ESSEC > Parcours candidat(e)s > Mathis Lenas

Prénom : Mathis

Nom : LENAS

 

Série de baccalauréat + moyenne obtenue : Scientifque option SVT, 15.1/20

Etudes supérieures + moyenne générale du (ou des) diplôme(s) :

  • CPGE PTSI/PT* : 11,5/20 (moyenne sur deux ans)

  • Arts et Métiers Paristech : 13.4/20 (moyenne sur deux premières années)

  • Université de Séville : 6.9/10 (moyenne du semestre)

 

Scores TAGE MAGE et TOEIC ? TAGE MAGE : 400/600 et TOEIC : 960/990

ADMISSIBLE dans quelles écoles ? ESSEC, ESCP, Science Po Paris (convention avec mon école)

ADMIS dans quelles écoles ? ESSEC, ESCP

Choix définitif ? ESSEC

 

 

1) Bonjour, peux-tu nous décrire ton parcours ?

 

J’ai passé un Bac SVT (mention bien). Ensuite j’ai été en CPGE PTSI/PT* pendant deux ans pour préparer les concours d’écoles d’ingénieurs. J’ai réussi à intégrer les Arts & Métiers Paristech, où j’étais en dernière année au moment des concours. Au premier semestre de ma dernière année, j’ai effectué un semestre international à l’université de Séville.

 

2) Quelles étaient tes expériences marquantes au moment de passer les concours ?

 

Expériences professionnelles (CDI, CDD, stages, intérim, etc.) :

  • Responsable d’affaires chez Vinci Énergies, Stage de fin d’études Ingénieur (6 mois)

  • Barman, Job d’été (3 mois)

  • Projet entrepreneurial : Projet sur l’hydrogène (récompensé par un prix) (1 an)

  • Membre d’atelier au service de réparation hydraulique EDF (2 mois)

  • Intérimaire dans le BTP (1 mois)

  • Ouvrier paysagiste (1 mois)

 

Expériences internationales (échange, séjours linguistiques, etc.) :

  • Semestre d'échange à l’université de Séville (semestre précédant les concours)

 

Expériences associatives :

  • 4L Trophy

  • Programme soutien scolaire « Cordées de la Réussite »

  • Vice-Président du BDS du campus de Cluny des Arts & Métiers

  • Gérant d’un local associatif du campus de Cluny des Arts & Métiers

 

Expériences sportives :

  • Pratique de la course à pied en compétition depuis 7 ans : 32 min au 10km, top 50 France de Cross junior en 2017, 8ème des France de course en montagne junior, 9min00 au 3km.

 

3) Quels étaient les points FORTS / FAIBLES de ta candidature aux concours ?

 

Points FORTS :

  • Elève d’une école d’ingénieur très réputée et bon parcours académique

  • Bons scores aux différents tests (TAGE MAGE : 400/600 et TOEIC : 960/990)

  • Grande diversité de mes expériences pros/persos/sportives/associatives

  • Aisance à l’oral

 

Points FAIBLES :

  • Projet professionnel à concrétiser / rendre très solide

  • Aucune expérience professionnelle dans le conseil (domaine visé)

 

4) Qu’as-tu fait pour contrecarrer tes points faibles ?

                Pour la définition de mon projet professionnel, j’ai fait beaucoup de recherches sur le monde du conseil et notamment sur les cabinets en stratégie du secteur de l’énergie car c'était le parcours professionnel qui faisait le plus écho à mes expériences passées. J’ai tout construit autour de ça et j’ai trouvé les éléments qui montraient que je savais de quoi je parlais.

En ce qui concerne mon absence d’expériences professionnelles dans le conseil, j’ai expliqué que venant d’une école d’ingénieur très technique et étant sûr de vouloir aller en EDC depuis longtemps, j’ai voulu profiter de mon stage de fin d’études pour rester dans la technique et l’ingénierie avant de me lancer définitivement dans le conseil une fois l’EDC intégrée. J’ai aussi développé l’argument que je souhaitais profiter de mon stage de fin d’études pour observer de l'intérieur les entreprises que je serais surement amené à avoir comme client.

 

 

5) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ÉCRITES aux concours selon toi ?

 

Je dirais le TAGE MAGE car il faut vraiment le travailler jusqu’à avoir le fameux déclic, surtout si on compte dessus pour combler des lacunes dans le profil. Il y a aussi tout l’aspect timing entre son niveau le Jour J et la préparation contrainte par le peu de sessions permises.

 

La lettre de motivation également, car elle intervient tôt dans la préparation et nécessite d’avoir déjà un parcours professionnel bien défini ce qui n’est pas forcément le cas à ce stade.

               

 

6) Comment t’es-tu préparé aux ÉCRITS ?

 

                J’ai travaillé le TAGE MAGE pendant 4 mois, au moins 3 séries par jour et pratiquement tous les jours. J’ai travaillé sur le Grand Manuel du TAGE MAGE que je recommande pour préparer le test. Pour le TOEIC, j'ai passé tous mes appareils et séries en Anglais pendant 6 mois, j’ai appris pendant 1 mois tous les mots de vocabulaire d’un livre, et j'ai fait une dizaine de TOEIC blancs sur Youtube. Pour le dossier de candidature, je suis assez bon à l'écrit donc j’ai juste eu à améliorer ce que j’avais fait.

