Vous visez le TOP 5 ? Une prépa est fortement recommandée...

Parcours de candidat : Omar ZNAKI - EDHEC - Concours AST

Prénom : Omar

Nom : Znaki

Série de baccalauréat : ES, 15,3 / 20 de moyenne

Etudes supérieures : Licence Économie & Finance à l’Université Catholique de Lille – 13,2 / 20 de moyenne générale et 14,8 / 20 (semestre 5)

Score TAGE MAGE : 347 / 600

Score TOEIC : 980 / 990

ADMISSIBLE dans quelles écoles ? emlyon, EDHEC, AUDENCIA, GEM, SKEMA 

ADMIS dans quelles écoles ? emlyon, EDHEC, AUDENCIA, GEM, SKEMA 

Choix définitif ? EDHEC parcours Financial Economics

Bonjour, peux-tu nous décrire ton parcours ? 

 

Je m’appelle Omar Znaki, j’ai 21 ans et je suis né au Maroc. Après avoir obtenu mon Baccalauréat ES au Lycée Descartes de Rabat, je me suis envolé vers la France afin d’intégrer la Licence Économie Finance à l’Université Catholique de Lille.

Avant même d’intégrer cette licence, j’avais déjà en tête l’idée de rejoindre une école de commerce pour travailler en finance d’entreprise. Bien que découragé au départ par mon entourage (qui me conseillait la prépa), je persiste et termine ma licence tout en préparant mes concours aux côtés de la prépa Admissions Parallèles (formule 2 ans). 

En 2019, après des concours réussis, j’intègre le programme Financial Economics à l’EDHEC Business School



Quelles étaient tes expériences marquantes au moment de passer les concours ?

- Expériences professionnelles : 

1) Conseiller clientèle et recouvrement chez BNP Paribas en CDD (étés 2018 et 2019).

2) Ambassadeur chez N26 en tant que Freelance (2019)

 

- Expériences internationales : J'ai vécu 17 ans au Maroc.

 

- Expériences associatives : Président de l’association humanitaire Grain de sable à l’Université Catholique de Lille. 

 

- Expériences sportives : Bodyboard en compétition, boxe

Quels étaient les points FORTS / FAIBLES de ta candidature aux concours ?

 

Points forts : 

1) J’ai un très bon niveau en anglais qui m’a permis de valider un TOEIC à 980 / 990 presque un an avant le début des concours. Je parle aussi couramment l’arabe. 

2) Mon parcours est assez atypique (17 ans à l’étranger) et j’ai déjà réalisé plusieurs d’expériences associatives et professionnelles. 

3) Je suis à l’aise à l’oral, ce qui m’a beaucoup aidé plus tard pour mes oraux. 

Points faibles : 

1) Mon score de TAGE MAGE (347 / 600) était bon mais pas incroyable .

2) Je n’ai pas effectué d’échange universitaire lors de mon parcours universitaire. 

 

Qu’as-tu fait pour contrecarrer tes points faibles ?

 

Les oraux redistribuent toutes les cartes des admissions (cf. les coefficients).

Mon objectif a été de me préparer aux oraux tout de suite après les écrits et ne négliger aucune épreuve lors de cette préparation (notamment les langues).

 

Quelles sont les principales difficultés des épreuves ÉCRITES aux concours selon toi ?

1) La nature et la particularité de chaque épreuve font qu’une préparation spécifique est nécessaire. 

2) Le TAGE MAGE requiert beaucoup d’heures de travail (être bon en mathématiques ne suffit pas). 

3) Le TOEIC est moins difficile et reste selon moins une épreuve de concentration et pas d’anglais seulement, un élève avec un anglais moyen peut largement décrocher un 870 / 990 et +. 

Comment t’es-tu préparé aux ÉCRITS ?

 

J’ai passé le TAGE MAGE, le concours Passerelle ainsi que l’épreuve d’analyse de situation d’Audencia. 

  • Pour le TAGE MAGE : ma préparation s’est étalée sur 4 mois entre Novembre et Février avec en moyenne 2 heures par jour de préparation : TAGE MAGE blancs, fiches etc..

  • Pour le concours Passerelle : mon année de concours a été la première à expérimenter WeTest pour l’ensemble des épreuves passerelle. C’était un fiasco : bugs, examens non remis, etc. Néanmoins, je ne me suis pas préparé particulièrement pour cette épreuve.

  • Pour Audencia (analyse de situation) : je me suis entraîné sur plusieurs sujets blancs que j’ai fait corriger par les professeurs d’Admissions Parallèles. Même si l’épreuve ne dure que 45 minutes, c’est justement pour cette raison qu’il faut être le plus stratégique possible et bien maîtriser la méthodologie de l’analyse de situation.

Quelles sont les principales difficultés des épreuves ORALES aux concours selon toi ?

