée à distance et c’était un exercice très intéressant.

Quelle est l’école qui t’as le plus marquée le jour de tes oraux ? (campus, ambiance, accueil, etc.). Pourquoi ?

 

GEM ! D’abord nous avons été accueillis par un petit-déjeuner, puis une présentation en amphi de l’école avec des danses, des chants, une mascotte, … Les élèves étaient très accessibles, discutaient bien et s’occupaient réellement de nous. J’ai aussi moins ressenti le côté compétition avec les autres AST et je me suis liée d’amitié avec certaines personnes. 

A l’emlyon, il n’y avait pas ou très peu d’accueil. Nous étions beaucoup plus laissé(e)s le côté avec le sentiment que les élèves présents étaient heureux de se retrouver entre amis plutôt que d’accueillir les admissibles. 

 

Quel était ton projet professionnel aux oraux ? 

Je ne sais plus exactement ! Directrice commerciale ou quelque chose comme cela.

Si tu devais changer quelque chose dans ta préparation aux concours, que changerais-tu ?

Je commencerais à travailler plus tôt mon TAGE MAGE pour essayer également l’ESSEC, parce qu’on ne sait jamais !

Autrement, je pense avoir fait mon maximum pour le reste et il y a aussi une grosse partie de chance pour ces concours.

Si tu devais donner des conseils à nos membres des communautés pour se préparer aux concours. Lesquels ?

 

Conseil n°1 : Travaillez encore et encore jusqu’au bout : Ça finira par payer à un moment donné ! Bien se renseigner (si comme moi vous avez fait des études totalement différentes et que vous n’y connaissez rien).

Conseil n°2 : Démarquez-vous et soyez à l’écoute : À GEM, j’ai entendu en arrivant que le jury n’en pouvait plus des oraux sur les sujets d’invention car tout le monde prenait cela, alors j’ai choisi le sujet sur les paradis fiscaux qui correspondait à mon cours de Droit pénal et qui les a beaucoup plus intéressés !

Si tu devais décrire ton école en 3 mots, que dirais-tu ? Et pourquoi ?

1) Dynamique :  L’emlyon s’adapte facilement à toutes les situations, ce n’est pas seulement la situation actuelle avec le Covid-19 qui me fait dire cela mais aussi les nouveaux cours que l’on nous propose d’une année sur l’autre, comme Rupture/Disrupted Futures pour penser à l’avenir et au manager de demain ou encore Designing with Web, où on nous apprend à coder par exemple.

2) Qui mise sur la vie associative : Les associations ont une place incroyable dans les écoles de commerce, il faut le voir pour y croire ! Cela n’a rien à voir avec l'université.

3) Employabilité : Ce n’est pas un mensonge, on trouve des stages, des emplois à la sortie de l’école sans problème. Les personnes qui sortent de l’emlyon sont effectivement recherchés. Pour autant, soyez acteur de tout cela car les recruteurs n’attendent pas après nous non plus).

As-tu travaillé les concours en solo ou accompagnée ?

Seule ... mais accompagnée du Grand Manuel du TAGE MAGE, du groupe Facebook Monsieur TAGE MAGE et de personnes m’ayant préparé aux oraux !

 

Nous vous recommandons également les articles suivants : 
Lire : "J'ai intégré AUDENCIA en parlant de sirènes à l'entretien" par Jonathan Cosperec, Admis AUDENCIA 2019 avec 17/20 en entretien.

Lire : "J'ai intégré l'ESCP avec un plan en 5 étapes" par Antoine Donnarumma - Admis ESCP 2019.