Vous visez le TOP 5 ? Une prépa est fortement recommandée...

3 conseils pour choisir son stage à l'étranger - Calvin Chiappori, étudiant à SKEMA

Un stage à l'étranger est souvent obligatoire dans un cursus d'école de commerce.

Je vais ainsi vous présenter 3 éléments importants à prendre en compte pour réaliser un stage à l’étranger, grâce à mon expérience lors d’un stage de 6 mois à Londres. 



Conseil n°1 : Faites attention à la législation sur les salaires, parfois très souple 

Avant de postuler pour un stage à l'étranger, il est important de se renseigner sur la législation en vigueur dans le pays. Beaucoup de pays sont très souples en termes de règles sur la gratification notamment (on ne parle pas de salaire lorsque l’on rémunère un stagiaire mais plutôt de gratification). Alors qu'en France, une gratification minimum d’environ 500€ est requise pour un stage de plus de 2 mois, en Angleterre, par exemple, aucune gratification minimum n’est requise dans certains cas.

Lors de l'embauche, trois statuts différents existent : travailleur, employé et volontaire. Les deux premiers statuts donnent droit à un salaire minimum, mais pas celui de volontaire. Dans ce cas, aucune rémunération sera versée pour le stage. Faites donc bien attention. 

 

Voilà nécessairement un point d’attention à considérer lors de vos recherches, tout en vous intéressant parallèlement au coût de la vie au sein du pays concerné. Il serait dommage de se rendre compte que la vie est insoutenable financièrement une fois le stage en route. 

Ayant eu une opportunité de stage difficile à refuser à Londres, j’ai ainsi dû faire l’impasse sur un salaire pendant 6 mois là-bas, situation assez contraignante en tenant compte du coût de la vie dans cette ville.

 

Conseil n°2 : Ne partez pas dans un pays par défaut

 

Il est primordial de sélectionner le pays dans lequel nous souhaitons aller par choix et non pas par défaut. J’ai pu remarquer, à la fois lors d’entretiens pour intégrer un Master en école de commerce, à la fois lors d’entretiens dans une entreprise pour réaliser un stage ou une alternance, que les recruteurs me questionnaient toujours sur cette expérience à l’étranger, alors que ce n’est ni mon expérience la plus longue, ni la plus récente. 

Ce stage intriguera les recruteurs tout au long de votre cursus scolaire ou professionnel, et sera une vraie valeur ajoutée dans le CV. Ce serait dommage que cette expérience à l’étranger soit alors négligée, tant elle peut apporter un plus lors d’entretiens !

Conseil n°3 : Méfiez-vous des missions de stage attribuées, notamment durant votre Licence

Mon premier stage à Londres était obligatoire lors de ma deuxième année de Bachelor. Alors seulement en Bac+2, cela peut paraître difficile de trouver un stage à la hauteur de nos prétentions. Bien que certaines entreprises n’aient aucun mal à recruter des étudiants étrangers, il faut malgré tout étudier l’offre de stage très attentivement. Le stagiaire chargé de faire le café n’est pas nécessairement un mythe et peut malheureusement exister.

 

Veillez alors à ce que les missions de stage mentionnées soient bien détaillées, à ce qu’elles aient du sens et paraissent assez consistantes. Il est évident qu’en niveau Bac+2 le stagiaire n’ait pas de grandes responsabilités au sein de l’entreprise, mais il n’empêche qu’il doit avoir un planning journalier établi et rempli au même titre que les autres. N’hésitez pas à faire savoir à votre interlocuteur dès l’entretien que vous avez de réelles ambitions et que vous en attendez de ce stage. 




Nous vous recommandons également les articles suivants : 

Lire : "J'ai intégré AUDENCIA en parlant de sirènes à l'entretien" par Jonathan Cosperec, Admis AUDENCIA 2019 avec 17/20 en entretien.

Lire : "J'ai intégré l'ESCP avec un plan en 5 étapes" par Antoine Donnarumma - Admis ESCP 2019.