ESSEC > Parcours candidat(e)s > Yanis Zahoufi - AST FR

Prénom : Yanis     Nom : Zahoufi

Série de baccalauréat + moyenne obtenue : Économique et Social, 13/20

Études supérieures + moyenne générale du (ou des) diplôme(s) : 

- DUT GEA (option GMO). L1 : 12/20 ; L2 : 13,9/20

- Licence 3 en Économie -Gestion à l’IAE de Nantes. L3 : 14,2/20

- Master 1 en Marketing international à l’Université de Paris Nanterre (en alternance). M1 : 16,4/20 (major de promotion)

 

Score TAGE MAGE ? TOEIC ? TAGE MAGE : 367/600 / TOEIC : 950/990

ADMISSIBLE dans quelles écoles ? ESSEC, EDHEC, emlyon

ADMIS dans quelles écoles ? ESSEC, EDHEC, emlyon

 

Choix définitif ? ESSEC

MEDC N°1 - 3.png

1) Bonjour, peux-tu nous décrire ton parcours ?

 

Bonjour, Je m’appelle Yanis Zahoufi, et je suis étudiant au sein du PGE de l’ESSEC.

Après un Baccalauréat ES, j’ai commencé par un DUT GEA (option Gestion et Management des Organisations). Je me suis ensuite dirigé vers une licence 3 classique en Économie-Gestion à l’IAE de Nantes. Enfin, j’ai fini par un Master 1 en Marketing international à l’université de Paris Nanterre que j’ai réalisé en alternance.

 

 

2) Quelles étaient tes expériences marquantes au moment de passer les concours ?

 

Expériences professionnelles (CDI, CDD, stages, intérim, etc.) :

- CDI étudiant dans la grande distribution (2 ans et demi)

- Stage au sein d’une start up (4 mois)

- Alternance en M1 (1 an)

- Accompagnement d’un entrepreneur sur une année dans une création d’entreprise

- Plusieurs missions d’intérim

 

Expériences internationales (échange, séjours linguistiques, etc.) :

Séjour linguistique à Londres

 

Expériences associatives
- Aide aux devoirs pour des jeunes en difficulté
- Bénévole marketing au sein d’une association humanitaire
- Jeune ambassadeur de France pour UNICEF

Expériences culturelles :

Bénévolat d’1 mois au Portugal sur un site archéologique

 

Expériences sportives :

10 ans de football

2 années de boxe anglaise

3) Quels étaient les points FORTS / FAIBLES de ta candidature aux concours ?

 

Points FORTS :

- Expériences professionnelles et associatives variées,

- Notes en M1 (major de promotion)

 

Points FAIBLES :

- Provenance d’une université « moyenne » et non d’une top université parisienne (Dauphine, Assas, Sorbonne) + Licence en province
- Pas d’expériences internationales  

 

 

4) Qu’as-tu fait pour contrecarrer tes points faibles ?

 

J’ai fait en sorte de me démarquer dans ma promotion en obtenant les meilleures notes possibles pour « sortir du lot ». J’ai également réalisé une mission de bénévolat au Portugal.

Ensuite, j’ai beaucoup travaillé sur mon projet professionnel, afin que ce dernier soit le plus cohérent au vu de mon parcours. Au-delà des notes, il est très important que l’école comprenne que vous souhaitez l’intégrer pour concrétiser un projet professionnel (que vous défendez).

 

 

5) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ÉCRITES aux concours selon toi ?

 

La régularité et l’organisation dans les révisions.

Le TAGE MAGE, par exemple, nécessite un travail abondant si on veut être prêt le JOUR J. Cela passe par une bonne répartition du travail sur plusieurs semaines, tout ça en prenant en compte les obligations que nous imposent notre formation (partiels, contrôle continu, ou encore travail pour les alternants).

 

 

6) Comment t’es-tu préparé aux ÉCRITS ?

 

J’ai réalisé une prépa en parallèle.

Le fait d’être encadré et d’avoir de nombreux cours m’a beaucoup aidé. Il est difficile de s’imposer des révisions régulières quand on n’a pas de réelles obligations.

