ESSEC > Parcours candidat(e)s > Diane Merlet - AST FR

Prénom : Diane

Nom : Merlet

 

Série de baccalauréat + moyenne obtenue : Bac Scientifique spécialité mathématiques, 16,9/20

Études supérieures + moyenne générale du (ou des) diplôme(s) : ISEP (école d’ingénieur), 15,5/20

 

Scores TAGE MAGE et TOEIC ? TAGE MAGE : 320/600, TOEIC : 985/990

ADMISSIBLE dans quelles écoles ? ESSEC, ESCP

ADMISE dans quelles écoles ? ESSEC

 

Choix définitif ? ESSEC


 

1) Bonjour, peux-tu nous décrire ton parcours ?

 

Les matières scientifiques ont toujours été mes matières favorites au lycée, et c’est pour cela que je me suis tournée vers un Bac Scientifique (spécialité mathématiques). La fin du lycée approchant je ne savais pas vraiment ce que je voulais faire, j’hésitais entre des écoles de commerce et d’ingénieur post-bac et j’ai finalement opté pour l’ISEP en section internationale. Cette école d’ingénieur en 5 ans proposait une formation dans le digital avec la possibilité de partir étudier tôt à l’étranger et cela m’a beaucoup plu.

Les deux premières années consistaient en une prépa intégrée scientifique avec beaucoup de mathématiques et de physique mais sous un rythme plus léger (sans les kholles) et avec en plus des cours variés comme des cours d’économie et des cours de langues étrangères. Pendant ces deux années j’ai eu la chance d’acquérir une première expérience internationale en partant 1 mois en Summer School à Vancouver. Ensuite j’ai effectué toute ma 3ème année à Shanghai, la 1ère partie en échange dans une université en partenariat avec mon école, et la 2ème en effectuant un stage à la Société Générale Equipment Finance de 4 mois. Ayant une attirance pour la manipulation de données et le code au service du cloud et de l’intelligence artificielle, ce stage m’a permis de développer mes compétences techniques en créant divers algorithmes de prédiction de risques tout en apprenant les bases de la gestion de contrats dans le milieu du leasing.

En rentrant à Paris, j’avais une idée plus précise de ce qui me plaisait dans le monde du travail et je me suis spécialisée en Business Intelligence. Après divers projets académiques tels que des créations de sites web et un projet de conseil en transformation digitale en partenariat avec Capgemini et Devoteam lors de ma 4ème année, j’ai décidé d’intervertir mes 2 semestres de 5ème année afin de pouvoir repartir à l’étranger. J’ai ainsi effectué mon stage de fin d’études avant mon dernier semestre de cours.

En parallèle, j'ai commencé à travailler le TAGE MAGE et mon dossier pour les écoles car je savais que j’avais envie de compléter ma formation d’ingénieur par un Master en Management. Lors de mon stage de fin d’études, j’ai été Data Analyst chez Chanel dans les services IT Corporate sur un projet de Master Data Management. Ce projet m’a permis d’évoluer en prenant des responsabilités car nous étions en sous-effectif dans l’équipe. J’ai occupé un rôle très polyvalent en faisant le lien entre les équipes business du monde entier (Canada, US, Corée, Japon, Singapour, Hong-Kong, Panama), et en codant toute la partie technique liée à la gestion de la donnée. À la fin de ce stage je devais partir en échange à Sydney mais le Covid m’a fait changer mes plans et je suis partie en Erasmus 4 mois en Italie à Cagliari. C’est en parallèle de cet échange que j’ai passé les concours d’admission parallèle. J’ai ainsi postulé aux Master in Management de l’ESSEC et de l’ESCP.

 

 

2) Quels étaient tes expériences marquantes au moment de passer les concours ?

Expériences professionnelles (CDI, CDD, stages, intérim, etc.) :

Data Analyst chez Chanel CHANEL (6 mois) : Projet de Master Data Management, validation des besoins métiers avec les équipes business, développement en Python, collection de données sur plus de 110 pays, traitement et correction des données, création de dashboards (Power BI), maintien de la plateforme au Canada, lancement en Asie et préparation du lancement aux US et en Amérique du Sud.

 

Data Analyst chez Société Générale Equipment Finance à Shanghai (4 mois) : Élaboration d’algorithmes de prédiction de risque, gestion et traitement de bases de données de contrats (Excel + Python-Pandas), conception de stress cases afin de tester la résistance des modèles et de prévoir le taux de défaillance des futurs contrats.

 

Intérim chez DSD organisation : chef-hôtesse pour missions d’accueil, inaugurations, séminaires (4 ans).

