KEDGE > Parcours candidat(e)s > Emeline Bouley - AST1

Prénom : Emeline

Nom : BOULEY

 

Série de baccalauréat + moyenne obtenue : Baccalauréat Économique et Social, 13,3/20

Études supérieures + moyenne générale du (ou des) diplôme(s) : DUT Techniques de Commercialisation, 12/20 

Score TAGE 2 (AST1) et TOEIC ? TAGE 2 : 71/210, TOEIC : 885/990  

 

ADMISSIBLE dans quelles écoles ? Toutes les écoles du concours Passerelle et Tremplin (sauf NEOMA, car le coefficient du TAGE était plus élevé).

ADMISE dans quelles écoles ? J’ai choisi de passer les oraux dans 4 écoles : GEM, KEDGE BS, Rennes SB et Montpellier BS. J’ai été admise dans les 4. 

 

Choix définitif ? KEDGE BS

 

 

1) Bonjour, peux-tu nous décrire ton parcours ?

 

J’ai effectué un baccalauréat Économique et Social que j’ai obtenu avec la mention Assez Bien.

Je me suis toujours bien débrouillée à l’école sans être une personne non plus brillante, mais avec beaucoup de volonté. Même si j’étais admise dans toutes les prépas ECE auxquelles j’avais postulé, j’ai choisi de continuer mes études en DUT Techniques de Commercialisation (TC) pour préciser mon projet professionnel, acquérir des compétences commerciales et développer mon aisance à l’oral, car j’étais consciente que c’était ce sur quoi je devais travailler pour réussir dans le commerce.

Je savais qu’il était toujours possible de rejoindre les grandes écoles de commerce par les admissions parallèles. Cette année, j’ai donc candidaté aux écoles du concours Passerelle et Tremplin et mon choix définitif s’est porté sur KEDGE BS

 

 

2) Quelles étaient tes expériences marquantes au moment de passer les concours ?

 

Expériences professionnelles (CDI, CDD, stages, intérim, etc.) :

  • CDI à temps partiel en tant qu’hôtesse d’accueil dans un club de football du SM Caen (2 ans).

  • Stage dans une agence de publicité en tant que chargée de marketing (2 mois)

  • Nombreux jobs d’été (Intérim, CDD).

 

Expériences internationales (échange, séjours linguistiques, etc.) :

  • Un séjour linguistique sur le campus de UCLA à Los Angeles pour perfectionner mon anglais.

  • Un road trip en Amérique du Nord.

  • De nombreux autres voyages avec ma famille (en Europe et en Amérique).

 

Expériences associatives :

Durant ma deuxième année en DUT TC, j’étais chargée de trésorerie dans une association de mon IUT qui avait pour but de promouvoir la formation TC auprès des futurs étudiants et lycéens.

 

Expériences culturelles :

2 ans de théâtre.

 

Expériences sportives :

Je suis une personne très sportive. Je pratique la natation depuis plus de 10 ans et j'ai remporté beaucoup de compétitions. J’ai pu mettre cette qualité en avant dans mon dossier et lors de mes oraux.

 

 

3) Quels étaient les points FORTS / FAIBLES de ta candidature aux concours ?

 

Points FORTS :

- Mon niveau en anglais. Mes nombreuses expériences à l’international m’ont permis d’acquérir un bon niveau en anglais et cela m’a beaucoup servi pour le test TOEIC qui était demandé et pour l’oral d’anglais (885/990).

- Mon expérience professionnelle. Par ailleurs, mon DUT Techniques de Commercialisation m’a permis d’effectuer 2 stages et donc d’engranger quelques expériences professionnelles. De plus, j’ai été responsable de la trésorerie d’une association de mon IUT pendant un an. J’ai donc pu valoriser ces expériences dans mon dossier ainsi que pendant les oraux.

- Mon aisance à l’oral apportée par ma formation. J’avais l’habitude des oraux et des entretiens ce qui s’est révélé être un atout.

 

Points FAIBLES :

 

- Mon score de TAGE 2 (71/210). Lorsque j’ai vu mon score, j’ai failli baisser les bras. J’aurais dû m’y prendre beaucoup plus tôt dans les révisions. J’ai découvert le Grand Manuel du TAGE 2 trop tard, seulement 1 mois avant le passage de mon test. C’était beaucoup trop tard même si j’y ai consacré environ 6 h par jour.

