IMT BS > Parcours d'étudiant(e)s > Parcours stagiaire : Alexandre PARIS - Crédit Agricole

Nom de l’entreprise : Caisse régionale du Crédit Agricole Normandie

Secteur d’activité : Banque / assurance

Nom du poste : Stagiaire Gestion comptable et règlementaire

Département du poste : Service comptable (Direction Finances, Risques, Logistique)

Durée du stage : 4 mois

Lieu de travail (pays, ville) : France, Caen

MEDC N°1 - 3.png

1) Pourquoi as-tu postulé à cette entreprise ?  

Raison n°1 : Je savais que le Crédit Agricole proposait de nombreuses opportunités pour les étudiants et jeunes diplômés. Je me suis laissé tenter, et cela s’est avéré exact. Le processus de recrutement a été très rapide entre ma candidature et la signature de la convention.

 

Raison n°2 : Le Crédit Agricole est une des plus importantes banques françaises et européennes. Une de mes principales raisons de vouloir faire un stage au sein de cette entreprise était mon envie de comprendre l’écosystème d’une banque à dimension internationale, le fonctionnement de chaque activité et leur portée. 

 

Raison n°3 : J’avais déjà pu faire un stage court d’un mois au Crédit Agricole en tant qu’assistant-conseiller clientèle, je savais que le bien-être au travail est important au CA. Je n’ai pas été déçu, que ce soit en agence ou en caisse régionale, le Crédit Agricole est rempli d’équipes ouvertes et bienveillantes.

 

2) Pourquoi as-tu postulé à ce stage / ce poste ?

Raison n°1 : En Grande École on apprend à beaucoup de cours théoriques, surtout en comptabilité. J’étais curieux de voir comment cela se passait en pratique dans une grande banque.

 

Raison n°2 : J’étais également très intéressé par toutes les compétences techniques que pouvait m’apporter ce stage. On passe une grande partie de nos journées sur Excel, que ce soit pour jongler entre différentes feuilles qui font plusieurs milliers de lignes ou pour produire des reportings financiers. On est amené à utiliser des outils internes, mais aussi à les optimiser, voire à toucher à du VBA. Au-delà de ces outils, on apprend aussi à comprendre en détail l’écosystème très règlementé des banques.

 

Raison n°3 : Une autre raison toute simple qui m’a poussé à faire ce stage se trouve dans le processus de recrutement, j’étais en processus dans plusieurs entreprises, mais c’est le Crédit Agricole qui a été le plus rapide et efficace. Je me suis senti très suivi par rapport à certaines autres entreprises.

3) Quel a été le processus de recrutement ? (nombre d’entretiens, types d’entretien, au téléphone / en présentiel, types de questions, personnes (+ poste) rencontrées, etc.)

Entretien n°1 : Après une candidature envoyée sur LinkedIn à une RH de la Caisse Régionale et quelques messages, j’ai reçu un appel de sa part, elle m’a posé quelques questions sur ma candidature et sur ce que je recherchais. Je ne suis donc pas passé par une offre de stage. Après lui avoir fait part de mes préférences, elle a rapidement contacté le service Gestion Comptable et nous avons programmé d’un deuxième entretien dans les jours suivants.

 

Entretien n°2 : Pour ce deuxième entretien, j’ai eu la responsable du service comptabilité et le responsable de la partie Gestion comptable et règlementaire. Il s’agissait surtout d’un entretien de « fit », j’ai eu quelques questions techniques sur le fonctionnement d’une banque systémique, sur les valeurs et caractéristiques du Crédit Agricole, mais pas plus. Ça s’était bien passé, j’ai senti qu’on était là pour m’apprendre et pas pour me piéger.

 

Après ce deuxième entretien, j’ai reçu une offre de stage, je n’ai eu aucun problème concernant les modalités (date de stage, durée, etc.). Le Crédit Agricole a vraiment été flexible par rapport à mes disponibilités. Tout cela s’est fait en une semaine, et mon maître de stage répondait rapidement à toutes mes questions envoyées par mail.

 

4) Quels conseils donnerais-tu aux étudiant(e)s qui souhaitent postuler à un stage dans ce/cette entreprise/ ONG/ ministère/ …  ? Comment se préparer aux entretiens ?

