ESSEC > Parcours candidat(e)s > Félix Cladière - MS SMIB

Prénom : Félix

Nom : Cladière

Série de baccalauréat + moyenne obtenue : ES – 11,75

Etudes supérieures + moyenne générale du (ou des) diplôme(s) : Global Bachelor In Business Administration – NEOMA BS – 15,44/20

 

Scores TAGE MAGE et TOEIC ? TAGE MAGE : 337/600 et TOEIC : 960/990

ADMISSIBLE dans quelles écoles ? SMIB ESSEC

ADMIS dans quelles écoles ? SMIB ESSEC

 

Choix définitif ? SMIB ESSEC

MEDC N°1 - 3.png

1) Bonjour, peux-tu nous décrire ton parcours ?

 

Bonjour ! J’ai un parcours assez atypique.

J’ai passé mon bac avec un an d’avance. Ne sachant que faire, je suis parti travailler 6 mois à Londres. Je suis rentré travailler 6 mois dans la restauration à Paris puis 1 an dans la vente de luxe.

J’ai ensuite fait une première année d’école d’éducateur spécialisé puis une année à faire plusieurs métiers en parallèle de la préparation des concours (vacataire dans un tribunal, maraîcher, etc.)

 

4 ans après mon bac j’ai donc intégré NEOMA, j’ai fait un stage en PME la première année, un échange universitaire en Espagne de 6 mois la deuxième année puis 2 années d’alternance : la première dans le service achat d’une filiale d’un grand groupe industriel, la deuxième dans un cabinet de conseil et d’audit pour diversifier mes expériences.

 

 

2) Quelles étaient tes expériences marquantes au moment de passer les concours ?

 

Expériences professionnelles (CDI, CDD, stages, intérim, etc.) :

Ayant commencé Neoma après avoir travaillé quelques années, j’avais pas mal d’expérience professionnelles. Outre des jobs étudiants en parallèle de mon lycée, les saisons dans la restauration, j’avais donc une année à plein temps dans la restauration, une année dans la vente, 6 mois en tant que vacataire dans un tribunal et quelques autres expériences plus courtes. En plus de cela, pendant mes études à NEOMA, j’ai travaillé 2 ans en alternance.

 

Expériences internationales (échange, séjours linguistiques, etc.) :

- 6 mois à Londres après mon bac

- 1 mois à New-York

- Plusieurs séjours linguistique en Espagne

- 6 mois en Espagne en échange universitaire (avec NEOMA)

 

Expériences associatives :

Président d’une association de débat et de rencontre entre jeunes, élus locaux et acteurs de la vie économique locale.

 

Expériences culturelles :

Pratique du piano et du violoncelle depuis 15 ans.

 

Expériences sportives :

Pratique du rugby en club depuis 15 ans, capitaine de l’équipe pendant 3 ans.

 


3) Quels étaient les points FORTS / FAIBLES de ta candidature aux concours ?

 

Points FORTS :

- Profil assez « international »,

- Des expériences professionnelles

- Une vie associative et culturelle assez riche

 

Points FAIBLES :

- Un parcours atypique qui peut au moins intriguer si ce n’est effrayer.

- Un dossier académique un peu faible sur certains semestres.

 

 

4) Qu’as-tu fait pour contrecarrer tes points faibles ?

 

Je me suis beaucoup préparé à raconter mon parcours pour que mes interlocuteurs n’y voient pas une suite illogique d’expériences qui s’enchainent mais bien un chemin cohérent.

Je me suis appliqué à préparer mes dossiers et mes entretiens pour que mes interlocuteurs puissent comprendre ce qui avait motivé mes choix à chaque étape, pourquoi j’en étais là aujourd’hui et pourquoi ma candidature en Master était l’aboutissement de ce chemin. 

 


5) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ÉCRITES aux concours selon toi ?

 

Pour moi deux difficultés majeures. D’abord, la préparation, pour être réussie, doit être relativement longue et donc il faut s’y prendre suffisamment tôt et être persévérant et régulier. Ensuite, la deuxième réside dans l’appréhension le jour de l’épreuve. Le TAGE MAGE est un test assez stressant par essence puisqu’il n’est pas attendu que les candidats répondent à toutes les questions pour obtenir de très bons scores. Il faut savoir passer à autre chose quand on ne sait pas sans se laisser déstabiliser.  Il est donc difficile de gérer son temps en même temps que son stress. Le second peut, de surcroit, augmenter rapidement si on gère mal le premier.

 

 

6) Comment t’es-tu préparé aux ÉCRITS ?

 

Je me suis procuré le Grand Manuel du TAGE MAGE. Pendant environ un mois j’ai feuilleté toutes les fiches et résolvant les exercices analogues et en consultant les vidéos en cas de point bloquant.

Puis, j’ai enchainé les sous tests en essayant de faire des sessions de travail de 2 heures à chaque fois pour m’habituer tout de suite au niveau de concentration de la durée de l’épreuve

 

7) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ORALES aux concours selon toi ?

 

Gérer son stress et pour ma part arriver à réduire considérablement la vitesse à laquelle je parle.

 

 

8) Comment t’es-tu préparé aux ORAUX ?

 

Pour la présentation préliminaire, j’ai fait une fiche avec des mots clés pour bien structurer mon parcours puis je me suis entraîné de nombreuses fois à le répéter pour sentir quels étaient les points à appuyer pour mettre en avant ce que je voulais dire.

J’ai contacté via LinkedIn plusieurs étudiants actuels du diplôme pour me renseigner sur les valeurs de l’école, les spécificités du diplôme, les associations, etc. J’ai donc pu motiver mon choix aussi bien concernant l’école que le diplôme de manière très précise en entretien.

L’idée était d’expliquer d’où je venais et ou je souhaitais aller et de démontrer que cette école et ce Master en particulier était la passerelle la plus adéquate entre les deux.

 

 

9) Quel était ton projet professionnel aux oraux ?

 

Mon projet professionnel était d’intégrer le département Stratégie d’une grande entreprise ou un cabinet de conseil en stratégie.

 

 

10) Si tu devais changer quelque chose dans ta préparation aux concours, que changerais-tu ?

 

Je pense que je m’y prendrais légèrement plus tôt et que je me reposerais plus les jours qui précèdent l’épreuve.

Je me concentrerais également d’avantage sur mes sous-tests faibles au TAGE MAGE.

 

11) Si tu devais donner 3 conseils à nos membres des communautés pour se préparer aux concours, lesquels donnerais-tu ?

 

Conseil n°1 : Pour l’écrit d’être persévérant et régulier.

Conseil n°2 : Pour l’oral, bien identifier en amont les valeurs de l’école, les associations auxquelles on peut adhérer, les spécificités du diplôme, les matières intéressantes selon vous. Cela permet d’appuyer l’idée que ce diplôme est exactement fait pour vous et de présenter votre parcours à l’aune de ce qui est attendu.

 

12) Si tu devais décrire ton école en 3 mots, que dirais-tu ? Et pourquoi ?

 

Ouverture

International

Accompagnement

 

C’est ce que j’ai ressenti au travers des échanges avec les étudiants. En préparant la rentrée, je constate que la grande majorité des étudiants sont internationaux.