- Mes notes académiques moyennes (environ 12/20 de moyenne) ce qui ne me permettait pas vraiment de compenser mon score de TAGE 2.

 

 

4) Qu’as-tu fait pour contrecarrer tes points faibles ?

 

Pour contrecarrer mon score de TAGE 2, j’ai décidé de repasser le TOEIC pour avoir un meilleur score. Je suis passée de 800/990 à 885/990.

Ensuite, pour valoriser mon dossier, j’ai identifié mes principaux atouts et j’ai mis en avant mes expériences associatives, professionnelles et internationales pour valoriser un maximum mon dossier. Enfin, j’ai beaucoup préparé les oraux avec le Manuel des Entretiens de Motivation pour me valoriser du mieux possible devant le jury et rattraper la moyenne des écrits.

MEDC N°1 - 3.png

5) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ÉCRITES aux concours selon toi ?

 

Ma principale difficulté était mon niveau en mathématiques et en logique. Je savais depuis le début que j’aurais du mal avec ce test. De plus, le test du TAGE 2 est vraiment quelque chose de stressant. Sans calculatrice, sans brouillon et avec un temps limité, il ne faut pas être une personne stressée sinon on perd vite ses moyens !

Enfin, il m’a fallu une grande organisation pour gérer la préparation aux concours, le DUT Techniques de Commercialisation et tout le travail qu’on nous demandait de faire à côté. J’avais parfois 30 heures de cours par semaine en plus de tout le travail qu’on nous donnait à faire à côté (exposé, travaux de groupe, etc.) ce qui n’était pas une tâche facile.

 

 

6) Comment t’es-tu préparée aux ÉCRITS ?

 

Pour le TOEIC j’ai acheté des livres spécialisés et j’ai travaillé dessus. Pour améliorer l’écoute, je conseillerais aux futurs candidats de faire un maximum de séries de TOEIC avant le jour J et d’écouter des podcasts ou des séries sous-titrés en anglais pour habituer son cerveau à écouter et voir de l’anglais en même temps. C’est un conseil un peu bateau, mais c’est celui qui marche le mieux !

 

Pour le TAGE 2, j’ai commencé à le travailler avec un livre 3 mois avant le jour J avant de connaître le Grand Manuel du TAGE 2 et sa communauté.

Grâce à ses fiches de révisions et l’accès aux vidéos très bien expliquées sur YouTube, ce livre m’a vraiment permis de comprendre les règles que je ne comprenais pas. Je pense que j’aurais pu améliorer nettement mon score si j’avais découvert ce manuel plus tôt.

 

 

7) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ORALES aux concours selon toi ?

 

Gérer son stress. C’est un moment important qui va déterminer notre carrière. Il est important de bien garder son calme et de respirer pour ne pas parler trop vite afin que le jury puisse comprendre tout ce que l’on a envie de dire. Il ne faut pas se laisser déstabiliser par des attitudes du jury (regards par la fenêtre, soupirs…). Il faut aussi bien prendre le temps de réfléchir avant de répondre à une question. Une autre difficulté est de bien faire les passerelles entre son parcours et l’école. Il faut donc bien préparer ses oraux en se renseignant sur l’école pour avoir un maximum d’arguments et s'entraîner avec ses proches pour faire ces fameuses “passerelles”.

 

 

8) Comment t’es-tu préparée aux ORAUX ?

 

Consciente de mon rang et du nombre de personnes qui devaient être devant moi, je devais tout donner aux oraux. J’ai étudié pendant plus d’un mois le Manuel des Entretiens de Motivation. Je suis persuadée que les oraux jouent énormément dans l’admission finale. J’ai réfléchi à chacune des 100 questions les plus posées (présentes dans le livre) et je m'entraînais à faire des « passerelles » entre l’école et mes expériences pour mettre en avant du mieux que possible mon parcours le jour J.

J’ai beaucoup travaillé sur moi et j’ai détaillé mes expériences en faisant des tableaux Word où je mettais le nom de l’expérience, une description, ce que ça m’avait apporté et comment je pouvais la relier à l’école. Enfin, j’ai passé des oraux blancs avec mes proches pour m'entraîner ce qui m’a beaucoup aidée. La méthode a porté ses fruits, car j’ai eu 17/20 à l’oral de GEM et 18,5/20 à KEDGE BS ce qui m’a vraiment remontée dans le classement et m’a permis d’être admise dans ces deux écoles sans être sur liste complémentaire.

