Vous visez le TOP 5 ? Une prépa est fortement recommandée...

SKEMA > Parcours étudiant(e)s > Parcours de stagiaire : Caroline Giron - Société Générale

Nom de l’entreprise : Société Générale

Nom du poste : Auditrice interne sur les activités de financement, conseil et gestion privée

Département du poste : Société Générale Corporate and Investment Banking

Durée du stage : 4 mois

Lieu de travail (pays, ville) : La Défense, France

MEDC N°1 - 3.png

1) Pourquoi as-tu postulé à cette entreprise ?

Raison n°1 : La Société Générale est un pilier de l’industrie bancaire française.

Raison n°2 : Je souhaitais travailler dans un grand groupe pour toucher à des missions diverses, où l’Audit et l’Inspection Générale ont une place importante.

Raison n°3 : Je souhaitais élargir mon réseau, accéder à plus d’opportunités.

 

2) Pourquoi as-tu postulé à ce stage / ce poste ?

Raison n°1 : Pour avoir une vision globale sur la banque de financement et d’investissement.

Raison n°2 : L’audit est un métier formateur, qui ouvre de nombreuses portes que ce soit en banque ou dans un cabinet.

Raison n°3 : Comprendre et améliorer les processus bancaires.

 

3) Quel a été le processus de recrutement (nombre d’entretiens, types d'entretiens, au téléphone / en présentiel, types de questions, personnes (+ poste) rencontrées, etc.) ?

Les 2 entretiens que j’ai passés étaient en visioconférence. Les 2 entretiens ont duré à peu près 1 heure dont 30 minutes en français puis le reste en anglais.

 

Entretien n°1 : J’ai tout d’abord été interviewée par deux auditrices confirmées avec qui j’ai travaillé par la suite lors de mon stage. L’entretien s’est déroulé en trois parties.

 

Tout d’abord, comme tout entretien, une présentation de ma personnalité suivie de mes expériences professionnelles.

Ensuite, elles ont voulu savoir ce que chacune des expériences m’avait apporté et comment je comptais utiliser ces compétences acquises dans mon futur professionnel, notamment dans le stage.

Enfin, elles m’ont questionné sur la structure de la banque c’est-à-dire sur les lignes de défense de la banque et les services que pouvait proposer la banque de financement et d’investissement, des services / business units que j’allais auditer par la suite dans mon stage.

 

Entretien n°2 : Le deuxième entretien était à peu près similaire, car il était réalisé avec deux autres membres de la Société Générale, deux superviseurs (= managers des chefs de mission). Leur travail est d’identifier l’ensemble des risques du périmètre et d’accompagner les chefs de mission dans le développement de leur équipe. La fin de l’entretien relevait d’un caractère très managérial c'est-à-dire qu'ils souhaitaient connaître le rôle que j’adoptais en équipe (avec des exemples), ce que j’attendais de mon manager, ma manière de travailler, si j’étais flexible vis-à-vis du télétravail.

 

4) Quels conseils donnerais-tu aux étudiant(e)s qui souhaitent postuler à un stage dans cette entreprise ? Comment se préparer aux entretiens ?

Conseil n°1 : Comprendre ce que propose chaque business unit de la banque de financement et d’investissement.

Conseil n°2 : Comprendre le rôle de l’Audit et de l’Inspection Générale dans la banque. Identifier les étapes successives d’une mission d’audit.

Conseil n°3 : Être à l’aise pour se présenter, échanger et rédiger en anglais. Les entretiens avec les audités étaient en anglais, ainsi que la rédaction des comptes rendus et du rapport final.

 

5) Quelles étaient tes 3 principales missions au cours de ce stage ?

J’ai été considérée comme une auditrice junior. J’ai donc pu avancer avec l’équipe sur chacune des étapes de la mission :

Phase n°1 : comprendre le fonctionnement du service et son rôle au sein de la banque. Puis, il identifiera les postes des personnes concernées par la mission, et essaiera d’appréhender leurs tâches quotidiennes.

Phase n°2 : le diagnostic. Il permet d’échanger avec les audités pour rentrer dans le détail. L’auditeur identifie les risques, et commence à dessiner les différents contrôles qu’il va réaliser.

Phase n°3 : l’investigation. L’auditeur réalise ses contrôles en s’appuyant sur les documents fournis par les audités lors des meetings, les accès aux outils et les meetings.

Phase n°4 : la rédaction du rapport. Il constitue un résumé de toute la mission, regroupant les risques identifiés, les constats réalisés et précisant les axes d’amélioration proposés par l’Audit. Le rapport est ensuite validé par les audités.

Phase n°5 : le suivi des recommandations faites par les auditeurs auprès des audités.

 

Le stagiaire intervient dans chacune des étapes sauf dans la dernière, à part s’il est embauché à la fin de son stage.

Personnellement, j’ai été très autonome et j’ai pu réaliser une partie de chacune des tâches, avec un soutien de mon équipe bien entendu.

 

6) Quelle était l’ambiance au sein de l’équipe / du département / de l’entreprise ? As-tu des anecdotes à nous partager ?

J’ai été rapidement intégrée dans l’équipe. J’ai eu la chance que chaque membre me forme sur un sujet par exemple les risques bancaires, les outils d’audit, etc. De plus, chaque midi, l’équipe prenait le temps de manger ensemble.

Même en période de télétravail, nous réalisions des « call café » une fois par semaine en visioconférence. Il était très amusant de voir votre manager avec une barbe aussi longue que celle de Dumbledore !

 

7) Quels sont les 3 enseignements que tu peux tirer de cette expérience professionnelle ?

Enseignement n°1 : L’importance de développer son esprit de synthèse lors des meetings, rédaction du rapport final, etc.

Enseignement n°2 : L’importance de l’adaptabilité et l’aisance relationnelle. Vous pouvez être en mission aux quatre coins du monde avec des auditeurs qui travaillent pour des départements complètement différents. De plus, vous allez devoir poser plus de 30 questions à un même audité sans que cela passe pour un interrogatoire. Un bon auditeur doit faire passer un bon moment à ses audités et s’organiser pour le solliciter le moins possible.

Enseignement n°3 : L’importance de la curiosité et de la persévérance, qui sont la clé d’un bon auditeur. En effet, en très peu de temps, il doit comprendre les tenants et aboutissants du département, les risques de celui-ci, les tâches quotidiennes des audités au point de les challenger.

 

8) Ce stage a-t-il modifié / confirmé ton projet professionnel ?

J’ai beaucoup appris dans ce stage sur la structure de la banque d’investissement et de financement. L’audit m’a réellement permis à avoir une vision globale. Cependant, je ne souhaite pas continuer dans ce métier.

Grâce aux audités et aux meetings réalisés, je souhaite me diriger vers des postes dans le financement et le conseil.