 

 

7) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ORALES aux concours selon toi ?

 

Devoir vraiment tout donner pour lâcher tous les points importants, ce qui est très compliqué et éprouvant, surtout si le jury n’est pas très receveur. Cela demande une excellente préparation en amont sur les liens à faire entre les questions et son vécu, mais aussi sur comment les amener si le jury n’y vient pas seul.

 

Bien connaître l'école (professeurs, cours, parcours, etc…) , ne pas se déstabiliser si le jury n’est pas tendre, toujours garder le contrôle sur son comportement, ses habitudes gestuelles. Gérer son stress.

MEDC N°1 - 3.png

8) Comment t’es-tu préparé aux ORAUX ?

 

Grâce au conseil d’une prépa et du livre d’Arnaud et Joachim (Le Manuel des Entretiens de Motivation), en faisant plusieurs passages blancs devant des jurys. En parlant énormément seul à haute voix dans la voiture pendant 2 mois, mais aussi en lisant beaucoup l’actualité, et plus précisément celle liée à mon projet professionnel. Mon objectif était d’avoir une base de réponses à toutes les questions possibles. J’ai aussi pris chacune de mes expériences et j’ai trouvé des dizaines de façons de les relier à des compétences, à mon projet professionnel et à l'école que je voulais. J'étais ainsi prêt à amener mon jury sur tous les éléments importants de mon profil.

 

 

9) Quelle est l’école qui t’as le plus marqué le jour de tes oraux ? (campus, ambiance, accueil, etc.). Pourquoi ?

 

Je dirais l’ESCP car c’est la seule où j’ai passé des oraux en présentiel, mais surtout parce que mon jury m’a déstabilisé. Il y avait la directrice du master, un sous préfet, et un grand patron qui m’a pris en grippe pendant une bonne partie de l’entretien. Plutôt bon en début d'entretien, j’avais l’impression d’être complètement à côté de la plaque quand on a abordé mon projet professionnel. Cela m’a heureusement permis de prendre conscience de mes lacunes et de mieux me préparer pour l’ESSEC.

 

 

10) Quel était ton projet professionnel aux oraux ?

               

Mon projet professionnel était de devenir à long terme directeur de la stratégie d’un grand groupe ou d’une entreprise du secteur de l'énergie (EDF, Vinci, etc.). Pour gagner en expérience et en légitimité, je voulais d’abord intégrer un cabinet de conseil en stratégie spécialisé dans l’énergie. J’avais les compétences techniques grâce à ma formation d’ingénieur, mais pas les compétences liées à la stratégie, au management, et la finance. C’est ce qui justifiait mon souhait d'intégrer une école de commerce.

 

 

11) Si tu devais changer quelque chose dans ta préparation aux concours, que changerais-tu ?

               

Je commencerais sans doute un peu plus tôt ma préparation aux oraux que je ne l’ai fait (avril), afin d’avoir le déclic et le recul sur mes erreurs encore plus rapidement et d’avoir plus de temps pour les combler et être encore meilleur, notamment sur la justification et la légitimité du projet professionnel.

 

 

12) Si tu devais donner 3 conseils à nos membres des communautés pour se préparer aux concours, lesquels donnerais-tu ?

 

Conseil n°1 : Toujours viser le plus haut possible, et ne surtout pas arrêter de travailler si vous avez eu un mauvais Toeic ou Tage mage car ce ne sont que des petits éléments parmi tout votre dossier. Avoir un mauvais score ne vous empêchera pas d’avoir l'école de vos rêves si tout le reste est bon.

 

Conseil n°2 : Ne surtout pas se mentir à soi-même. Si vous sentez que vous ne maîtrisez pas totalement quelque chose (en TAGE MAGE, TOEIC, aux oraux, etc.) ne vous dites pas que ça passera, mais retravaillez-le pour que ça soit parfait.

Conseil n°3 : Ayez un projet professionnel authentique, qui fasse écho à vos envies et vos expériences et qui vous motive à intégrer une EDC. Si vous inventez ou simulez pour vous donner un style, cela se verra et le jury vous piégera très vite.

 

 

13) Si tu devais décrire ton école en 3 mots, que dirais-tu ? Et pourquoi ?

Excellence, car des gens brillants ont étudié, enseigné et sont invités dans cette école.

Compétences, car elle offre à ses élèves un immense panel de cours et d’expériences de haut niveau.

Richesse, car elle propose à ses élèves des activités culturelles, associatives, sportives très diversifiées.

 

 

14) As-tu travaillé les concours en solo ou accompagné ?

               

J’ai commencé en solo pour le TAGE MAGE, puis j’ai vu que je n’arrivais pas à m’y mettre sérieusement donc j’ai choisi de m’inscrire dans une prépa privée (Admissions Parallèles) pour être accompagné. Cela a été très utile car ils m’ont vraiment aidé et permis de travailler mes points faibles.