Avoir des professeurs qui assurent un suivi régulier change la donne. On nous pousse à réussir. 

 

 

7) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ORALES aux concours selon toi ?

 

Pour moi, tout est une question de feeling. Sur un même oral, on peut avoir 18/20 avec un jury et 9/20 avec un autre. Il est donc ESSENTIEL de capter l’attention de son jury et de paraître le plus sympathique possible. Le jury doit apprécier l’oral et pas simplement avoir l’impression d’être face à un étudiant qui récite un texte appris par cœur sur un ton monotone. C’est notamment cette volonté de capter l’attention des jurys qui m’a permis d’obtenir d’excellentes notes aux oraux.

 

8) Comment t’es-tu préparé aux ORAUX ?

 

J’ai passé une bonne dizaine d’oraux blancs avec des étudiants des écoles que je souhaitais intégrer. Chaque oral était adapté en fonction du format de l’école, ce qui me permettait de me préparer en conditions réelles. Cette préparation fut extrêmement bénéfique pour moi, j’ai pu développer certains automatismes / tips qu’on m’a donnés que j’ai pu ressortir le JOUR J. 


 

9) Quelle est l’école qui t’a le plus marqué le jour de tes oraux ? (campus, ambiance, accueil, etc.). Pourquoi ?

 

J’ai beaucoup aimé l’ambiance à l’EDHEC. Les étudiants étaient tous sympa et l’organisation était vraiment top, sans parler du campus.

Pour l’ESSEC, les oraux étaient à distance malheureusement, mais je tiens tout de même à souligner la bienveillance du jury, qui est vraiment là pour apprendre à nous connaître, et pas uniquement pour nous déstabiliser comme j’ai pu l’entendre.

 

 

10) Quel était ton projet professionnel aux oraux ?

 

J’ai défendu un projet entrepreneurial en lien avec ma passion (le sport).

 

 

11) Si tu devais changer quelque chose dans ta préparation aux concours, que changerais-tu ?

 

Je pense que j’étalerais ma préparation aux concours sur 2 ans.

J’ai commencé à préparer sérieusement les concours début septembre de l’année de mon M1, ce qui fut très intense avec la faculté et l’alternance. Cela m’obligeait notamment à travailler le TAGE MAGE de 20h à 23h, et parfois beaucoup plus tard. Ou encore se retrouver en février avec un TOEIC et un TAGE MAGE à passer + les essais de l’ESSEC à rédiger.

 

 

12) Si tu devais donner 3 conseils à nos membres des communautés pour se préparer aux concours, lesquels donnerais-tu ?

 

Conseil n°1 : Travaillez en groupe : C’est ce qui motive le plus (selon moi). Trouvez-vous un groupe de travail, (que ce soit des amis ou non d’ailleurs) avec qui vous travaillez régulièrement. Ça vous motivera, vous permettra de bénéficier de leurs conseils (et vice-versa) et de constater vos progressions respectives. En plus, cela vous engage en quelques sortes à travailler régulièrement, puisque vous n’êtes pas tout seul. 


Conseil n°2 : Prenez du recul, faites des pauses : C’est une période / année stressante pour tout le monde, mais il faut pas pour autant s’en rendre malade. Je pense qu’il n’y a pas un jour où je ne pensais pas aux concours/écoles lors de ma préparation. Évitez ça et aérez-vous l’esprit (avec modération).


Conseil n°3 : NE VOUS COMPAREZ PAS AUX AUTRES : Je pense que c’est le conseil le plus important, ayez confiance en vous. Chaque profil est différent, a ses qualités. Il n’y a pas de profil type. Apprenez à valoriser ce que vous avez fait plutôt que chercher ce que les autres ont fait. Alors soyez vous-mêmes et soyez fiers de votre parcours.


Conseil bonus : N’hésitez pas à contacter des étudiants sur Linkedin ou autre au sein des écoles que vous visez. C’est un bon moyen d’avoir des conseils et de vous projetez (ou non d’ailleurs) dans votre futur école.