ESSEC > Parcours candidat(e)s > Christopher Odonnat - AST FR

Prénom : Christopher     Nom : Odonnat

 

Série de baccalauréat + moyenne obtenue : Scientifique, 15.8/20

Études supérieures + moyenne générale du (ou des) diplôme(s) : Prépa PCSI/PSI puis école d’ingénieur (15/20 durant les 3 ans) + Master 1 de mathématiques fondamentales : 14/20 + Master 104 (Dauphine) : 13/20

 

Score TAGE MAGE ? TOEIC ? TAGE MAGE : 407/600 et TOEIC : 950/990

ADMISSIBLE dans quelles écoles ? ESSEC

ADMIS dans quelles écoles ? ESSEC

Choix définitif ? ESSEC

MEDC N°1 - 3.png

1) Bonjour, peux-tu nous décrire ton parcours ?

 

Bonjour, je m’appelle Christopher j’ai 22 ans et suite à l’obtention de mon Baccalauréat Scientifique dans un lycée de banlieue parisienne, j’ai suivi une classe préparatoire PCSI puis PSI au lycée Saint Louis. Suite à cette prépa, j’ai intégré l’école d’ingénieur CY Tech. Durant mes années en école d’ingénieur, j’ai réalisé plusieurs doubles diplômes. En deuxième année d’école, j’ai réalisé un M1 en mathématiques fondamentales à l’Université de Cergy Pontoise. En dernière année j’ai réalisé un Master en finance avec l’université Paris Dauphine. Durant ce diplôme, j’ai été trésorier de l’association de mon Master à dauphine.

 

 

2) Quelles étaient tes expériences marquantes au moment de passer les concours ?

 

Expériences professionnelles (CDI, CDD, stages, intérim, etc.) :

Stage en 1ère année d’école d’ingénieur au ministère de l’Intérieur

Stage en 2ème année d’école d’ingénieur dans une PME

Stage en 3ème année d’école d’ingénieur en banque d’investissement

 

Expériences associatives :

Soutien scolaire au lycée

Trésorier de mon Master à dauphine

Membre de plusieurs associations dans mon école d’ingénieur

 

Expériences sportives :

4 ans de basket

5 ans de volley

2 ans de natation

2 ans d’ultimate (frisbee)

 

3) Quels étaient les points FORTS / FAIBLES de ta candidature aux concours ?

 

Points FORTS :

- Bonnes notes académiques

- Bon score de TAGE (407/600).

- Plusieurs expériences professionnelles et associatives et scolaires. J’avais donc beaucoup de sujets de discussion.

- Bonne réflexion sur les apports de chaque expérience + capacité à les retranscrire de manière concise.

 

Points FAIBLES :

- Nécessité de justification de l’intérêt de rallonger ma scolarité à l’ESSEC (je ne cherchais pas simplement à avoir un nom supplémentaire sur mon CV)

- Absence d’expérience internationale


 

4) Qu’as-tu fait pour contrecarrer tes points faibles ?

 

- Concernant mon dossier, j’ai travaillé sur les aspects manquants dans ma formation pour réaliser mon projet de travailler en Venture Capital et comment l’ESSEC peut me permettre de réaliser mon projet professionnel. J’ai dû donc rechercher les cours que propose l’ESSEC et de bien connaître ceux qui sont en accord avec mon projet professionnel. Je me suis ensuite entrainé à justifier leur cohérence avec mon projet professionnel.

 

- Concernant l’inexistence d’expérience internationale, j’ai travaillé sur les spécificités et les opportunités qu’offre l’ESSEC à l’étranger. J’ai beaucoup travaillé sur les cursus proposés à Singapour par l’ESSEC.

 

 

5) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ÉCRITES aux concours selon toi ?

 

Selon moi la préparation des épreuves écrites est la plus difficile. En effet, cela nécessite discipline, régularité, autonomie et beaucoup de sérieux. Cette préparation est d’autant plus intense que pour candidater à l’ESSEC je devais rédiger deux essais qui étaient assez chronophages. Enfin, le TAGE MAGE est à mon sens la priorité, car contrairement au TOEIC je n’avais que 2 chances et pas une de plus.