 

Expériences internationales (échange, séjours linguistiques, etc.) :

Erasmus à Cagliari University (Italie) (4 mois)

Échange d’un an à University of Shanghai for Science and Technology (1 an)

Summer School à la British Columbia Institute of Technology (Vancouver) (1 mois)

 

Expériences associatives :

ISEPTRAVEL, Secrétaire Générale et Responsable Création (2 ans) : Management d’équipe, organisation de voyages et activités culturelles pour les étudiants, formation des recrues en design/montage (Photoshop et Lightroom) et photo

               

Liste candidate au BDE, Responsable Évènementiel et Communication (1 an) : Organisation d’évènements (800+ étudiants), démarchage de prestataires et sponsors, mise en place de stratégies de communication.

 

ISEPLive, Responsable Création et Communication (1 an) : Réalisation d’affiches et de vidéos, retouche photo et vidéos, gestion du site et des réseaux sociaux.

               

Expériences culturelles :

Théâtre : Improvisations et comédies dans la troupe du lycée (La Locanderia, As You Like It) ; Critiques de pièces ; Représentations avec la troupe de l’Atelier Arlequin (12 Hommes en colère, Sa Majesté des Mouches)

Bénévolat : Préparation de spectacles pour une association d’enfants handicapés ; Participation à une chorale de variété française (Charles Aznavour, France Gall, Véronique Sanson, etc.) pour plusieurs maisons de retraites

Voyages : Chine (1 an à Shanghai), Canada (1 mois à Vancouver), États-Unis (1 mois à Washington), Japon

 

Expériences sportives :

Tennis depuis 15 ans (en compétition de 2010 à 2016)

Professeur de danse Rock à Paris et Shanghai pour des adolescents (création de chorégraphies, organisation et encadrements des sessions)

Volleyball en club étudiant (2016-2019)

 

 

3) Quels étaient les points FORTS / FAIBLES de ta candidature aux concours ?

 

Points FORTS :

- Mes expériences internationales : 1 expérience en Amérique du Nord (Summer School à Vancouver), 1 expérience en Asie (1 an à Shanghai, académique et professionnel) et 1 expérience en Europe (Erasmus en Italie)

- Mon stage de fin d’études chez Chanel à portée internationale —> échanges hebdomadaires avec des collaborateurs à Londres, Montréal, Singapour, Tokyo, Séoul, Hong-Kong et au Pérou

- Plusieurs expériences associatives

- Très bon TOEIC (985/990)  et TOEFL (114/120)

 

Points FAIBLES :

- TAGE MAGE un peu juste pour le TOP 3 (320/600)

-Projet professionnel au départ peu défini et indécision sur mon avenir professionnel jusqu’à quelques mois avant de présenter le concours.

 

 

4) Qu’as-tu fait pour contrecarrer tes points faibles ?

 

J’ai travaillé mon projet professionnel afin qu’il soit le plus complet, cohérent et attractif. Je me suis basée sur mes expériences et sur mes aspirations, pour élaborer le projet professionnel le plus cohérent possible. J’avais déjà maximisé mon TOEIC (985/990), donc le projet professionnel, les lettres de motivation, et les essais demandés par l’ESSEC étaient les derniers points que je pouvais améliorer.

 

 

5) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ÉCRITES aux concours selon toi ?

 

J’ai eu du mal à gérer mon stress lors des différents TAGE MAGE que j’ai passés. J’ai paniqué à chaque fois lorsque les premiers sous-tests étaient durs et cela m’a déconcentrée pour la suite. J’avais fait plusieurs test blancs à 400+/600 mais j’ai paniqué les jours J. J’ai eu peur de rater et je n’ai pas réussi à garder mon calme alors que je savais que j’avais toutes les cartes en main pour maximiser mon score.

 

 

6) Comment t’es-tu préparée aux ÉCRITS ?

 

J’ai travaillé sur le Grand Manuel du TAGE MAGE et j’ai essayé de me préparer seule mais mon score de TAGE MAGE n’a pas été concluant du tout (227/600). J’ai ensuite revisité ma méthode de préparation, toujours autour du Grand Manuel du TAGE MAGE, mais en travaillant de façon plus organisée. Cela a été dur mais, en suivant les programmes du livre, j’ai vite progressé pour dépasser les 300/600.

 

 

7) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ORALES aux concours selon toi ?

 

Je pense que la principale difficulté des oraux est de pouvoir placer tout ce dont on veut parler sans oublier les points essentiels de notre candidature. Pour cela, il faut savoir faire des liens en saisissant les perches tendues par le jury et j’avais beaucoup de mal à faire ces liens lors de mes premiers entretiens blancs.

J’avais beaucoup de points que je voulais aborder et j’avais peur d’oublier de parler des plus importants en me laissant porter par les questions du jury.

Entre la clôture des inscriptions, les résultats d’admissibilité et les oraux il peut y avoir un laps de temps assez grand pour qu’on ait l’impression d’être large au niveau de notre travail, mais les recherches à fournir sur chaque école peuvent être très chronophages. Par exemple, je m’y suis prise un peu tard pour contacter sur Linkedin des alumnis ayant des projets professionnels se rapprochant du mien et c’était limite en termes de timing.

