HEC Paris > Parcours candidat(e)s > Coretin Sene - MSc X-HEC Data science for business

Prénom : Corentin

Nom : SENE

Série de baccalauréat + moyenne obtenue : Baccalauréat ES 14/20

Etudes supérieures + moyenne générale du (ou des) diplôme(s) : Double Licence Mathématiques appliquées et Économie, Master Économétrie et Statistiques, Master X-HEC Data science for business

 

Scores TAGE MAGE et TOEIC ? TAGE MAGE : 380/600, TOEIC : 950/990

Mention Bien (15/20) Double licence Économie et Mathématiques appliquées

Mention Très Bien (16/20) Master Économétrie et Statistiques

ADMISSIBLE dans quelles écoles ? HEC, ENSAE PGE

ADMIS dans quelles écoles ? HEC, ENSAE PGE

Choix définitif ? X-HEC

 

 

1) Bonjour, peux-tu nous décrire ton parcours ?

 

Après un baccalauréat économique et social, j’ai d’abord été admis en licence d’économie à Paris I (Panthéon – Sorbonne). Ce choix était motivé par le souhait d’étudier de manière approfondie le fonctionnement de l’environnement économique tout en continuant des projets extra-universitaires notamment l’équitation en compétition. Parallèlement, j’ai pu intégrer une licence de Mathématiques appliquées pour renforcer mes compétences en programmation. J’ai ensuite décidé d’intégrer le master de statistiques et d’économétrie à Panthéon Sorbonne convaincu de l’importance de la modélisation et de la prévision en économie. Après un échange universitaire à l’université de New York, j’ai eu l’opportunité de rejoindre le double diplôme en « Data science for business » entre HEC Paris et l’École Polytechnique.

 

 

2) Quelles étaient tes expériences marquantes au moment de passer les concours ?

 

Expériences professionnelles (CDI, CDD, stages, intérim, etc.) :

Lors des oraux, j’avais 2 expériences significatives à présenter aux jurys :

- Un stage de 6 mois chez Amundi AM à Paris en recherche quantitative

- Un CDD de 2 mois chez CNP Assurance en tant qu’assistant Actuaire

 

Expériences internationales (échange, séjours linguistiques, ect.) :

J’ai eu l’opportunité de partir quelques mois lors d’un échange universitaire au sein de l’Université de New York (NYU) en 2019.

 

Expériences associatives :

J’ai été impliqué dans le milieu sportif associatif du fait de ma passion pour l’équitation. Ainsi, j’ai été responsable de l’association sportive universitaire d’équitation d’Île de France en 2017 puis responsable de l’association sportive au sein de Paris 1 (Panthéon – Sorbonne). 

 

Expériences sportives :

J’ai eu la chance d’être champion de France en dressage (équitation) en 2014 puis troisième par équipe lors des championnats de France universitaires l’année suivante.

 

3) Quels étaient les points FORTS / FAIBLES de ta candidature aux concours ?

 

Points FORTS :

- La cohérence et la qualité de mon parcours et de mes résultats académiques.

- Mon engagement dans le milieu associatif sportif ont été un atout.

- Mon expérience internationale, qui a pu renforcer mes résultats corrects obtenus lors de mon cursus universitaire.

 

Points FAIBLES :

Mes notes aux épreuves écrites (TAGE MAGE : 380/600, TOEIC : 950/990) étaient moins bonnes qu’une majorité de candidats, qui postulent aux écoles du TOP 3.

 

 

4) Qu’as-tu fait pour contrecarrer tes points faibles ?

 

J’ai décidé de miser sur les points forts de mon dossier en travaillant bien en avance mon dossier écrit. Pour cela, j’ai cherché à montrer la cohérence dans mon parcours et toute la pertinence pour mon projet professionnel d’intégrer ce master. De même, j’ai contacté les professeurs qui me connaissaient le mieux et qui pouvaient attester de ma motivation au travers des lettres de recommandation.

MEDC N°1 - 3.png

5) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ÉCRITES aux concours selon toi ?

 

Pour moi, la principale difficulté a résidé dans la préparation du TAGE MAGE. En stage, au moment de ma seconde préparation au TAGE MAGE, il était difficile de consacrer suffisamment de temps pour s’entraîner de manière régulière, organisée et méthodique. J’ai trouvé ce test particulièrement complexe aussi bien au niveau des questions qu’au niveau du temps imparti. J’ai donc décidé de m’entraîner principalement sur les sous-tests qui me faisaient perdre le plus de points.


 

6) Comment t’es-tu préparé aux ÉCRITS ?

 

J’ai d’abord commencé par me procurer Le Grand Manuel du TAGE MAGE. J’y ai suivi un programme d’entraînement sans réellement être impliqué. Face à l’engagement et à la régularité demandés, j’ai décidé de me rapprocher d’une prépa l’année suivante.

La prépa m’a m’obligé à libérer du temps chaque semaine pour préparer les épreuves. J’ai ainsi pu participer à des sessions blanches en conditions réelles pour m’axer au mieux sur mes points faibles. Il me semblait important de passer plusieurs fois ce test d’aptitudes pour tenter de maximiser mon score. J’ai passé 3 fois le TAGE MAGE. Face à des scores décevants j’ai décidé de me laisser plus de temps pour réviser entre les différentes sessions pour finir par obtenir un score correct (380/600).  

 

 

7) Comment t’es-tu préparé aux ORAUX ?

 

Pour passer les épreuves orales, je pense que l’entraînement est clé : il faut s’exercer, et être capable de répondre à une multitude de questions. Ainsi, j’ai eu l’occasion de m’entraîner face à mes amis à plusieurs reprises, pour me mettre dans des conditions proches du réel. En amont, je me suis renseigné en profondeur sur le contenu des cours, sur les opportunités offertes par l’école en matière de spécialisation, d’associations, le métier des anciens etc… De même, j’ai décidé de contacter des professionnels ou des anciens du master pour qu’ils m’expliquent leurs tâches effectuées au quotidien.

8) Quel était ton projet professionnel aux oraux ?

 

Au moment des oraux, j’avais l’ambition de travailler, à la sortie de l’école, en tant que consultant Data Scientist dans l’univers de l’investissement. J’ai pris le parti de rester cohérent par rapport à mes études et aux expériences professionnelles effectuées précédemment. Toutefois, pour justifier l’intérêt de l’école et du cursus, j’ai aussi présenté un projet professionnel que je voulais présenter dans le cadre de la spécialisation en entreprenariat.  

 

 

9) Si tu devais changer quelque chose dans ta préparation aux concours, que changerais-tu ?

 

Je pense que je m’y prendrais encore plus tôt et que je ne sous-estimerais pas le temps de préparation nécessaire de façon à pouvoir passer le TAGE MAGE plusieurs fois.

 

 

10) As-tu travaillé les concours en solo ou accompagné ?

 

J’ai eu l’opportunité de préparer les concours avec une prépa (Admission Parallèles) grâce à leur programme pour les étudiants boursiers.