NEOMA > Parcours d'étudiant(e)s > Échange en Australie d'Hélène Wick

NEOMA VA tour réduite.png

Nom + localisation de l’université de l’échange / campus à l’étranger : DEAKIN University Burwood Campus - Melbourne (Burwood)

Durée de l’échange : 6 mois

 

L’université

1) Pourquoi as-tu choisi ce pays / cette université pour ton échange à l’international ?

- Raison n°1 : Pour pouvoir voyager à travers l’Australie

- Raison n°2 : Pour découvrir les spécificités de la culture locale

- Raison n°3 : Pour être en immersion auprès d’étudiants étrangers et découvrir de nouvelles méthodes d’enseignement

 

2) Quel a été le processus d’admission pour réaliser cet échange ? (moyenne de notes, entretiens, etc.).

Les étudiants sont invités à classer les universités partenaires par ordre de préférence. La sélection se fait exclusivement sur dossier. L’affectation dépend du classement obtenu par rapport à la moyenne du dernier semestre de cours. En tant que 5ème élève de la promotion dans le classement final (moyenne d’environ 16-17/20), j’ai eu la possibilité de choisir ma destination et de me rendre in fine en Australie.

 

3) Quels sont les 3 principaux cours que tu as suivis au cours de cet échange ? Combien d’heures de cours as-tu eues par semaine ? Quel a été ton cours préféré et pourquoi ?

  • Cours n°1 : International Finance and Investment

  • Cours n°2 : Project Management

  • Cours n°3 : Introduction to Australian Culture (cours uniquement pour les étudiants en programme d’échange)

Les cours représentaient une quinzaine d’heures par semaine. Je recommande particulièrement le cours sur la culture australienne. Il m’a permis de comprendre les mœurs et caractéristiques locales.

En termes de notation, chaque cours présente ses spécificités. Il peut y avoir des évaluations de travaux de groupe, des examens individuels ou des contrôles continus. Il était également possible d’avoir des épreuves dites en open book, pour lesquelles il était possible de consulter son cours pendant l’examen.

 

4) As-tu rencontré beaucoup d’étudiants internationaux ? De quelles nationalités ?

Une des richesses de cet échange réside dans la diversité des rencontres qu’il m’a été possible de faire. J’ai eu la chance d’étudier avec des profils très variés, principalement des étudiants européens et américains. Les interactions quotidiennes étaient très enrichissantes ! Des associations étudiantes proposent diverses activités pendant le semestre et un week-end d’intégration est organisé à notre arrivée. Il est à noter qu’on retrouve un nombre significatif d’étudiants français en échange dans la même université. Libre à chacun de passer du temps avec les étudiants d’autres nationalités !

 

5) As-tu dû régler les frais de scolarité de l’université en échange ? Si oui, quel est le montant ?

Les parcours dans des universités partenaires ne supposent pas de frais de scolarité supplémentaires.

 

6) Quelle est ton expérience académique/universitaire la plus marquante durant cet échange ?

J’ai particulièrement aimé un cas pratique avec Minecraft pendant le cours de Project Management.

Le week-end d’intégration à Lorne était également un très bon souvenir (surf, vélo, soirées, …).

 

La vie sur place

7) Le coût de la vie (logement, nourriture, transports, etc.) est-il élevé dans cette ville / ce pays ?

En termes de frais, il faut prévoir environ 575 $ pour le visa et 300 $ pour l’assurance santé obligatoire (OSHC).

Pour le logement, il faut compter environ 300 $ par semaine. Le paiement est très souvent hebdomadaire en Australie. Les transports sont accessibles avec le Myki pass. L’abonnement revient à 76$ par mois.

Enfin, les prix pour les restaurants et les courses alimentaires sont assez similaires à ceux pratiqués à Paris.

MEDC N°1 - 3.png

8) La vie au quotidien est-elle facile/pratique (trouver un logement, se déplacer, sortir, internet, etc.) ?

En termes de logement, le campus propose plusieurs résidences étudiantes. Des partenariats sont également mis en place avec des structures extérieures pour faciliter la mise en relation en début de semestre. Autrement, les étudiants étrangers se rendent sur le site du Gumtree, l’équivalent du Bon Coin australien, pour trouver une location le temps d’un semestre.

Le réseau de transports en commun est bien développé. Il est assez facile de se déplacer en métro, en tram ou en bus dans Melbourne, malgré l’étendue de la ville. En termes de sorties, il y en a pour tous les goûts. La ville regorge de bars, restaurants, centres culturels, structures sportives, … La ville est très cosmopolite et dite « européanisée », à l’inverse de Sydney qui serait davantage « américanisée ».

 

9) As-tu eu beaucoup de temps libre ? Que faisais-tu durant ton temps libre ?

J’ai eu énormément de temps libre, ce qui m’a permis de découvrir Melbourne et de voyager dans le pays. J’ai mis à profit les week-ends, les vacances scolaires et les quelques semaines après la fin de mes cours.

 

10) As-tu voyagé dans d’autres pays/villes ? Si oui, lesquels ?

J’ai beaucoup parcouru le Victoria, la région de Melbourne. Je suis allée plusieurs fois en week-end à Sydney, et j’ai eu l’occasion d’aller sur la côte Est, entre Sydney et Cairns, ainsi que sur la côte Ouest, entre Perth et Broome.

 

11) Quelle est ton expérience personnelle/associative la plus marquante durant cet échange ?

Je garde un souvenir particulièrement marquant de mon road trip d’un mois sur la côte Ouest. Cette partie du pays est encore très sauvage. La location d’un 4x4 nous a permis de voyager en toute autonomie, à notre rythme et de découvrir de magnifiques étendues. Je recommande !

 

12) Quels conseils donnerais-tu à des étudiant(e)s qui souhaitent réaliser cet échange à l’international (voyages, vie quotidienne, logement, transports, etc.) ?

  • Conseil n°1 : Mettre de l’argent de côté pour voyager et organiser son temps, car le semestre passe très vite !

  • Conseil n°2 : Habiter à mi-chemin entre la ville et le campus

  • Conseil n°3 : Vivre pleinement son expérience et saisir toutes les opportunités qui se présentent. L’Australie est tellement loin, il faut en profiter pleinement une fois sur place !