GMAT : Quel est le système de notation du GMAT ?

Le GMAT, test de référence pour les admissions en universités anglo-saxonnes ou en MBA, adopte un format dit de computer-adaptive Test : lorsqu'une réponse est correcte, la question suivante est plus difficile et, inversement, en cas d'échec, la question suivante est plus facile.

La principale « originalité » du GMAT est que c’est un test adaptif par ordinateur (computer-adaptive test). La 1ère question a un niveau de difficulté moyen, ce qui signifie qu’environ la moitié des candidats y répond correctement, tandis que l’autre moitié se trompe.

Ensuite, si vous avez répondu juste, la question suivante est plus difficile que la précédente et si vous avez répondu faux, la question suivante est plus simple que la précédente. Et ainsi de suite jusqu’à la fin.

Autrement dit, 2 personnes qui passent le GMAT côte à côte ne seront très probablement pas confrontées aux mêmes questions.

Attention : il est impossible de s’abstenir de réponse pour passer la question.

Test adaptatif, le GMAT évolue au fil de vos réponses.

Ainsi, un étudiant de bon niveau sera confronté à des questions de plus en plus difficiles (s’il répond juste). Il est donc tout à fait possible de rater un grand nombre de questions et d’obtenir malgré tout un score honorable au test.

Certains étudiants ont raté jusqu’à 10 questions sur la partie « Quantitative » mais ont malgré tout obtenu un score supérieur à 45/51.


Au vu du système de notation du GMAT, il est plus pénalisant de rater une question facile qu’une question difficile.

Toutefois, sur l’ensemble des questions proposées, tous les étudiants, même les meilleurs, ratent des questions a priori faciles.

Gérez votre temps pour terminer à l’heure.

Ainsi, si vous répondez faux à plusieurs questions d’affilée, le nombre de points perdus par question augmente à chaque question. Par exemple, pour 3 questions mal répondues d’affilée, le nombre de points perdus à la 3ème réponse fausse est plus important que celui perdu à la 2ème réponse fausse, lui-même plus important que celui perdu à la 1ère réponse fausse.

En effet, si vous répondez faux, alors la question suivante est plus facile. Il est donc logique qu’y répondre mal soit plus pénalisant.

Un étudiant qui cumule au total 10 réponses fausses sur le test aura donc un score différent selon s’il a alterné bonnes et mauvaises réponses ou s’il a enchaîné les mauvaises réponses.

Conséquence importante : gérez bien votre temps, sinon vous serez obligé de répondre à la va-vite à la fin du test, ce qui augmente la probabilité de répondre plusieurs fois faux d’affilée. Ainsi, nous vous conseillons vivement de passer une question sur laquelle vous bloquez (en répondant au hasard), plutôt que d’accumuler du retard.

D’autant plus que la pénalité infligée à un étudiant qui n’a pas pu finir le test est assez élevée. On considère que cette pénalité infligée correspond à celle infligée pour 2 questions mal répondues d’affilée.

Je vous recommande également les articles suivants :

Article 1

Article 2

Article 3

Articlé rédigé par Joachim Pinto : Voir son profil.

Article rédigé par Joachim Pinto

  • Parcours académique : Prépa ECE Ipesup + Master Grande École HEC Paris.

  • Fondateur des communautés d'entraide : "Monsieur Écoles de commerce : Post-Bac & Admissions Parallèles" : + de 13 000 membres.

  • Auteur de 30 ouvrages (dont 5 sont N°1 des VENTES) sur les concours aux écoles de commerce : Découvrez les ouvrages !

  • Passionné par le monde de l'enseignement, des concours et des écoles de commerce.

  • A effectué le plus haut saut à l'élastique du monde (Népal - 178 m).