 

 

9) Quelle est l’école qui t’a le plus marqué le jour de tes oraux ? (campus, ambiance, accueil, etc.). Pourquoi ?

 

J’ai vraiment été marquée par le campus de KEDGE Bordeaux. Les admisseurs étaient vraiment présents pour nous accompagner tout au long de la journée, il y avait beaucoup d'animation et les admisseurs nous ont vendu du rêve en chantant, dansant et en jouant du tambour lors de notre sortie d’amphi. J’ai entendu beaucoup de bien sur l’école, beaucoup de témoignages qui m’ont vraiment donné envie d’intégrer l’école. J’ai senti un esprit de famille, d’entraide et de convivialité que je n’ai pas forcément ressenti dans les autres écoles.

De plus, la ville de Bordeaux est vraiment dynamique et chaleureuse, ce qui m’a vraiment donné envie de venir y vivre pour mes études. 

 

 

10) Quel était ton projet professionnel aux oraux ?

 

Le projet que je défendais le jour de mes oraux était d’évoluer dans le domaine du marketing pour une entreprise de cosmétiques telle que L’Oréal, l’Occitane, etc. (je faisais attention à citer des entreprises partenaires de l’école à chaque fois pour montrer mes connaissances sur l’école).

Enfin, j’ai précisé que j’avais peut-être pour ambition de créer, après une carrière, une marque de cosmétique responsable, bio, qui respecterait mes valeurs et mes engagements, ce qui a bien plu aux oraux.

Bien entendu, ce n’est qu’un projet provisoire que j’avais bien travaillé pour mes oraux. Il est possible que ce projet change par la suite.

 

 

11) Si tu devais changer quelque chose dans ta préparation aux concours, que changerais-tu ?

 

Si je devais changer quelque chose dans ma préparation aux concours, je pense que j’aurais commencé à réviser le TAGE 2 beaucoup plus tôt pour pouvoir le passer 2 fois (1 fois par semestre).

J’ai fait l’erreur de me renseigner trop tard sur les modalités des concours et les épreuves à présenter. De plus, mon année, le concours Tremplin avait décidé de procéder différemment pour son recrutement. Seuls le dossier, le TOEIC et le TAGE 2 étaient demandés et il n’y avait pas d’autres épreuves à passer (contrairement aux années précédentes). Ce mode de recrutement étant tout nouveau, je n’avais donc pas d’exemple de parcours à suivre et personne pour me conseiller, ce qui a rendu la préparation au concours encore plus difficile.

 

 

12) Si tu devais donner 3 conseils à nos membres des communautés pour se préparer aux concours, lesquels donnerais-tu ?

 

Conseil n°1 : Anticiper : Passer le TAGE 2 deux fois pour maximiser son score et avoir de l’avance sur les autres candidats. Ainsi, il est important de se préparer tôt et ne pas attendre le dernier moment pour réviser ce test. Il faut aussi travailler sur les bons supports.

 

Conseil n°2 : Ne pas sous-estimer les oraux : Les oraux se préparent ! C’est une erreur de penser le contraire. Il faut travailler sur soi, travailler sur ses atouts pour les mettre en avant du mieux que possible le Jour J devant le jury.

 

Conseil n°3 : Ne pas baisser les bras : J’étais désespérée lorsque j’ai vu mon score de TAGE 2. Finalement, j’ai eu une bonne surprise en étant admissible. J’ai tout donné aux oraux et j’ai été admise dans toutes les écoles que je voulais. Il ne faut pas perdre espoir, car les oraux jouent énormément dans les admissions finales.

 

 

13) As-tu travaillé les concours en solo ou accompagné ?

 

Pour la préparation aux écrits je m’y suis prise toute seule.

J’ai acheté des livres et j’ai pris le temps de les étudier et de faire un maximum de tests blancs pour m'entraîner. Pour les oraux, j’ai d’abord travaillé toute seule pour retracer mon parcours et détailler un maximum mes expériences pour voir ce que cela m’avait apporté et savoir comment relier mes expériences et mon implication dans l’école. À la suite de ce travail personnel, j’ai demandé à mes proches de me questionner et de me faire passer des oraux blancs, ce qui m’a beaucoup aidé.