INSEEC > Professionnel > La professionnalisation grâce à l'alternance 

INSEEC professionnalisation grâce à l'alternance réduite.png

Une des écoles pionnières de l’alternance, l’INSEEC n’hésite pas à encourager cette formule pour ses étudiants en MSc. Outil complémentaire à la formation académique, l’alternance participe pleinement à l’insertion professionnelle choisie des étudiants — objectif qui tient à cœur à l’école. L’école donne effectivement la priorité à l’employabilité au sein de ses MSc et propose différentes formules et rythmes d’immersion en entreprise. Pourquoi choisir l’alternance en MSc ?

 

 

L’alternance : le rythme et les périodes en entreprise

 

Au sein des MSc, l’alternance est accessible dès le MSc1 et peut se poursuivre en continu jusqu’au diplôme. Pour rappel, il existe deux sessions de rentrée par an en MSc (septembre/octobre et février/mars), et le rythme de l’alternance dépend de la formation et de la session de rentrée choisie.

 

Plus précisément, pour la rentrée en septembre, il y a deux possibilités en MSc1 et MSc2 :

- Option n°1 : alterner 3 jours à l’école / 2 jours en entreprise de septembre à mars, puis être en entreprise à temps plein jusqu’en septembre,

- Option n°2 : alterner 1 semaine à l’école / 3 semaines en entreprise de septembre à juillet, puis être en entreprise à temps complet jusqu’en septembre.

 

Les étudiants faisant leur rentrée en février alternent 3 jours à l’école / 2 jours en entreprise de février à juin, puis sont en entreprise à temps plein jusqu’en février pour le MSc1. Pour le MSc2, il existe deux possibilités :

- Option n°1 : être en entreprise à temps plein de février à septembre, puis alterner 3 jours à l’école / 2 jours en entreprise jusqu’en février de l’année suivante,

- Option n°2 : être en entreprise à temps plein de février à août puis alterner 1 semaine à l’école / 3 semaines en entreprise jusqu’en juillet de l’année suivante.

 

Vous l’aurez compris, il s’agit d’un rythme très intense. Les étudiants passent beaucoup de temps en entreprise, mais ils sont soumis aux mêmes exigences académiques que leurs camarades ne faisant pas d’alternance. C’est pourquoi, proposant l’alternance depuis 1996, l’école met en garde : il y a plein de bonnes raisons de choisir de faire de l’alternance, mais les raisons financières ne peuvent être les seules.

MEDC N°1 - 3.png

Les différents contrats proposés en alternance

 

En MSc à l’INSEEC, il existe trois possibilités permettant aux étudiants d’alterner phase de cours et phase en entreprise : le contrat d’apprentissage, le contrat de professionnalisation et la convention de stage alterné. Chacun a ses spécificités.

 

- Le contrat de professionnalisation peut être signé en CDD ou CDI et il délivre un statut de salarié à temps plein à l’étudiant. L’employeur doit prendre en charge les frais de formation et le salaire. La rémunération dépend de l’âge et du niveau d’études, et varie entre 55% et 100% du SMIC.

 

- Le contrat d’apprentissage peut également être signé en CDD ou CDI, mais il délivre un statut d’apprenti et salarié à temps plein. L’employeur doit aussi prendre en charge les frais de formation et le salaire. La rémunération dépend de l’âge et du niveau d’études, et varie entre 27% et 100% du SMIC.

 

- Les conventions de stages alternés ne sont pas des contrats de travail et les aides de l’État sont différentes que pour les deux contrats précédents. La durée du stage doit totaliser un équivalent de 5 mois de temps plein en entreprise pour permettre à l’étudiant de valider son année. La gratification varie de 30 à 70% du SMIC selon les conventions du stage. Les frais de scolarité sont à la charge de l’étudiant.

 

Le coût pour l’employeur et son engagement n’est pas le même entre les différents contrats. Le stage est plus souple et moins engageant du point de vue légal, financier, et scolaire, ce qui peut amener certaines entreprises à préférer ce statut. Les statuts de salarié offrent un grand nombre d’avantages selon l’entreprise : treizième mois, mutuelle d’entreprise, primes ou tickets restaurants…  Le stage alterné est globalement moins avantageux pour l’étudiant, mais il constitue une bonne alternative pour les étudiants qui souhaitent tout de même suivre les cours en alternance et gagner en expérience professionnelle.

 

 

Pourquoi choisir l’alternance ?

 

L’un des engagements de l’INSEEC U. est de relier les savoirs académiques aux exigences du monde professionnel. En cela, de nombreux étudiants font le choix de l’alternance afin de mettre immédiatement en pratique et donner du sens à leur formation académique. C'est donc une voie intéressante pour les étudiants désireux d'intégrer rapidement le monde du travail, sans pour autant interrompre leurs études. En plus de constituer un tremplin pour l’employabilité, l’alternance présente un réel avantage financier pour l’étudiant. En plus des salaires, pour les contrats de professionnalisation et d’apprentissage, l’employeur a à sa charge les frais de formation. L’INSEEC développe un grand réseau d’entreprises qui font confiance à la qualité des profils de l’INSEEC, avec un réseau d'anciens qui accueille volontiers les étudiants en alternance.

 

Pour conclure, voici 10 bonnes raisons de choisir l’alternance pour ses études en MSc à l’INSEEC :

1) Alimenter votre CV grâce à une solide expérience professionnelle (les 2 ans d’expérience en entreprise font leur effet sur le CV d’un jeune diplômé qui a en face de lui des candidats peu expérimentés !).

2) Se rassurer sur le choix d’orientation et de vérifier si le métier ou le secteur que vous visez correspond réellement à vos attentes.

3) Donner un sens aux apprentissages théoriques en les appliquant au monde de l’entreprise.

4) Gagner en maturité et en indépendance financière.

5) Économiser sur les frais de scolarité (sauf pour les stages).

6) Augmenter vos chances d'être recruté dans l’entreprise de l’alternance une fois diplômé.

7) Éviter la routine grâce à un quotidien changeant.

8) Développer votre réseau professionnel.

9) Profiter d’un statut très avantageux : à la fois étudiant et salarié (sauf pour les stages).

10) Et surtout, le diplôme est identique et présente la même reconnaissance !

 

Les raisons financières sont donc loin d’être les seules. Il faut cependant être conscient des sacrifices (sur les vacances notamment) et de la charge de travail que l’alternance impose : le double statut étudiant-salarié ne vient pas sans effort !