NEOMA > Parcours candidat(e)s > Yanis Dabouz - admis AST1 à NEOMA

Prénom : Yanis

Nom : Dabouz

 

Moyenne baccalauréat + spécialités : 13/20 et Sciences économiques.

Études supérieures + moyenne générale du / des diplôme(s) : 2 ans de CPGE (2ème année non validée) puis 2ème année de Licence en Langues Etrangères Appliquées (11/20 de moyenne).

 

Score TAGE 2 et TOEIC ?  TAGE 2 (candidat AST 1) : 121/210 et TOEIC : 930/990

ADMISSIBLE dans quelles écoles ? NEOMA, SKEMA

ADMIS dans quelles écoles ? NEOMA et Liste d’attente à SKEMA.

Choix définitif ? NEOMA Reims

 

1)  Bonjour, peux-tu nous décrire ton parcours ?

 

Bonjour, après mon baccalauréat, je me suis dirigé vers une classe préparatoire aux grandes écoles de commerce (CPGE – Prépa HEC), non validée en 2ème année pour raisons de santé. Ne souhaitant pas cuber et ayant l’envie de mettre à profit mon temps libre pour acquérir de l’expérience, j’ai choisi de poursuivre à l’Université de Picardie Jules Verne dans le cadre d’une 2ème année en Langues Etrangères Appliquées (LEA). Lors de cette année, j'ai effectué un bénévolat à l’AFEV et commencé à créer mon entreprise en communication digitale. Au lieu de poursuivre en L3, j’ai eu l’envie de partir en Allemagne, plus précisément à Cologne, pour rencontrer des professionnels de la communication et comprendre la dimension sociétale de leurs entreprises.

 

À mon retour, j’ai décidé de passer les concours d’entrée une première fois, sans réelle conviction, du fait des premiers confinements et des cours en distanciel. Je me suis donc concentré sur le développement de mon entreprise. En parallèle, j’ai souhaité m’engager au sein d’une association, l’Ecole de la Deuxième Chance par le biais d’un service civique qui s’est terminé en mars dernier. C’est une association pour laquelle mon entreprise parraine désormais une promotion de jeunes en recherche d’emploi et de formation.

 

2) Quelles étaient tes expériences marquantes au moment de passer les concours ?

 

Expériences professionnelles (CDI, CDD, stages, intérim, etc.) :

- PlusOne Projects : Cofondateur et Associé – Responsable Business Developpement (2 ans)

- Malakoff Humanis : Assistant commercial (6 mois)

 

Expériences internationales (échange, séjours linguistiques, etc.) :

- Développement RSE PlusOne Projects, Cologne, Allemagne (3 mois)

 

Expériences associatives :

- Service civique – École de la Deuxième Chance (6 mois)

- Bénévole – AFEV (6 mois)

 

Expériences culturelles :

- Depuis 2021 : Participation à des ateliers de stand up.

 

Expériences sportives :

- Depuis 2021 : Mixed Martial Arts.

- Depuis 2004 : Judo (niveau régional).

 

 

3) Quels étaient les points FORTS / FAIBLES de ta candidature aux concours ?

 

Points FORTS : Mes scores au TOEIC (930/990) et au Tage 2 (121/210) sont de bons scores qui m’ont permis d’être bien classé tant à SKEMA qu’à NEOMA. Mon aisance à l’oral grâce à mes expériences professionnelles et mon niveau en langues étrangères m’ont permis d’obtenir 15 à NEOMA et 16 à SKEMA pour les épreuves orales. Mon parcours riche montre ma polyvalence et notamment mon projet professionnel en entrepreneuriat.

 

Points FAIBLES : Mon parcours atypique pour un AST1. J’avais parfaitement conscience que 2 ans de césure et l’arrêt d’une CPGE devaient être justifiés face au jury et qu’il fallait que je sois vigilant quant aux questions posées. Mon niveau faible de départ pour préparer les écrits nécessitait une mise au point pour progresser de la meilleure des manières.

 

 

4) Qu’as-tu fait pour contrecarrer tes points faibles ?

 

Je me suis préparé aux oraux au sein d’un institut de préparation aux concours, et aussi avec l’aide de mes amis qui préparaient également les concours écrits et oraux, Chloé Buret, admise à NEOMA, Léa Le Berre, admise à Grenoble École de Management, Melyan Teboub, admis en Master de recherche à Panthéon ASSAS et Laurence Noël, admise en MBA à l’IDRAC Business School. 

