HEC Paris > Parcours d'étudiant(e)s > Gabriel Koutchinsky - Double diplôme HEC Paris / ENSAE

Nom du double diplôme suivi / obtenu : HEC Paris / ENSAE

Nom + localisation des universités / écoles du double diplôme : HEC Paris (Jouy-en-Josas) / ENSAE (Palaiseau)

Durée du double diplôme : 4 ans.

Avant la réforme de la rentrée 2020, les étudiants issus de classe prépa pouvaient postuler à ce double diplôme en septembre de l’année de L3. Ils suivaient alors l’année de L3 à HEC et l’année 1 à l’ENSAE en parallèle, grâce à un cursus aménagé.

Depuis cette réforme, les étudiants issus de classe prépa désireux de faire ce double-diplôme n’ont plus d’autre choix que de postuler en janvier de l’année de M1 à HEC, à condition qu’ils aient obtenu une Licence de Mathématiques en L3. Ils intègrent alors l’ENSAE en année 2, après l’année de M1. Pour les étudiants AST ayant validé une Licence de Mathématiques en L3, il est également possible de postuler à ce double-diplôme au même moment.

 

1) Pourquoi as-tu choisi ce double diplôme ?

Raison 1 : En arrivant à HEC, j’avais envie de travailler dans la continuité des années de classe préparatoire.

Raison 2 : J’ai toujours voulu devenir ingénieur. Depuis tout petit, je suis passionné par les ordinateurs d’échecs et j’ai une envie folle d’apprendre à coder.

Raison 3 : La data science est un compromis entre le business, le codage et les maths, autrement dit, c’est tout ce que je recherche dans mon futur métier !

 

2) Quel a été le processus d’admission à ce double diplôme ? (moyenne de notes, entretiens, etc.).

Le processus d’admission a changé depuis la rentrée 2020. Quand j’ai postulé à ce DD, il était possible de commencer le double diplôme dès la L3. Maintenant, le processus d’admission a été réaligné sur les autres doubles diplômes et est lui aussi accessible à partir du M2 pour to (écoles d’ingénieur ou Sciences Po). Pour postuler à ce double diplôme, il faut désormais faire une licence de maths en L3 puis candidater au double diplôme vers décembre/janvier de la M1 à HEC.

 

3) Quels sont les principaux cours que tu as suivis au cours de cet échange ? Combien d’heures de cours as-tu eu par semaine ? Quel a été ton cours préféré et pourquoi ?

Étonnamment, il y a beaucoup de cours d’économie (microéconomie et macroéconomie) à l’ENSAE. Ces derniers sont un peu plus poussifs qu’à HEC. Parallèlement, il y a évidemment des cours de statistiques et de mathématiques, mais également des cours d’économétrie qui permettent d’appréhender les métriques utilisées pour comprendre les phénomènes économiques. L’ENSAE est avant tout une école qui forme aux métiers de l’administration économique (nombreux sont ceux qui finissent par travailler à l’INSEE), les cours sont donc naturellement bien plus mathématisés qu’à HEC.

Les électifs sont peu nombreux (cours de sondage, chaînes de Markov, etc.), mais il y a un revers positif : il est impossible de ne pas avoir l’électif de son choix (à l’inverse de HEC où de nombreux étudiants n’ont pas les électifs qu’ils souhaitaient par manque de place).

Il faut savoir qu’en tant qu’étudiant en double diplôme HEC-ENSAE, une remise à niveau en théorie des probabilités, microéconomie/macroéconomie et informatique est prévue deux semaines avant la rentrée normale en M1.

L’emploi du temps est assez rempli, à raison de 4 heures de TD par jour en moyenne en plus des cours magistraux.

Mon cours préféré a été le cours de codage « Python pour data scientist ». Ce cours va assez loin et permet d’acquérir un niveau vraiment solide en Python.

 

4) Quelle est ton expérience (académique, personnelle, associative, etc.) la plus marquante durant ce double diplôme ?

J’ai personnellement peu vécu l’ENSAE. J’ai tout de même rejoint l’association de théâtre qui a la chance de profiter d’un super metteur en scène. Les campagnes BDE sont également un moment très sympa de l’année à l’ENSAE.

Si je devais retenir une expérience qui m’a marqué, il s’agirait du drive mis à disposition des étudiants avec tous les cours disponibles : c’est la preuve qu’il y a beaucoup d’entraide et pas de laissés-pour-compte à l’ENSAE.

MEDC N°1 - 3.png

5) As-tu dû régler les frais de scolarité de l’école partenaire ? Si oui, quel est le montant ?

En M1, les frais de scolarité à régler s’élèvent à environ 1 000 euros.

 

6) Quel est ton projet professionnel après l’obtention de ce double diplôme ?

Mon projet professionnel est assez vague : je sais que je veux faire de la data science et du codage étant donné que j’ai adoré ça. Je garde quand même un job de rêve en tête : faire du machine learning à la RATP !

Le double diplôme ouvre énormément de portes, car tous les domaines ont besoin de data science aujourd’hui. En effet, là où HEC forme à tous les domaines d’activités, l’ENSAE forme à être très technique : je peux donc profiter d’une « double casquette » qui constitue un véritable plus sur le marché du travail. Lors de ma césure, je n’ai eu aucun mal à trouver des stages, et ce, notamment grâce à l’énorme solidarité qui émane du réseau des anciens de l’ENSAE.

 

7) Quels conseils donnerais-tu à des étudiant(e)s qui souhaitent candidater / réaliser ce double diplôme ?

Conseil n°1 : Engagez-vous à fond dans le travail. Le double diplôme avec l’ENSAE est particulièrement exigeant en termes de charge de travail, surtout en deuxième année où l’on doit travailler 4 matières obligatoires (qui sont réduites à 3 au S2) et 3 options en même temps.

Conseil n°2 : N’hésitez pas, faites ce DD ! C’est un investissement rentable, toutes les connaissances que j’ai assimilées à l’ENSAE sont utiles. En plus, la double casquette HEC-ENSAE fait vraiment la différence sur le marché du travail.

Conseil n°3 : Restez motivés ! Même si le rythme de travail est intense et que le stress peut monter à son maximal entre les périodes d’exams, gardez en tête que les cours à l’ENSAE se valident très facilement !