Vous visez le TOP 5 ? Une prépa est fortement recommandée...

Parcours de candidate : Philippine AURÉ - Audencia - Concours AST

Prénom : Phillipine

Nom : Auré

Série de baccalauréat : ES, 12,2 / 20 de moyenne

Etudes supérieures : Licence, entre 10 et 11 de moyenne

Score TAGE MAGE : 290/600

Score TOEIC : 890/990

ADMISSIBLE dans quelles écoles ? Toutes les écoles du concours Passerelle, SKEMA, Audencia (je n’ai pas présenté EDHEC, Tremplin, TBS) 

ADMIS dans quelles écoles ? Audencia, SKEMA, toutes les écoles de Passerelle 

Choix définitif ? Audencia

Quelles étaient tes expériences marquantes au moment de passer les concours ?

- Expériences professionnelles : Passionnée par le digital, j’ai réalisé plusieurs stages dans ce domaine (community management, chef de projet digital) durant mes années à l'université. De plus, grâce à mon expérience en tant qu’hôtesse en évenementiel, j’ai pu découvrir l’envers du décor d’évènements prestigieux (matchs au Parc des Princes, conférence à la salle Pleyel), qui exigeaient ainsi une grande rigueur professionnelle et un côté relationnel.

- Expériences internationales : Je suis partie en Irlande pour devenir réceptionniste dans une auberge de jeunesse durant 2 mois : cela a été une expérience incroyable, j’ai pu découvrir une nouvelle culture et ai rencontré des personnes aux parcours complètement hors du commun. L’année d’après, j’ai travaillé en tant que jeune fille au pair pendant un été en Espagne près de Pampelune, ce qui m’a permis de travailler mon espagnol (délaissé depuis le lycée..) et goûter à la culture locale.

- Expériences associatives : Grâce à l'université, j’ai pu faire du bénévolat au sein de l’association Action Contre la Faim : mon rôle était d’animer des séances de sensibilisation aux causes de l’association auprès des établissements scolaires à Paris. Ce fut un véritable challenge car je n’avais jamais la parole devant une assemblée aussi importante. Mais ce fut aussi un moment inoubliable, que j’ai pu réitérer plusieurs fois durant mes années universitaires.

- Expériences culturelles :  Durant ma L2 à l’université, j’ai eu la chance d’intégrer l’association étudiante LA VOLT, qui venait de se créer : elle a pour objectif de faire connaître les jeunes talents musicaux de la communauté universitaire. Pendant cette période, j’ai pu jouer un rôle actif au sein du bureau, en travaillant notamment au pôle communication : mon but était de promouvoir sur les réseaux sociaux, les différents évènements organisés par l’association. Le fait d’avoir pu animer et de participer à la croissance de cette association était très stimulant ! 

- Expériences sportives : D’un naturel dynamique, je ne tiens jamais en place.  Durant mon temps libre, j’aime beaucoup jouer au tennis et faire de la voile pendant les vacances : j’ai d’ailleurs pu participer à quelques régates locales, ce qui a accentué mon côté compétitif !

Quels étaient les points FORTS / FAIBLES de ta candidature aux concours ?

 

Points forts : Je dirais la richesse et l’éclectisme de mes expériences sur mon CV. N’ayant que très peu le nez dans les bouquins, j’ai toujours préféré la pratique à la théorie ! Ainsi, durant mes oraux, j’ai pu argumenter grâce à ces différents projets réalisés.

Points faibles : Mon principal point faible était mon dossier scolaire : j’ai redoublé ma L2 ! De plus, l’ensemble de mes notes tournaient autour de 10-11/20 de moyenne… Cela restait très faible par rapport aux autres candidats. 

 

Qu’as-tu fait pour contrecarrer tes points faibles ?

 

Avec un redoublement en poche, il fallait que je redouble d’efforts sur d’autres critères de sélection. En effet, on m’avait toujours dit que c’était le « jeu des vases communicants » et qu’une mauvaise note sur un critère de sélection pouvait se compenser largement avec d’autres critères. J’ai donc accentué mes efforts sur l’épreuve du TAGE MAGE (220/600 290/600 à mon 2e passage) et du TOEIC (mon meilleur score est 890/990).

De plus, durant les oraux, j’ai pu utiliser mes différentes expériences passées afin d’en faire une force.

 

Quelles sont les principales difficultés des épreuves ÉCRITES aux concours selon toi ?

Ce n’est pas tant en soi l’épreuve du TAGE MAGE ou les épreuves du concours Passerelle qui sont compliquées : en effet, c’est du travail et du bachotage pour appréhender les différents mécanismes.

Je dirais plutôt qu’il faut savoir gérer son stress et la pression par rapport aux autres candidats. La période de concours est très longue et les fake news sur les réseaux sociaux par rapport aux critères de sélections jouent énormément sur le mental ! Après une petite baisse de moral suite à mon 1er résultat du TAGE MAGE (220/600, passé en décembre), j’ai appelé la prépa Admissions Parallèles, qui a su trouver les mots justes et me réconforter sur la suite des concours.

J’ai également changé de méthode de travail : avant, je faisais les ouvertures et fermetures de la Bibilothèque Universitaire, plongée dans mon livre du TAGE MAGE. Cela était peu efficace ! J’ai donc appris à travailler sur une plus courte durée, mais plus intensément. 

Comment t’es-tu préparée aux ÉCRITS ?

 

Pour reprendre ma réponse précédente, il y a vraiment eu deux périodes différentes pendant ma préparation. La première consistait à travailler de 8h à 20h à la Bibliothèque Universitaire sur le TAGE MAGE.