 

 

5) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ÉCRITES aux concours selon toi ?

 

Pour moi, il a été difficile de me remettre à niveau en mathématiques puisque j’avais d’importantes lacunes en calcul et je prenais beaucoup de temps à résoudre les questions du sous-test calcul. En 30 minutes, je traitais moins de 4 questions sur 10. Toutefois, j’ai décidé de me concentrer sur mes points forts en logique, lexiphrase et paratexte pour maximiser mon score par l’apprentissage des méthodes et l’entraînement régulier en conditions réelles. 

 

MEDC N°1 - 3.png

6) Comment t’es-tu préparé aux ÉCRITS ?

 

Je me suis beaucoup entraîné en conditions réelles avec le Grand Manuel du TAGE 2. J’ai également appris par cœur l’ensemble des fiches de révisions proposées par Joachim Pinto et Arnaud Sévigné.

 

 

7) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ORALES aux concours selon toi ?

 

Dans mon cas, je préparais l’entretien sereinement. Chaque soir je m'entraînais avec mes amis sur des questions et remarques difficiles et parfois improbables pour ne pas être surpris le jour J. Nous nous sommes entraînés à avoir du répondant puisque j’ai constaté que lors de mes entretiens blancs de CPGE beaucoup de candidats se retrouvaient piégés par leur propre présentation et le jury pouvait y voir un manque de préparation ou de cohérence au sein du projet présenté.

 

 

8) Comment t’es-tu préparé aux ORAUX ?

 

Je me suis entraîné aux oraux avec mes amis, mais aussi en suivant rigoureusement les conseils des intervenants d’un institution de préparation aux concours et notamment quant aux méthodes de la présentation, du commentaire de texte et de l’entretien en langues étrangères.

 

9) Quel était ton projet professionnel aux oraux ?

 

Mon projet professionnel est de faire de l’entrepreneuriat. Je souhaite développer le marketing d’influence éthique auprès des entreprises et du public.

 

 

10) Quelle est l’école qui t’a le plus marqué le jour de tes oraux ? (campus, ambiance, accueil, etc.). Pourquoi ?

 

L’école qui m’a le plus marqué est NEOMA Reims. J’ai eu l’occasion de discuter avec un admissible, Pablo Rigaud, qui m’a réellement fait comprendre que NEOMA est un tremplin pour l'entrepreneuriat.

J’ai également eu l’occasion de visiter les locaux des associations et de vraiment me rendre compte que l’ambiance à NEOMA me correspondrait plus qu’ailleurs grâce à Hugo Fermont, étudiant en Master. J’ai compris que NEOMA est l’école faite pour moi puisque cette école cultive la polyvalence de ses étudiants.

 

 

11) Si tu devais changer quelque chose dans ta préparation aux concours, que changerais-tu ?

 

Je pense que j’aurai préparé plus en amont l’épreuve de LV2 de SKEMA pour laquelle j’ai obtenu une note correcte, mais qui aurait pu me permettre de prendre quelques points en plus.

 

 

12) Si tu devais donner 3 conseils aux membres de nos communautés pour se préparer aux concours. Lesquels ?

 

- Conseil n°1 : Bien suivre les plannings de révision du Grand Manuel du TAGE MAGE même si votre emploi du temps est chargé.

- Conseil n°2 : Faire preuve de répondant, d’audace et de curiosité aux oraux pour marquer l’esprit du jury.

- Conseil n°3 : Travailler et se motiver en groupe.

- Conseil n°4 : choisir son école en fonction du feeling lors de vos prises d’informations sur les réseaux sociaux et au moment des oraux. En effet, je pensais jusqu’au jour de mon oral choisir SKEMA, puisque depuis mon entrée en CPGE, je souhaitais cette école. Or, la qualité de vie à Reims, les retours sur les opportunités professionnelles et associatives ainsi que l’ambiance ont fait pencher la balance pour NEOMA.

 

13) Si tu devais décrire ton école en 3 mots, que dirais-tu ? Et pourquoi ?

 

Polyvalence pour les possibilités simultanées offertes aux étudiants.

Accompagnement pour l’accompagnement proposé aux étudiants.

Marquante pour l’ambiance aux oraux et tout au long de l’année.