Enchaîner les oraux est très épuisant, chaque école a son drain d’énergie et même si je suis de nature décontractée en général, le stress reste inévitable. 

Garder un discours cohérent est aussi une difficulté importante puisque les écoles proposent différents programmes et parcours. Il faut montrer que notre projet professionnel / académique est compatible avec l’école et inversement

 

Comment t’es-tu préparé aux ORAUX ?

 

J’ai suivi la préparation d’Admissions Parallèles (que je recommande fortement). Je savais grosso modo à quoi m’attendre pour chaque école (sur la forme). 

J’ai tout d’abord travaillé sur les liens logiques employés dans mon discours : projet professionnel & académique – background personnel – école. 

Ce lien logique a servi de vecteur pour chaque étape de mon oral : 

  • La présentation ou le pitch sur soi de 2 à 5 minutes (selon l’école) que l’on retrouve globalement quasiment partout.  

  • Les questions posées (et que l’on pose aux jurys aussi). 

Après, chaque école a une épreuve particulière ou un format particulier dont il convient a minima de connaître le fonctionnement (je pense notamment à l’oral de l’EM Lyon ou celui de l’EDHEC. 

 

Quelle est l’école qui t’a le plus marquée le jour de tes oraux ? (campus, ambiance, accueil, etc.). Pourquoi ?

 

J'ai préféré Audencia car :

  • La ville était "cool" : taille humaine, transports, etc. 

  • Le campus est agréable. 

  • Le meilleur accueil selon moi avec un directeur et des admisseurs au top.

 

Quel était ton projet professionnel aux oraux ? 

 

J’ai mis en lien 3 de mes intérêts et atouts afin de les transformer en projet professionnel : 

  • J’aime l’entrepreneuriat et les métiers qui s’y rapportent (business development). 

  • J'ai un attrait pour la finance.

  • J'aime les contextes internationaux (qui correspond à mon background personnel).
     

Après avoir défini ces éléments, j’ai défendu un projet sur deux horizons temporels :

Moyen terme : Business developer dans une fintech afin de capitaliser savoir et capital. 

Long terme : Entreprendre et créer moi-même ma propre fintech

Même si mon projet aujourd’hui a changé (notamment à moyen terme), le plus important reste de savoir le défendre à l’oral et d’y croire. 

Si tu devais changer quelque chose dans ta préparation aux concours, que changerais-tu ?

 

1) Mon ordre de passage aux oraux : j’ai commencé par l’emlyon (les malheurs du "shotgun" !!). J’aurais préféré commencer par une autre école de plus faible rang, d’autant plus que l’emlyon a un oral assez difficile ce qui ne met pas forcément à l’aise pour la suite des concours. 

2) Travailler davantage le TAGE MAGE (et ne pas sous-estimer les parties de langue). 

 

Si tu devais donner 3 conseils à nos membres des communautés pour se préparer aux concours. Lesquels ?

 

Conseil n°1 : Bien préparer ses écrits et ne rien négliger car chaque point peut s’avérer décisif.

Conseil n°2 : Ne pas stresser et ne surtout pas baisser les bras pendant les oraux. Le ressenti que l’on peut avoir après un oral peut être complétement différent pour les jurys.
 

Conseil n°3 : Garder un discours cohérent pour son projet professionnel pour chaque école. 

Si tu devais décrire ton école en 3 mots, que dirais-tu ? Et pourquoi ?

 

Pour décrire l'EDHEC (parcours Financial Economics (ou FE)) en 3 mots, je dirais : 

1) Atypique : Le parcours FE est bien différent de celui proposé par les autres écoles puisqu’il propose un approfondissement en finance dès la première année de master afin d’aboutir à une spécialisation en M2.

2) Formateur : Le volume et la charge de travail sont assez importants. De plus, il y’a très peu de matières « faciles ». Sur 10 matières par exemple, 8 portent sur la finance : corporate finance et marché. 

La vie associative est également sacrifiée, mais je pense que ce n’est rien par rapport aux opportunités qui s’ouvrent grâce à ce cursus. 

3) Solidaire : L’EDHEC attribue des bourses à tous ses élèves (étrangers inclus) ce qui est assez rare, l’école se base sur ses propres critères et non pas ceux du CROUS. 

As-tu travaillé les concours en solo ou accompagné ?

Avec un groupe d’amis, je pense notamment à Marwane, Théo, Clément et Edouard. 

Je conseille à tous de préparer les concours en groupe, c’est une source inépuisable d’énergie et d’ondes positives.

 

Nous vous recommandons également les articles suivants :

Lire : "J'ai intégré AUDENCIA en parlant de sirènes à l'entretien" par Jonathan Cosperec, Admis AUDENCIA 2019 avec 17/20 en entretien.

Lire : "J'ai intégré l'ESCP avec un plan en 5 étapes" par Antoine Donnarumma - Admis ESCP 2019.