NEOMA > Parcours d'étudiant(e)s > Échange au Japon à Nagoya - Lucas Denet 

Université de l’échange + Ville + Pays : Nagoya NUCB, Nagoya, Japon

Durée de l’échange : 5 mois (mars à juillet).

 

1) Pourquoi as-tu choisi ce pays / cette université pour ton échange à l’international ?

 

Le Japon m’attirait tout particulièrement. J’étais curieux de découvrir ce pays fascinant. Pouvoir y rester 5 mois était l’occasion d’en connaître davantage sur ce pays et de profiter pleinement de la richesse culturelle japonaise. De surcroît, le Japon est reconnu pour ses grandes universités : Nagoya NUCB est une des meilleures universités du Japon et d’Asie.

 

 

2) Quel a été le processus d’admission pour réaliser cet échange ? (Moyenne de notes, entretiens, etc.).

L’admission était basée sur les résultats académiques en école, où nous devions établir une liste de vœux d’échanges internationaux.

Pour donner un ordre d’idée, j’étais classé dans les 150 premiers de la promotion et j’ai pu partir au Japon.

 

 

3) Quels sont les 3 principaux cours que tu as suivis au cours de cet échange ? Combien d’heures de cours par semaine ? Quel a été ton cours préféré et pourquoi ?

On ne va pas se mentir, quand j’ai dû choisir mes cours, j’ai fait en sorte de les regrouper sur 3 jours d’affilée chaque semaine afin de profiter pleinement du Japon sur les jours off. Toutefois, les cours que j’ai pu avoir étaient passionnants, en particulier les 3 cours suivants : Business strategy, Design thinking et Precarious Japon.

 

Le 1er cours (Business strategy) était un cours de stratégie pur, avec de nombreuses études de cas Harvard à préparer chaque semaine.

 

Le 2ème cours (Design thinking) introduisait les bases du design thinking à travers des projets / problématiques concrètes sur la population locale.

 

Enfin, le dernier cours (Precarious Japon) était un cours « historique » sur le Japon, et sur la vision de l’homme occidental sur ce pays au fil des siècles avec une dimension philosophique et culturelle très intéressante !

MEDC N°1 - 3.png

4) As-tu rencontré beaucoup d’étudiants internationaux ? De quelles nationalités ?

À NUCB, il y avait beaucoup d’étudiants internationaux : français, portugais, suédois, italiens, coréens, chinois, russes, etc. Bref, c’était vraiment varié. En plus, nous étions quasiment tous dans la même résidence en plein centre-ville, c’était top !

 

5) Quelle est ton expérience (académique, personnelle, associative, etc.) la plus marquante durant cet échange ? As-tu eu beaucoup de temps libre pour profiter du pays ?

Sans hésiter, l’ascension de nuit du Mont Fuji : 10 heures non-stop d’ascension d’une pente abrupte avec nos lampes frontales afin d’arriver au sommet, juste avant le lever du soleil.

Le passage si rapide de la galère au bonheur dès notre arrivée en haut va rester gravé à jamais… J’aurais également pu parler de la majestueuse Kyoto, où tout semble apaisant et chaque bâtiment est quasiment un monument, ou encore Tokyo, pour sa démesure et sa fièvre.

Echange Japon Monsieur Ecoles de commerce

6) Le coût de la vie (logement, nourriture, transports, etc.) est-il élevé dans cette ville / ce pays ?

C’est varié.

Le logement coûte vraiment cher (notamment notre résidence, qui était autour de 700 € par mois, mais certaines en périphérie de la ville étaient moins chères).

Le transport est assez cher si on prend le train. Sinon en bus, tout se fait pour pas cher ! De plus, Nagoya n’est vraiment pas loin des villes incontournables du Japon (Tokyo, Kyoto, Osaka, etc.), ce qui facilite le déplacement.

Pour la nourriture, grande surprise, pour moins de 10 €, on peut se faire un bon restaurant (yakitori, sushis etc) !

 

 

7) As-tu dû régler les frais de scolarité de l’université en échange ? Si oui, quel est le montant ?

 

Nous devions théoriquement payer les business cases Harvard nécessaires au cours, mais nous avons finalement négocié pour ne rien payer.

 

 

8) Cet échange a-t-il modifié / confirmé ton projet professionnel ?

 

Je ne pense pas que l’échange a eu un impact sur mon projet professionnel, si ce n’est m’ouvrir encore plus à l’international.

 

 

9) Quels conseils donnerais-tu à des étudiant(e)s qui souhaitent réaliser cet échange à l’international (voyages, vie quotidienne, logement, transports, etc.) ?

 

Foncez !

Le Japon est un pays incroyable, et je pense réellement que c’est en y restant un semestre qu’on le découvre mieux. Entre la montagne, la mer, les îles paradisiaques (Okinawa), les villes traditionnelles, les villes modernes et surtout toute la culture japonaise (musées, temples, festivals, événements, etc.), on ne peut jamais s’y ennuyer.

En plus, si vous alliez en avril, les cerisiers sont en fleurs, ce qui donne une dimension encore plus féerique au pays !