INSEEC > Professionnel > La place de l'alternance dans le cursus Grande École de l'INSEEC

INSEEC alternance GE réduite.png

L’insertion professionnelle choisie est au cœur des programmes de l’INSEEC. C’est le cas au sein de son Programme Grande École (PGE - grade Master, bac +5), où la priorité est donnée à l’employabilité. Stages, contrats professionnels ou d’apprentissage : tout est mis en place pour que les étudiants trouvent le rythme qui leur convient le mieux entre les cours et les temps d'immersion en entreprise.

Pionnier dans la pédagogie de l’alternance, le PGE de l’INSEEC encourage fortement cette formule pour ses étudiants.

 

 

L’alternance : quand et pourquoi ?

 

Au sein du PGE, l’alternance est accessible dès le Master 1. Le rythme de l’alternance au sein de l’INSEEC est de 2 semaines en entreprise et 1 semaine à l’école.

 

Si de nombreux étudiants font le choix de l’alternance, c’est parce qu’elle leur permet de mettre immédiatement en pratique leur formation théorique. C'est donc une voie intéressante pour les étudiants désireux d'intégrer rapidement le monde du travail sans interrompre leurs études.

 

En plus de constituer un tremplin pour l’employabilité (les 2 ans d’expérience en entreprise font leur effet sur le CV d’un jeune diplômé !), l’alternance présente un réel avantage financier pour l’étudiant. En effet, les entreprises d’accueil financent les études de l’étudiant accueilli (grâce à des aides régionales, de l’État ou des OPCO). Le salaire en alternance dépend de l’âge de l’étudiant, de son niveau d’études et du contrat passé avec l’entreprise (apprentissage ou professionnalisation).

 

 

Les différents contrats proposés en alternance

À Paris, Bordeaux et Lyon, l’INSEEC propose du Master 1 au Master 2 trois contrats permettant aux étudiants de suivre le PGE en alternance : le contrat d’apprentissage, le contrat de professionnalisation et la convention de stage alterné. Chacun a ses spécificités.

 

Les contrats d’apprentissage et de professionnalisation ont à l’origine des objectifs différents : le contrat d’apprentissage vise l’obtention d’un diplôme et le contrat de professionnalisation vise l’insertion professionnelle. Mais dans les faits, à l’INSEEC, vous aurez le choix entre les deux sans que cela change la mission. Simplement, certaines entreprises ont leur préférence. La rémunération est différente selon le contrat. En contrat d’apprentissage, la rémunération varie entre 27% et 100% du SMIC alors que pour le contrat de professionnalisation, la rémunération varie entre 55% et 100% du SMIC. Il s’agit dans les deux cas d’un contrat de travail. L’alternant bénéficie des avantages des deux statuts, salarié (rémunération, protection sociale, congés payés, etc.) et étudiant (réductions étudiantes, logements universitaires, etc.). L’alternance peut avoir de nombreux autres avantages selon l’entreprise : treizième mois, mutuelle d’entreprise, primes ou tickets restaurants.

MEDC N°1 - 3.png

Une alternative : le stage alterné

 

Les stages alternés présentent une alternative pour les étudiants ne trouvant pas d’entreprise d’accueil en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Il est moins connu des entreprises, et ce n’est pas un contrat de travail. En conséquence, et à la différence d’un contrat d’alternance, les étudiants stagiaires sont seulement rémunérés durant les jours en entreprise, et ils n’ont pas de congés payés obligatoires ni de réelle protection sociale. La gratification varie de 30 à 70% du SMIC selon les conventions du stage et les frais de scolarité sont à la charge de l’étudiant, contrairement au contrat d’alternance. En revanche, le statut étudiant permet de garder le statut de boursier, contrairement au statut d’apprenti.

 

Le coût pour l’employeur et son engagement n’est pas le même selon les différents contrats. Le stage est plus souple et moins engageant du point de vue légal et scolaire, ce qui peut amener certaines entreprises à préférer ce statut. Le stage alterné est moins avantageux pour l’étudiant, mais il constitue une bonne alternative pour les étudiants qui souhaitent tout de même suivre les cours en alternance et gagner en expérience professionnelle.

 

 

Conclusion

 

Voici 10 bonnes raisons pour choisir l’alternance :

1) Alimenter son CV grâce à une solide expérience professionnelle.

2) Se rassurer sur son choix d’orientation.

3) Donner un sens à ses apprentissages théoriques en les appliquant en entreprise.

4) Gagner en maturité et en indépendance financière grâce à la rémunération / gratification.

5) Économiser sur les frais de scolarité (sauf pour les stages).

6) Augmenter ses chances d’être recruté dans l’entreprise de l’alternance une fois diplômé.

7) Éviter la routine avec un quotidien changeant.

8) Développer son réseau professionnel.

9) Profiter d’un statut très avantageux : à la fois étudiant et salarié (sauf pour les stages).

10) Et surtout, le diplôme est identique et présente la même reconnaissance !

 

Pourquoi donc s’en priver ?

 

 

Le salaire d’un apprenti en 2021 : https://www.alternance.fr/articles/contrat/salaire-apprenti/