HEC Paris > Parcours d'étudiant(e)s > Noémie Sahuc, étudiante en double diplôme HEC Paris / ENS Ulm

HEC PE réduite.jpg

Nom du double diplôme suivi : Double diplôme HEC Paris / ENS Ulm - Cogmaster.

Nom + localisation des écoles du double diplôme : HEC Paris et ENS Ulm - Paris.

Durée du double diplôme : 2 ans (Master 1 classique à HEC Paris et Master 2 à l’ENS Ulm).

MEDC N°1 - 3.png

1) Pourquoi as-tu choisi ce double diplôme ?

Raison n°1 : Pour compléter l’enseignement que j’ai reçu à HEC Paris. En effet, le Master en Sciences Cognitives (appelé le « Cogmaster ») offre un enseignement d’une grande rigueur scientifique (neurologie, robotique, informatique, etc.) ainsi que de solides connaissances en sciences humaines (psychologie, philosophie, etc.), qui complètent et approfondissent certains enseignements d’HEC Paris.

 

Raison n°2 : Pour les débouchés professionnels ! Non pas qu’HEC Paris offre des débouchés trop limités, mais l’ENS Ulm offre une réelle expertise sur les sciences cognitives. Le Cogmaster ouvre la voie au secteur de la recherche, mais aussi offre des débouchés en data science, intelligence artificielle, bio et neuro-technologies, mais aussi dans l’éducation et les politiques publiques. L’intérêt pour les sciences cognitives grandit de jour en jour, et ce, dans des entreprises et institutions de tout genre.

 

Raison n°3 : Pour intégrer un programme à la renommée internationale. Ce cursus est unique en Europe, il attire un grand nombre d’étudiants internationaux (les cours sont exclusivement en anglais) et s’appuie sur les ressources de la communauté scientifique de Paris.

 

2) Quel a été le processus d’admission à ce double diplôme ?

Ce double-diplôme est très sélectif. Nous sommes 2-3 étudiants d’HEC Paris par année (bien qu’il n’y ait pas de limite officielle), ce qui représente beaucoup sur la taille de la promotion du Cogmaster car il n’y a, annuellement, que 12 à 15 admis en admission directe en M2, toutes candidatures confondues. Comme pour la plupart des double-diplômes à HEC Paris, la sélection s’opère en deux étapes : une pré-sélection par HEC Paris suivie d’une sélection finale par l’école partenaire. Il faut fournir une lettre de motivation et son CV pour la pré-sélection par HEC Paris, et les notes comptent énormément (il est apparemment difficile d’y prétendre avec une moyenne inférieure à 3,5/4).

Une fois la pré-sélection passée, l’ENS Ulm nous fait passer deux entretiens de motivation avec notamment les directeurs du Cogmaster. Si l’ENS Ulm valide la candidature (le plus dur est passé !), la dernière étape est de trouver, avant l’été, un responsable de stage de recherche et écrire un projet de recherche pour validation auprès de l’ENS Ulm.

 

3) Quelles sont les principaux cours que tu as suivi au cours de ce double diplôme ? Combien d’heures de cours as-tu eu par semaine ? Quel a été ton cours préféré et pourquoi ?

Voici quelques cours parmi ceux que j’ai suivis :

  • Cours n°1 : Neurosciences de la conscience

  • Cours n°2 : Psychologie et politiques publiques

  • Cours n°3 : Neuroéconomie

Selon les choix de cours, nous avons entre une dizaine et une quinzaine d’heures de cours par semaine, sachant qu’un jour par semaine est dédié au stage de recherche en dehors de l’école. Mon cours préféré est celui de Psychologie et politiques publiques car il offre des méthodes concrètes pour évaluer la pertinence d’une politique publique à dominante comportementale et pour mener des politiques qui fonctionnent, sont efficaces et bien perçues par la population.

 

4) Quelle est ton expérience (académique, personnelle, associative, etc.) la plus marquante durant ce double diplôme ?

Le plus marquant pour moi, c’est la diversité des profils qui constituent la promotion du Cogmaster et de façon plus générale, qui constituent l’ENS. Dans le Cogmaster, il y a de très nombreux étudiants internationaux et chaque parcours est différent. Les objectifs de chacun des étudiants sont également très divers et il n’y a pas un parcours classique à la suite des études. De nombreux événements sont organisés par l’association Cognivence, ce qui favorise les échanges et l’ouverture à d’autres parcours et domaines d’étude/de recherche.

 

5) As-tu dû régler les frais de scolarité de l’école partenaire ? Si oui, quel est le montant ?

Pour l’année universitaire 2020/21, les droits de scolarité s'élèvent à 243 €. Il faut aussi payer les droits de scolarité à HEC Paris comme chaque année.

 

6) Quel est ton projet professionnel après l’obtention de ce double diplôme ?

La suite naturelle de ce Master est le Doctorat mais il est aussi possible d’aller directement en entreprise. Les options sont de poursuivre en thèse dans le laboratoire qui nous accueille lors du Master, de changer de laboratoire pour poursuivre en thèse sur un autre sujet, de faire une thèse en entreprise (CIFRE) ou de quitter la recherche pour aller en entreprise. Quel que soit mon choix, je resterai dans le domaine des sciences cognitives.

 

7) Quels conseils donnerais-tu à des étudiant(e)s qui souhaitent candidater / réaliser ce double diplôme ?

Conseil n°1 : Bien préparer sa candidature : l’intérêt pour les sciences cognitives ne s’improvise pas du jour au lendemain, et une candidature d’une personne qui n’a jamais lu sur le sujet se reconnaît facilement et sera vite écartée.

 

Conseil n°2 : Réellement aimer le sujet : il s’agit d’un Master difficile car il faut rattraper le Master 1 en même temps que l’on fait le Master 2 : les trois quarts des étudiants de ce Master auront fait le Master 1 et auront des bases solides pour l’année que vous rejoignez.

 

Conseil n°3 : Contacter les anciens élèves de ce double cursus : ils seront d’excellent conseil pour les lectures et ce qu’il faut dire ou non durant l’entretien. Ce Master est assez mal documenté et on peut vite faire un faux-pas.