Les mises en situation de l’ESSEC m’inquiétaient aussi puisqu’il est impossible de deviner quel sujet va être abordé, mais il ne faut pas perdre de vue que le but des épreuves orales est de montrer au jury pourquoi l’école vous correspond. Même lors de ces mises en situation, on peut donc se raccrocher à notre projet professionnel s’il est solide et bien préparé.

MEDC N°1 - 3.png

8) Comment t’es-tu préparée aux ORAUX ?

 

Comme pour les écrits, je me suis préparée aux oraux avec l’ouvrage d’Arnaud Sévigné et Joachim Pinto : Le Manuel des Entretiens de Motivation. Il m’a aidée à construire un projet pro cohérent tout en me préparant aux questions typiques ou atypiques des jurys en fonction des écoles que je présentais. En plus de cela, les entretiens blancs en conditions réelles m'ont vraiment aidé à me rendre compte de la difficulté de cet exercice. Chaque débriefing d’entretien m’a permis de retravailler les points flous de ma candidature afin d’arriver au oraux de manière confiante.

 

 

9) Quelle est l’école qui t’as le plus marqué le jour de tes oraux ? (campus, ambiance, accueil, etc.). Pourquoi ?

 

Les oraux de l’ESCP étaient les premiers que je passais et en présentiel. Le campus était vide car la plupart des étudiants étaient soit en télétravail soit sur les autres campus de l’ESCP. Quelques admisseurs étaient tout de même présents dans la cafétéria où un grand buffet nous attendait. Les élèves étaient très accueillants et nous rassuraient par rapport à nos oraux afin de nous mettre en confiance. Certains portaient leur pull d’association ce qui m’a permis d’approcher les membres d’association qui m’intéressaient à l’ESCP pour récolter quelques dernières informations précieuses avant mes entretiens. Je garde un souvenir un peu mitigé des deux jurys (LV2 + motivation) que j’ai trouvés peu agréables et déstabilisants par leur impassibilité.

 

Pour l’ESSEC ce fut un peu différent puisque l’entretien de motivation a eu lieu en distanciel (via Zoom), mais je garde un souvenir très positif d’un jury très sympathique et rassurant tout au long de l’entretien.

 

 

10) Quel était ton projet professionnel aux oraux ?

 

Mon projet professionnel était de participer au développement du digital dans le milieu du luxe en travaillant dans un premier temps en tant que cheffe de projet digital au sein d’une Maison comme Chanel ou d’un groupe comme Kering en France ou en Asie, dans le but de devenir plus tard Chief Data Officer ou directrice de stratégie digitale. Avec l’explosion des nouvelles technologies de l’information, les grandes marques de luxe doivent s’adapter et intégrer les nouvelles technologies et de nouvelles solutions digitales dans leurs produits, dans leur processus, et même dans leur relation client. Mes études d’ingénieur m’ont permis de développer des compétences techniques et des connaissances autour de la data, et j’espère acquérir via mon MiM des notions managériales qui me permettront d’avoir le potentiel de comprendre et diriger des projets de transformation digitale à envergure internationale. Ainsi, je souhaite jouer un rôle dans l’accompagnement des entreprises du luxe à aborder les mutations du monde de demain.

 

 

11) Si tu devais changer quelque chose dans ta préparation aux concours, que changerais-tu ?

 

Je pense que j’aurais dû prendre le TAGE MAGE moins à la légère dès que j’ai su que je voulais continuer mes études. J’aurais dû commencer à le travailler plus tôt pour avoir plus de chance de le réussir.

L’oral de LV2 de l’ESCP m’a beaucoup posé problème, et je n’aurais peut-être pas dû penser que son coefficient ne jouerait pas sur mon admission.

 

 

12) Si tu devais donner 3 conseils à nos membres des communautés pour se préparer aux concours, lesquels donnerais-tu ?

 

Conseil n°1 : Préparer un bon programme avec toute la préparation des concours de A à Z ! De la préparation des écrits ou passage des oraux, notez toutes les étapes importantes et les dates correspondantes afin de ne rien rater ! (JPO, dates limites des écrits, dates limites des dossiers, dates des résultats d’admissibilité, dates des oraux). Suivez un programme spécifique pour la préparation du TAGE MAGE ! Être organisé vous fera gagner du temps et des points !

 

Conseil n°2 : Connaître tous les aspects de son projet professionnel et faire en sorte qu’il soit cohérent avec son parcours. Si le projet professionnel est cohérent et complet, le jury le sentira et vous serez beaucoup plus détendu pendant les épreuves orales.

 

Conseil n°3 : Montrer que vous connaissez l’école ! Parlez des alumnis, des parcours, des partenaires, etc. Il faut qu’à chaque question du jury, qu’elle vous concerne vous ou votre projet, vous soyez capable de faire un lien avec l’école pour montrer que tout s’accorde.

 

 

13) Si tu devais décrire ton école en 3 mots, que dirais-tu ? Et pourquoi ?

 

Souplesse, autonomie et international