Vous visez le TOP 5 ? Une prépa est fortement recommandée...

emlyon > Parcours étudiant(e)s > Trouver un stage à l’international en école de commerce

Alors que j’étais en train de valider mes derniers crédits ECTS requis pour obtenir mon diplôme, j’ai entamé des recherches pour mon second stage que j’ai décidé d’effectuer à l’étranger et plus précisément à New-York. J’ai fait ce choix de coupler stage et période à l’international afin de raccourcir la durée de mon PGE.

Comme je n’avais pas beaucoup d’expérience dans la recherche de stage à l’étranger, j’ai décidé de m’y prendre plusieurs mois à l’avance. En effet, il faut savoir que la recherche d’un stage à l’étranger est un processus très fastidieux qui requiert beaucoup de temps et d’abnégation.

 

Voici donc quelques conseils pour faciliter votre recherche de stage à l’étranger :

MEDC N°1 - 3.png

Conseil n°1 : Solliciter les retours d’expérience des étudiants de son école

 

Dans l’optique de ma recherche de stage à New-York, j’ai décidé, dans un premier temps, de sonder des étudiants de l’emlyon qui avaient effectué un stage outre-Atlantique. J’ai récolté beaucoup d’avis d’étudiants qui avaient gardé des souvenirs extraordinaires de leur expérience aux États-Unis. Dans un premier temps, cela a confirmé tout mon intérêt pour cette destination.

 


Conseil n°2 : Utiliser le Career Center de son école

 

Malheureusement, les échanges précédents avec les étudiants de mon école n’ont pas permis de donner l’élan espéré à cette recherche de stage. J’ai donc décidé, dans un second temps, de contacter le Career Center de mon école afin d’obtenir la liste de tous les élèves - un fichier de plus de 200 personnes - qui ont effectué un stage à New-York. En plus d’avoir acquis de précieux contacts, j’ai récolté une multitude d’astuces pour calibrer ma manière d’entreprendre mes recherches. En effet, beaucoup d’entre eux ont utilisé le réseau des alumnis – anciens étudiants diplômés de l’école – pour trouver un stage.

 

 

Conseil n°3 : Chercher dans le réseau alumnis de l’école, véritable catalyseur d’une recherche de stage à l’étranger

 

J’ai donc utilisé le réseau alumni de l’emlyon – plus de 32 000 anciens étudiants répartis dans plus de 120 pays – pour avoir des contacts directs au sein d’entreprises basées à New-York. En calibrant l’outil de recherches, je suis parvenu à obtenir plusieurs dizaines de contacts d’anciens de l’emlyon étant en poste à New-York, ce qui a donné une impulsion considérable à ma recherche de stage. En effet, après divers échanges sur mes motivations, certains ont accepté de faire passer ma candidature et j’ai réussi à intégrer divers processus de recrutement pour un stage à New-York.

 

 

Conseil n°4 : Fouiller quotidiennement sur la plateforme de recherche de stages JobTeaser

 

En parallèle de ces précédentes démarches, je scrutais attentivement les nouvelles offres de stages à l’étranger sur JobTeaser. Et c’est finalement via cette plateforme que j’ai décroché le précieux sésame : un stage de 6 mois en tant que Business Development Manager au sein d’une FoodTech à Riyadh en Arabie Saoudite.

 

Non, je ne me suis pas trompé et vous avez bien lu !

En effet, après avoir passé des semaines à chercher un stage à New-York, je suis tombé, par hasard, sur une offre qui a fait totalement écho en moi, tant en matière de missions que de vision des fondateurs.

Après un processus de recrutement rapide mais exigeant, ma décision était actée : j’étais parti pour rejoindre la première start-up 100 % française de toute l’histoire de l’entrepreneuriat en Arabie Saoudite, un projet audacieux dans un des pays les plus fermés du monde.

 

Si vous désirez en savoir plus sur ce qui a orienté ma décision et comment s’est déroulé mon stage en Arabie Saoudite saoudien, n’hésitez pas à lire mon article : L’entrepreneuriat en Arabie Saoudite, une aventure hors du commun.

David Godard - l'emlyon