NEOMA > Parcours candidat(e)s > Alexandra Dumas - AST FR

Prénom : Alexandra

Nom : Dumas

 

Série de baccalauréat + moyenne obtenue : Scientifique et 13,94/20

Études supérieures + moyenne générale du / des diplôme(s) : CPGE scientifique (mathématiques et physique) avec 10/20 de moyenne et L3 mathématique avec 12,8/20 de moyenne

 

Scores TAGE MAGE et TOEIC ? TAGE MAGE : 207/600 et TOEIC : 735/990 au et notes académiques 11,73

ADMISSIBLE dans quelles écoles ? Toutes les écoles du concours Tremplin

ADMISE dans quelles écoles ?  EM Strasbourg (admis d'office), NEOMA (en liste d'attente classée 1493 et acceptée au 2ème tour), en liste d'attente pour KEDGE, et je n'ai pas passé l'oral à Rennes School of Business).

 

Choix définitif ? NEOMA (qui était mon vœu numéro 1).

 

 

1) Bonjour, peux-tu nous décrire ton parcours ?

 

Après mon baccalauréat scientifique, je suis allée en classes préparatoires mathématiques physique et sciences de l'ingénieur ne sachant pas ce que je voulais faire plus tard. Je savais que je voulais travailler dans l'armée mais je ne savais pas dans quel domaine. Finalement, en classes préparatoires, je me suis rendue compte que j'étais plus attirée par le management/ le commerce que par l'ingénierie. Je suis donc allée en L3 Mathématiques pour passer ensuite les concours en AST2.

 

Mon niveau en classe préparatoire était moyen (10/20 de moyenne, milieu de classement d'une petite prépa) et en L3 Mathématiques j’avais 12,8/20 de moyenne et j’étais classée 4ème de ma classe sur 18 élèves.

 

 

2) Quelles étaient tes expériences marquantes au moment de passer les concours ?

 

Expériences professionnelles (CDI, CDD, stages, intérim, etc.) :

Job étudiant au Lelcerc (caissière)

Agent de service hospitalier un été

 

Expériences associatives :

Coach d'une équipe U9 (moins de 9 ans) féminine de foot depuis 2 ans

 

Expériences sportives : Football en club depuis 10 ans

 

 

3) Quels étaient les points FORTS / FAIBLES de ta candidature aux concours ?

 

Points FORTS : Mon organisation et mon efficacité dans le travail (qualités acquises en classe préparatoire).

 

 

Points FAIBLES : Mon manque d'expérience internationale, mon assez mauvais niveau d'anglais et mon manque d'expérience dans le « monde du management ».

 

 

4) Qu’as-tu fait pour contrecarrer tes points faibles ?

 

J'ai expliqué les raisons de mes points faibles, j’ai mis en avant ma motivation et le fait que l'école me permettrait justement de combler ces points faibles.

 

 

5) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ÉCRITES aux concours selon toi ?

 

Le TAGE MAGE est la plus grosse difficulté des écrits c'est pour cela qu'il faut le préparer en avance. Le Grand Manuel du TAGE MAGE - N°1 des VENTES est, je pense, quasi indispensable. Si vous en avez la possibilité, je conseillerais de le passer avant Noël pour le repasser une deuxième fois entre janvier et avril (fin des écrits).

 

 

6) Comment t’es-tu préparée aux ÉCRITS ?

 

Je ne suis pas un très bon exemple. Ayant un très mauvais niveau d'anglais j'ai énormément travaillé le TOEIC et j’ai délaissé complètement le TAGE MAGE (d’où ma note de 207/600) en pensant que  je devrais, sans trop réviser, réussir les parties calcul, raisonnement et logique. J'ai donc énormément travaillé l'anglais ce qui m'a permis d’obtenir 735/990. Ce n’est pas un score incroyable, mais pour mon niveau il y a encore quelques mois, c'était plus que satisfaisant. Ayant passé le TOEIC une semaine avant le TAGE MAGE je n'avais qu'une semaine pour réviser le TAGE MAGE avec Le Grand Manuel du TAGE MAGE - N°1 des VENTES (alors qu'il est totalement possible de préparer à la fois le TAGE MAGE et le TOEIC si on est organisé et que l’on s'y prend à l'avance). Par manque de préparation et de stress j'ai obtenu le score de 207/600 au TAGE MAGE. Je n'avais jamais eu aussi peu pendant mes entraînements, d’où l’intérêt de passer 2 fois le test.

 

Donc si j'avais un conseil à donner c'est de préparer ses concours le plus en avance possible et de ne surtout pas délaisser le TAGE MAGE pour le TOEIC ou inversement.

MEDC N°1 - 3.png

7) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ORALES aux concours selon toi ?

 

Je pense que la plus grande difficulté de cette épreuve est le stress. Il suffit d'être motivé, d'être renseigné sur l'école et de montrer que son parcours est en adéquation avec ce qu’elle propose. Il n'y a pas de raison que cela ne vous rapporte pas une bonne note à l'oral ! Je vous conseille de bien vous entraîner, l’oral est sous-estimé, à tort, par beaucoup de candidats.

