Prénom : Payel

Nom : Hosen

 

Série de baccalauréat + moyenne obtenue : Série Scientifique, spé. SVT ; moyenne : 14.1/20

Études supérieures + moyenne générale du /ds diplôme(s) : DUT Tech de Co (IUT de Paris), moyenne : 14/20 ; Licence Professionnelle Métiers du Commerce International (IUT de Paris), moyenne : 15/20

 

Score TAGE MAGE et TOEIC ? TAGE MAGE : 230/600 et TOEIC : 980/990

ADMISSIBLE dans quelles écoles ? Toutes les écoles des concours Passerelle et Tremplin

ADMISE dans quelles écoles ? Toutes les écoles des concours Passerelle et Tremplin

 

Choix définitif ? Grenoble École de Management

 

 

1)  Bonjour, peux-tu nous décrire ton parcours ?

 

Après avoir obtenu un Bac S (spé. SVT), je me suis dirigée vers le DUT Techniques de Commercialisation de l’IUT de Paris (ex. Paris Descartes). J’ai ensuite fait une L3 professionnelle (en alternance) spécialisée dans les métiers du commerce international avec un accent sur la RSE et le développement durable, également à l’IUT de Paris. Pendant cette année, j’ai préparé mes concours d’entrée dans les Grandes Écoles de commerce via les concours Passerelle et Tremplin.

 

 

2) Quelles étaient tes expériences marquantes au moment de passer les concours ?

 

Expériences professionnelles (CDI, CDD, stages, intérim, etc.) :

  • Mon alternance au sein d’un organisme certificateur (contrat d’alternance)

  • Les nombreux stages que j’ai pu réaliser au cours de mes deux années de DUT, notamment celui de 2 mois dans le marketing digital.

 

Expériences internationales (échange, séjours linguistiques, etc.) :

  • À l’issue de mon DUT, j’avais pour ambition de réaliser un échange académique (DUETI) à Montevideo, en Uruguay. Malheureusement, cela n’a pas pu être possible. Malgré cela, j’ai tout de même mentionné et défendu ce projet lors de mes oraux en expliquant son importance et son intérêt par rapport à mes aspirations personnelles et professionnelles.

 

Expériences associatives :

  • Membre du Bureau des Étudiants

  • Militante bénévole pour l’association Nous Toutes

 

Expériences culturelles :

  • Les voyages de découverte

  • Passion pour le cinéma, le théâtre, etc.

 

Expériences sportives :

  • Rugby en club pendant 5 ans

  • Musculation/Fitness pendant 4 ans

 

 

3) Quels étaient les points FORTS / FAIBLES de ta candidature aux concours ?

 

Points FORTS :

  • Parcours académique professionnalisant

  • Aisance à l’oral

  • Bonne maîtrise de la LV1 et LV2 (espagnol)

  • Projet professionnel défini et cohérent

  • Bon dossier académique

  • Expériences associatives

 

Point FAIBLE :

  • Mon score de TAGE MAGE (230/600)

 

 

4) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ÉCRITES aux concours selon toi ?

 

Selon moi, les principales difficultés sont la gestion de temps, le manque de familiarité avec les exercices et leur niveau de difficulté dû à un entraînement insuffisant.

 

 

5) Comment t’es-tu préparée aux ÉCRITS ?

 

J’ai préparé avec le Grand Manuel du TAGE MAGE, j’ai fait plusieurs tests blancs et j’ai suivi les corrections sur la chaîne YouTube d’Arnaud et Joachim. Dans le cadre du TAGE MAGE, pour certaines épreuves, je conseille de mettre en évidence ses erreurs et les relever sur des fiches à part (ça servira de feuilles de révision ensuite).

 

Pour Passerelle, je me suis simplement entraînée avec les annales. Les épreuves écrites ne sont pas bien compliquées, mais il faut vraiment faire attention lors de la sélection de l’épreuve au choix, beaucoup de mes camarades se sont loupés dessus et c’est bien dommage… ce n’est pas parce que l’on a étudié du droit pendant 3 ans qu’on aura forcément une excellente note ! Il faut prendre le temps de feuilleter toutes les catégories, d’étudier les questions et de situer ses connaissances par rapport au niveau des tests.

 

 

6) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ORALES aux concours selon toi ?

 

Selon moi, les principales difficultés des épreuves orales sont :

  • La préparation d’une présentation de soi simple, rapide et efficace qui va droit au but, mais qui accroche le jury qui nous interroge. Pour être à l’aise d’entrée de jeu, il faut énoncer des éléments sur lesquels on veut que le jury rebondisse.

  • Le comportement et l’attitude à adopter face aux différents « types » de jurys. D’une école à une autre, le tempérament des jurys peut varier. Certains sont plus « détente » et d’autres, plus sérieux. Dans les deux cas, il est conseillé de s’approprier l’ambiance tout en restant adroit.

  • Savoir être spontané(e) et avoir un discours fluide avec un ton assuré et convaincant. Certains jurys seront amenés à remettre vos propos en question pour évaluer votre capacité à défendre vos idées et croyances sans paraître déstabilisé(e).

  • Savoir improviser en gardant une voix posée. Il existe des jurys qui ont tendance à sortir du cadre d’un entretien « classique » et posent des questions atypiques diverses et variées.

 

Il faut garder en tête qu’il s’agit avant tout d’un échange de découverte. Un oral réussi n’est pas un oral pendant lequel on répond au tac au tac. Si on ressent le besoin de réfléchir à une question, il faut s’autoriser ce temps de réflexion. Mieux vaut donner une réponse raisonnée avec le temps de la réflexion qu’une réponse rapide et bancale.

 

 

7) Comment t’es-tu préparée aux ORAUX ?