Conseil n°1 : C’était un stage d’été non obligatoire dans le cadre de mon cursus, ce n’est pas la même pression pour un stage de césure ou de fin d’études. Je pense que le premier conseil est de ne pas être complexé. Je craignais de ne pas pouvoir être opérationnel avant à la fin de mes quelques mois au sein du service, la réalité c’était que pour ce genre de poste il fallait au minimum une année d’expérience avant de pouvoir être en relative autonomie. On ne demande donc pas au stagiaire de pouvoir fonctionner seul, mais de s’intéresser et d’apporter sa contribution pour faire gagner du temps à l’équipe, voire de travailler sur des sujets annexes que l’équipe n’a pas le temps de traiter.

 

Conseil n°2 : La préparation aux entretiens est essentielle, mais elle est souvent perçue comme plus technique qu’elle ne l’est en réalité. On demandera surtout à un stagiaire de s’être intéressé à l’entreprise, au service dans lequel on postule et aux tâches du poste. Mais la partie fit reste pour moi la plus importante, savoir expliquer son parcours, ce qu’on veut faire plus tard, s’intéresser aux personnes qui font passer l’entretien, etc.

On attend surtout de vous que vous soyez une personne avec qui on a envie de travailler.

 

5) Quelles étaient tes 3 principales missions au cours de ce stage ?

Mission n°1 : En premier lieu, je participais aux différents reportings en norme française et internationale ainsi que sur leurs annexes. J’effectuais aussi de nombreux travaux qui servaient de synthèse de ces reportings (utilisation de tableaux croisés dynamiques (TCD), graphiques, etc.).

 

Mission n°2 : Je travaillais également sur des modélisations de nouveaux fichiers, soit en partant de zéro, soit en partant d’un précédent modèle qui était jugé trop fastidieux dans son utilisation. En comptabilité l’erreur humaine n’est jamais loin, on travaille sur des fichiers avec des milliers de lignes, il s’agit bien souvent de réduire le nombre d’entrées manuelles à son minimum.

 

Mission n°3 : Finalement, j’avais aussi un rôle d’optimisation, j’étais en charge de tester et de modifier des projets développés en interne pour toutes les caisses régionales. Les spécificités de chacune des caisses régionales dans leur fonctionnement demandaient bien souvent à ce que les outils soient modifiés avant d’être opérationnels. Cela pouvait être des fichiers Excel complexes ou des logiciels de data store.

 

6) Quelle était l’ambiance au sein de l’équipe / du département / de l’entreprise ? As-tu des anecdotes à nous partager ?

L’ambiance, que ce soit au sein de l’équipe ou du département, était très bonne. Les pauses café, indispensables après avoir passé plusieurs heures la tête dans les chiffres, permettait souvent de prendre du recul et de trouver une solution à son problème. Je me rappelle aussi qu’il y avait toujours quelqu’un pour ramener des croissants ou des pains au chocolat pour la pause du matin.

Pendant l’euro par exemple, on avait tous téléchargé une application de pronostics gratuits. Preuve de la bonne entente entre tous, toute l’équipe me charriait parce que j’avais presque le même nombre de points que la dernière personne… qui ne jouait pas.

 

7) Quels sont les 3 enseignements que tu peux tirer de cette expérience professionnelle ?

Enseignement n°1 : Il est possible de lier implication professionnelle et plaisir au travail. L’équipe dans laquelle j’étais avait une capacité à produire du travail sérieux sans se prendre au sérieux, il y avait des moments de détente, mais lorsqu’il fallait travailler tout le monde était impliqué.

 

Enseignement n°2 : Faire un métier, ça s’apprend. Je pensais qu’à mon entrée en stage on allait me demander d’être opérationnel directement, ça n’a heureusement pas été le cas. J’ai été rassuré lorsqu’on m’a dit qu’il fallait plusieurs années avant de l’être complètement pour ce genre de postes.

 

Enseignement n°3 : Ne pas hésiter à poser de questions, surtout au début du stage. On pourra vous reprocher de ne pas l’avoir fait assez vite alors n’hésitez pas. Je vous conseille de prendre des notes, personnellement, je m’étais fait un lexique avec toutes les abréviations qui étaient utilisées au sein de l’équipe. Petit à petit, cela m’a permis de comprendre et de relier certains sujets entre eux.

 

8) Ce stage a-t-il modifié / confirmé ton projet professionnel ?

Ce stage n’a pas modifié mon projet professionnel, mon parcours restant axé en finance d’entreprise. En revanche cela m’a permis de confirmer que j’ai besoin de travailler sur des sujets variés. Découvrir le monde bancaire m’a également donné envie de m’intéresser à d’autres écosystèmes.

J’aimerais compléter ce stage par une expérience en Private Equity / Venture Capital pour ma deuxième partie de césure, ce sont des domaines ou l’aspect financier est aussi important que l’aspect stratégique.