Puis, à partir de décembre, j’ai repris un rythme moins soutenu mais plus efficace ! En effet, je travaillais en fin de journée, durant 2h30 en moyenne, sur des thématiques particulières. Puis, le dimanche, je refaisais un TAGE MAGE blanc entier, en conditions réelles. Il y avait aussi des jours de repos dans mon planning durant lesquelles je coupais aussi les notifications sur mon téléphone, à propos des concours, ce qui me permettait de véritablement faire le vide.

Quelles sont les principales difficultés des épreuves ORALES aux concours selon toi ?

Le plus dur durant les épreuves orales est l’attente avant d’arriver en salle d’examen. Plusieurs questions nous traversent l’esprit : qui est le juge en face ? Va-t-il réellement aimer mon projet professionnel ?

Puis, une fois dans la salle, il faut savoir cerner le jury et ses attentes. Le début de l’oral est un moment clé, parfois assez stressant, et il est important de se projeter mentalement dans l’école et dans son projet professionnel afin d’être le plus convaincant possible.

 

Comment t’es-tu préparée aux ORAUX ?

 

La prépa Admissions Parallèles m’a énormément aidé ! Grâce aux oraux blancs, j’ai pu très vite cerner mes difficultés, afin de pouvoir me corriger par la suite. 

De plus, je m’entraînais avec mes amis, qui préparaient également les concours : leurs critiques et points de vue m’ont permis de m’améliorer rapidement. 
 

Petite astuce : se filmer avec une caméra peut énormément aider ! On se rend compte de ses erreurs et de ses faiblesses plus facilement.

 

Quelle est l’école qui t’a le plus marquée le jour de tes oraux ? (campus, ambiance, accueil, etc.). Pourquoi ?

 

J’ai adoré l’ambiance à SKEMA. Je pense que la situation géographique joue énormément (je passais mes oraux à Skema Nice) mais le campus était magnifique et les admisseurs m’ont très vite mise à l’aise. J’ai été très bien accueillie et accompagnée durant les épreuves orales, alors que je passais le dernier jour des oraux (on pouvait penser qu’il y aura un petit relâchement, mais au final, pas du tout !) 

 

Quel était ton projet professionnel aux oraux ? 

 

Je défendais un parcours 100% digital, avec un côté entrepreneuriat. En effet, mon premier projet professionnel consistait à devenir chef de projet digital dans un premier temps. Dans un second temps, après ces quelques années à ce poste, je défendais l’idée d’un projet entrepreneurial (une application permettant de vendre ou d’échanger ses livres entre particulier). 

Actuellement, je suis en stage en marketing digital chez L’Oréal Luxe : peut-être que ce projet professionnel se concrétisera finalement. 

 

Si tu devais changer quelque chose dans ta préparation aux concours, que changerais-tu ?

 

Je ne changerais pas le contenu des cours, ni la forme, car j’ai trouvé cela très complet ! Je rajouterais cependant un cours sur la gestion du stress ! 

En effet, nous n’en parlons que très peu, mais l’endurance du mental durant ces concours est très importante. Il est donc devenu crucial de montrer aux étudiants, différentes méthodes qui permettent de se détendre intellectuellement.

 

Si tu devais donner 3 conseils à nos membres des communautés pour se préparer aux concours. Lesquels ?

 

1) Rester motivé : C’est une période longue, parfois décourageante, mais arrivé une fois au bout, c’est un véritable soulagement. Les années en école sont les meilleures ! 

2) Ne pas hésiter à demander conseil aux « alumnis » : J’ai eu de nombreuses questions de la part de mes amis préparationnaires sur Audencia, les écoles.. Cette démarche est "top". En effet, un témoignage direct d’un étudiant qui est déjà passé par là, vous donnera l’ensemble des réponses à vos questions ! 

3) Ne pas se comparer avec le parcours d’un autre candidat : C’est l’erreur que j’ai faite durant cette période de concours… Aujourd’hui, avec du recul, je regrette de l’avoir faite ! En effet, chaque parcours est différent, avec ses qualités et ses défauts, et seule l’école est capable de mesurer la cohérence de celui-ci. Ce n’est pas parce qu’un élève est major de promo qu’il va forcément intégrer HEC !  Combien d’expériences professionnelles / associatives a-t-il à son actif ? A-t-il obtenu un bon score Tage Mage et TOEIC ? 

Si tu devais décrire ton école en 3 mots, que dirais-tu ? Et pourquoi ?

 

Pour décrire Audencia en 3 mots, je dirais : 

1) Concret : Dès la rentrée, nous sommes plongés durant un mois, dans un projet entrepreneurial à créer de toutes pièces. Nous avons aussi beaucoup de cas pratiques à effectuer en groupes, ce qui permet d’évaluer les compétences de chacun dans un domaine particulier. 

2) Éclectisme : Audencia est connue pour sa richesse en doubles diplômes. Dans toutes les classes, nous sommes mélangés entre AST, prépa, et ingénieurs : la différence de ces profils crée une vraie richesse et nous plonge déjà dans le monde professionnel, où se côtoient des personnes issues d’horizons différents. 

3) Accompagnement : La proximité avec les professeurs nous permet d’avoir une véritable aide sur un sujet particulier (cela change beaucoup de l'université !). De plus, nous avons un career center, qui nous guide dans notre recherche de stage. Enfin, le personnel administratif est très à l’écoute et nous accompagne au quotidien. 

Nous vous recommandons également les articles suivants :

Lire : "J'ai intégré AUDENCIA en parlant de sirènes à l'entretien" par Jonathan Cosperec, Admis AUDENCIA 2019 avec 17/20 en entretien.

Lire : "J'ai intégré l'ESCP avec un plan en 5 étapes" par Antoine Donnarumma - Admis ESCP 2019.