TÉMOIGNAGE : « Intégrer un MSc ESCP après 2 redoublements, c’est possible » par Elsa Corvo - MSc ESCP BS

Elsa a intégré un MSc à l'ESCP Business School à la suite d’un parcours relativement sinueux. Elle espère montrer à travers son témoignage que les parcours atypiques peuvent être une force. 

 

Quel est ton parcours académique ?

J’ai obtenu mon Bac STI2D en 2014 et ai décidé de poursuivre mes études dans le même cursus en intégrant un DUT GEII (Génie Electrique et Informatique Industrielle) dans l’optique d’avoir une carrière orientée technique.

Je n’ai pas validé mon DUT et ai décidé de me réorienter à l’université en LLCE (Licence de Langue, Littérature et Civilisation Etrangère Anglaise) que je n’ai pas validé non plus à cause du rythme particulier de travail de la fac (et très probablement d’un manque de maturité).

Après 2 années d’errance, je me suis inscrite en BTS NRC (Négociation Relation Client) que j’ai choisi de faire en alternance. J’ai alors été embauchée au sein de HSBC pour les 2 ans de mon cursus. J’ai ensuite enchaîné avec la Licence ESDHEM de SKEMA Business School, toujours en alternance, cette fois au sein de L’Oréal Luxe pour une durée de 1 an. C’est durant cette année de licence que j’ai choisi de passer les concours d’admission en école de commerce.

Je suis aujourd’hui étudiante au sein d’un MSc de l’ESCP Business School que j’effectue sur le campus de Londres et à distance sur le campus de Paris .

À ton avis, quels sont les éléments forts de ton dossier, qui t’ont permis d’intégrer ton école ?

1) Mon goût prononcé pour le digital. Le Master que j’ai choisi porte principalement sur le Management de la Transformation Digitale. De ce fait, ils recherchent des profils intéressés par le monde du digital (et plus particulièrement ce qui touche à l’Intelligence Artificielle, le machine Learning, etc.) et leurs usages en milieux professionnels.

Je pense que mon parcours au Lycée mais aussi ma première année de DUT ont permis de mettre en avant mes compétences et mon intérêt pour les sujets techniques.

 

2) Mon expérience professionnelle. Un des prérequis pour intégrer mon Master était d’avoir au minimum 18 mois d’expérience professionnelle (stages et alternances comprises). Mes 3 ans d’alternance ont donc également grandement joué en ma faveur.

Comment tes oraux se sont-ils déroulés ?

Mes oraux se sont déroulés en visioconférence. Ma classe étant composée d’étudiants venant de 4 continents, il était beaucoup plus simple pour tout le monde de procéder de cette manière et d’éviter des déplacements plus ou moins onéreux selon les profils.

J’ai eu un entretien avec le directeur de mon programme qui s’est alors intéressé plus en profondeur sur mes projets post-master et en quoi je pensais que son Master allait m’aider à atteindre mes objectifs professionnels.

Je n’avais, à l’époque, pas de projet professionnel précis mais grâce à mes 3 années d’alternance, j’ai pu avoir une idée de ce qui me plaisait (et surtout de ce qui ne me plaisait pas) et j’ai pu lui présenter les grands axes de ce que je souhaiterais faire plus tard, dans quels types d’entreprises je me voyais, avec quelles responsabilités et dans quel but à long terme.

Parle-nous de la vie à l'école (ESCP)

J’ai intégré le campus de l’ESCP à Londres dès la rentrée en septembre. Au préalable, l’équipe en charge du Master avait fait en sorte de créer une page Facebook où nous pouvions échanger avec nos futurs camarades de classe et faire connaissance avant la rencontre physique (utile pour trouver un futur coloc). Nous avons ensuite pris l’initiative de créer un groupe WhatsApp pour s’organiser une petite rencontre avant le démarrage officiel des cours.

Le campus de Londres est à taille humaine et tout le monde est assez vite intégré dans la vie de l’école. Les associations étudiantes se présentent et recrutent dès le début de l’année. L’administration est également ouverte à toute proposition d’association. Tant qu’un nombre minimal d’étudiant est intéressé, une association peut être ouverte sur n’importe quel sujet. Nous avions par exemple sur le campus de Londres une association de boardgames (du type Donjon & Dragons, Warhammer, etc.) et la « filiale » londonienne de Cheer-Up que j’ai intégrée. À la différence d’autres écoles de commerce, les élèves à l’ESCP sont mobiles et sont amenés à passer d’un campus à l’autre. Ainsi, les associations s’adaptent et leurs recrutements sont ouverts toute l’année pour que chacun ait la chance d’intégrer l’association de son choix.

À Londres, l’école est située en Zone 2 sur les transports en commun (l’équivalent de la petite couronne parisienne, départements 92-93-94). L’école est donc à une vingtaine de minutes en transport du centre de Londres. L’école dispose aussi de partenariats dans des bars et restaurants à proximité. C’est toujours plus sympa de boire un verre avec ses amis quand on a des réductions étudiantes 😉

Un petit conseil pour terminer ?

1) Se focaliser sur le TAGE MAGE. Mon principal axe de travail était le Tage Mage. J'ai la chance d’avoir eu un TOEIC à 985 / 990 au démarrage de ma Licence à SKEMA. J’ai donc pu consacrer mon temps à mon Tage Mage et à mon alternance.

Mon conseil : commencer à réviser son Tage Mage dès la rentrée en septembre. Tout d'abord à petite dose en ajoutant dans son agenda des heures inflexibles réservées au TAGE MAGE. Puis, plus on avance dans l’année, plus le nombre d’heures sera important. Enfin, ABSOLUMENT passer un TAGE MAGE avant fin décembre pour pouvoir se tester en conditions réelles et voir quels sont nos axes d’améliorations pour le prochain TAGE MAGE.

2) Travailler son projet professionnel. Pour les dossiers, ne pas avoir peur de ne pas encore avoir de projet professionnel défini à mettre dans les lettres de motivation, ne pas mentir en créant de toute pièce un projet pour plaire au jury, l’honnêteté marche souvent. Les membres du jury ayant aussi été jeunes un jour, ils sont compréhensifs et savent parfaitement que tout le monde n’a pas un projet professionnel précis et complet de son futur. Tant que vous savez dans quel axe vous voulez vous diriger et que vous parvenez à expliquer votre parcours scolaire (et les possibles options que vous avez tentées), le jury veut juste comprendre pourquoi vous postulez aujourd’hui à ce Master et ce que ce Master vous apportera.

3) Investir sur soi-même. Les concours d’écoles et leurs préparations peuvent être très coûteux mais c’est un investissement que vous faites pour votre futur. Donc cette année, on réduit les restos / sorties shopping, etc. et on économise pour passer ses concours. 

Nous vous recommandons également les articles suivants :

Lire : "Mes 10 conseils pour réussir son TAGE MAGE" - Martin Berton - 490/600 au TAGE MAGE.

Lire : "Les 3 mots qui caractérisent l'ESSEC sont..." - Daphné Olivaux - Admise ESSEC 2019.

Lire : "Qu'apprend-on réellement en école de commerce ?" - Jonathan Cosperec - Admis Audencia 2019.