 

 

8) Comment t’es-tu préparée aux ORAUX ?

 

Je me suis préparé avec Le Manuel des entretiens de motivation. J'ai préparé beaucoup de questions qu'y m'ont été posées le jour J : Pourquoi est-ce que je n’avais d'expérience à l'international ? Pourquoi une école de management et pas une école d'ingénieur compte tenu de mon parcours ? Pourquoi cette école et pas une autre ? Quid du développement durable ? Du réchauffement climatique ? etc.

Ce sont des questions qui reviennent beaucoup.

 

 

9) Quelle est l’école qui t’a le plus marquée le jour de tes oraux ? (campus, ambiance, accueil, etc.). Pourquoi ? 

 

Je dirais qu’au niveau de la convivialité, de l’accueil et de l’ambiance, NEOMA m'a le plus marquée et c'est en partie ce qui m'a décidé à l’intégrer. Par ailleurs, pour le campus (sa situation géographique et ses locaux) on peut difficilement faire mieux que KEDGE Marseille (à mon avis).

 

 

10) Quel était ton projet professionnel aux oraux ?

 

Ce que j’ai défendu aux oraux de NEOMA :

 

« Mon projet professionnel est de devenir commissaire des armées, je souhaiterais intégrer (NEOMA) pour acquérir les bases nécessaires en leadership, en management, en ressources humaines, en finance, etc. Je souhaiterais faire le M1 en 2 ans afin de réaliser 1 an de césure et de devenir « volontaire aspirant commissaire » sur un bâtiment de la Marine nationale. Ensuite, j'aimerais effectuer mon M2 en alternance au sein d'un groupe sportif (de préférence dans le football) dans le département financier. Ce parcours me permettrait d'avoir à la fois une expérience dans le domaine qui m'attire depuis toute petite, l'armée, et dans un domaine qui m'intéresse beaucoup également : le sport. Ce parcours au sein de NEOMA me permettrait d’avoir toutes les cartes en main pour faire mon choix après l'obtention de mon diplôme.

Comme spécialité j'aimerais me tourner vers la finance, un domaine qui m'attire et qui me permettrait de mettre mon attrait et mon aisance avec les chiffres à profit. »

 

 

11) Si tu devais changer quelque chose dans ta préparation aux concours, que changerais-tu ?

 

Pour les oraux honnêtement pas grand-chose, je suis restée moi-même, j'ai présenté un projet professionnel qui me tenait à coeur. Étant donné que ça fait plusieurs années que je souhaite rejoindre l'armée, je n'ai eu aucun souci à répondre à leurs questions, qui étaient en majorité là-dessus. J'étais prête à rebondir aux questions sur mes points faibles : pourquoi n’avez-vous pas d'expérience internationale ? Pourquoi n’avez-vous pas d'expérience humanitaire ? etc. Je me suis énormément préparée (avec Le Manuel des entretiens de motivation) contrairement à l'écrit et c'est ce qui m'a permis d'avoir 19/20 à NEOMA et de remonter mes notes plus que « limite » à l'écrit pour in fine être admise (alors que je ne pensais même pas être admissible à NEOMA) !

 

12) Si tu devais donner 3 conseils aux membres de nos communautés pour se préparer aux concours, lesquels donnerais-tu ?

 

Conseil n°1 : Pour les oraux : Rester soi-même, d'avoir un projet concret de savoir rebondir dessus, de savoir l’expliquer, etc. Se montrer motivé et montrer que l'on connaît l'école (ex. les noms des associations que l'on aimerait rejoindre, le parcours que l’on souhaiterait suivre au sein de l’école, le nom du MSc qui nous intéresse, etc.).

 

Conseil n°2 : Pour les écrits : S’y prendre très en avance (maximum 1 an avant la clôture des candidatures) et de beaucoup plus travailler que je ne l’ai fait.

 

Conseil n°3 : Général : Ne jamais baisser les bras : la semaine avant mon TAGE MAGE, j'ai passé mon TOEIC et j’ai obtenu seulement 645/990. Je voulais le repasser mais au vu de mon TAGE MAGE raté (je n'avais pas encore eu ma note mais je savais que je l’avais loupé), j'ai failli ne pas me réinscrire au TOEIC, pensant que c'était de toute façon perdu. Je préférais économiser mon argent pour l'année prochaine. Mes parents ont réussi à me motiver, à me le faire repasser et j'ai obtenu 735/990. C'est sûrement ces points qui m'ont fait passer de justesse l'admissibilité. Ensuite je savais que si je n'avais pas au minimum 17-18 à l'oral cela allait être plus que compliqué. Je suis allée à NEOMA passer les oraux sans trop d'espoir de résultat. Finalement, j'ai obtenu 19/20 et je suis admise, alors RIEN N'EST JAMAIS PERDU D'AVANCE !