 

Pour les écoles Tremplin, je me suis entraînée seule. J’ai préparé des réponses aux questions classiques d’entretien, je les ai plus ou moins apprises par cœur. NEOMA et KEDGE prévoient des questionnaires sur la base desquels on est interrogés donc ça aide. Mais sinon, j’ai un peu appris sur le tas.

 

Mon meilleur conseil serait de connaître chaque école sur le bout des doigts, ça aide à se sentir plus à l’aise face au jury. Pour cela, il ne faut pas hésiter à se rapprocher des admisseurs pour s’entretenir avec un étudiant qui a fait l’année à laquelle on candidate (1A ou 2A).

 

Je recommande d’interroger les étudiants sur des éléments que l’on ne trouve pas forcément sur internet et qui peuvent concerner la qualité des conditions de vie des étudiants, si l’école entretient ou non une relation de proximité avec ses étudiants (si oui, comment cela se matérialise-t-il ?), quels sont les points faibles de l’école et que fait-elle pour s’améliorer ? etc.

 

Il faut être friand(e) de ce type d’informations sur l’école, car ils permettent de marquer des points auprès des jurys. Non seulement ça prouve que vous vous êtes réellement intéressé(e) à l’école, mais ça vous différencie aussi de ceux qui se contentent de répéter ce qu’ils lisent dans les brochures.

8) Quelle est l’école qui t’a le plus marquée le jour de tes oraux ? (Campus, ambiance, accueil, etc.). Pourquoi ?

 

L’école m’ayant le plus marquée est NEOMA. J’y ai senti une réelle proximité entre les admisseurs et les admissibles et je pense que leur discours sur l’esprit de famille est sincère. C’est aussi l’une des seules écoles où il y avait des animations travaillées qui ont contribué à faire redescendre la pression des oraux.

 

 

9) Quel était ton projet professionnel aux oraux ?

 

Alors, j’ai un peu « triché » parce que j’ai changé de projet professionnel pratiquement à chaque oral. Il m’a fallu actualiser mon discours en fonction des parcours possibles au sein des différentes écoles, donc je ne pouvais pas répéter les mêmes choses à chaque fois.

 

Et je ne pense pas qu’il y ait de mal à changer de projet professionnel et d’en avoir plusieurs tant qu’il a du sens pour l’étudiant(e) pour qu’il/elle soit à même de le défendre.

 

Mais pour ne pas se perdre soi-même et avoir une idée plus ou moins précise de ce que l’on aimerait faire, il ne faut pas que les projets soient drastiquement différents les uns des autres.

 

Pour ma part, les projets professionnels que j’ai présentés sont :

  • Cheffe de projet innovation

  • Cheffe de projet RSE

  • Cheffe de projet digital avec un accent sur la RSE

 

 

10) Si tu devais changer quelque chose dans ta préparation aux concours, que changerais-tu ?

 

En ce qui concerne l’oral, il n’y a rien qui me vient en tête, je suis plutôt satisfaite de moi-même.

Par rapport à l’écrit, surtout le TAGE MAGE, j’aurais aimé m’entraîner plus et mieux (avec un planning, une meilleure méthodologie par exemple). J’aurais pu suivre les plannings du Grand Manuel du TAGE MAGE et j’aurais pu mieux le travailler.

 

 

11) Si tu devais donner 3 conseils à nos membres des communautés pour se préparer aux concours, lesquels donnerais-tu ?

 

Conseil n°1 : S’entraîner, s’entraîner, s’entraîner (et encore s’entraîner)

Que ce soit pour les écrits ou les oraux, seul(e) ou avec quelqu’un, l’entraînement est indispensable. Il ne suffit pas de balayer quelques tests blancs ou de feuilleter les brochures. Faites des fiches. Rédigez vos réponses. Mémorisez votre présentation de soi. Répétez vos réponses à voix haute. Et prenez-vous-y suffisamment à l’avance parce que les « advienne que pourra » ne passe pas.

 

Conseil n°2 : Demandez des conseils aux « anciens »

Si vous ne savez pas par où commencer, interrogez ceux qui ont passé les concours l’année précédente. Ils sauront vous rassurer et guider vos premiers pas.

 

Conseil n°3 : Projetez-vous le jour J et apprenez à rester serein

Lors des concours, c’est une question de mentalité et ça aussi, ça demande de la préparation. Préparez votre meilleur discours. Ne vous attendez pas à ce que le jury vous demande « pourquoi vous et pas un autre ? » (bien que cela puisse arriver), il faut que chacune de vos paroles prouve que VOUS êtes fait(e) pour cette école.

 

D’ailleurs, pour convaincre le jury, n’oubliez pas la communication non verbale. Il faut s’entraîner à se tenir droit sur sa chaise, à ne pas tripoter ses mains, à ne pas croiser ses jambes, etc. Autant de signes qui renvoient des impressions négatives sur votre performance orale.

 

12) Si tu devais décrire ton école en 3 mots, que dirais-tu ? Et pourquoi ?

 

Pour moi, Grenoble Ecole de Management c’est :

  • Un tremplin vers une carrière professionnelle à la hauteur de mes ambitions,

  • Une vie associative très diverse et sérieuse,

  • L’épanouissement avec la recherche d’excellence.

 

13) As-tu travaillé les concours en solo ou accompagnée ?

 

J’ai travaillé les écrits toute seule, ainsi que tous mes oraux sauf celui de GEM. J’ai fait appel à Joachim (via le groupe Facebook Monsieur TAGE MAGE) qui connaît très bien les modalités de l’oral d’admission. Ses conseils m’ont énormément aidée, je ne regrette absolument pas de l’avoir sollicité via le groupe !