 

6) Comment t’es-tu préparé aux ÉCRITS ?

 

Dans un premier temps, il me paraît évident de passer le TAGE MAGE au minimum 2 fois. Cependant, il ne faut pas considérer la première session comme un entraînement. En effet, un bon score dès la première session permet d’aborder plus sereinement la construction du reste du dossier.

Considérant l’aspect du test qu’est le TAGE MAGE, j’ai travaillé 1 heure tous les jours durant les 3 mois avant mon passage en décembre. J’ai pu réaliser sur cette période l’ensemble des sujets blancs disponibles dans le Grand Manuel du TAGE MAGE. Je pense que c’est le sérieux dans ma préparation et ma régularité qui m’ont permis d’avoir plus de 400/600 au TAGE MAGE.

 

Du point de vue de l’anglais j’ai passé le TOEIC, car c’est un test que je pouvais passer facilement plusieurs fois en cas de raté. De plus il était nécessaire pour la validation de mon diplôme d’ingénieur. Je me suis préparé avec un site de préparation en ligne (PrepMyFutur).

 

7) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ORALES aux concours selon toi ?

 

La difficulté principale des oraux est le stress, d’autant plus en distanciel qui ajoute des paramètres que je ne maîtrisais pas tels que la connexion internet. Mon premier conseil est donc d’anticiper la préparation de ses oraux pour pouvoir pallier tout problème.

 

Une autre difficulté est de ne pas se créer un personnage, surtout à l’ESSEC où le jury a lu nos essais et il est facile de contredire ce qui est écrit dans nos essais si on essaye de jouer un rôle. Il faut garder en tête que si on est admissible c’est que le jury a reconnu les qualités de notre dossier.

 

Enfin, une autre difficulté qui a été pour moi la plus dure à surmonter est de ne pas sur interpréter des gestes ou des paroles des examinateurs. Que ce soit un regard par la fenêtre, un examinateur qui ne nous regarde pas voire même un sourire ou un rire il ne faut pas se laisser perturber. J’ai été troublé par un simple « bonne chance ». En effet dans un oral de 45 minutes comme à l’ESSEC où le jury peut vous brusquer de manière plus ou moins intense il est facile de perdre pied. Pour éviter d’être déstabilisé, vous devez vous préparer aux questions habituelles et aborder les autres questions de manière posée et réfléchie. Il ne faut pas hésiter à reprendre son souffle ou réfléchir quelques secondes avant de répondre.

 

 

8) Comment t’es-tu préparé aux ORAUX ?

 

J’ai fait le maximum d’oraux blancs, j’ai contacté des personnes ayant fait des écoles de commerce par la voie AST. J’ai pu aussi discuter avec des personnes n’ayant pas réussi les oraux AST, car ils sont selon moi les mieux placés pour m’expliquer les écueils à éviter à l’oral.

 

Grâce à mes oraux, je me suis rendu compte que la moindre invention à l’oral peut avoir des conséquences désastreuses si le jury souhaite creuser le sujet, surtout durant un oral de 45 minutes.

 

J’ai aussi recueilli beaucoup d’informations sur les groupes Facebook Monsieur Écoles de commerce et Monsieur TAGE MAGE.

 

 

9) Quel était ton projet professionnel aux oraux ?

 

Mon projet aux oraux était de travailler dans le Capital Risque aussi appelé le Venture Capital. Pour pouvoir donner de la consistance à ce projet, j’ai discuté avec mon mentor qui m’a présenté des élèves de l’ESCP qui ont travaillé ou qui travaillent dans le domaine. J’ai aussi contacté des élèves de l’ESSEC qui travaillent dans le Venture Capital. J’ai pu ainsi avoir une idée précise du quotidien dans un fonds de VC, et comprendre le quotidien d’un analyste. Ces discussions m’ont aussi permis de comprendre ce que l’ESSEC peut m’apporter dans la réalisation de mon projet professionnel.

 

 

10) Si tu devais changer quelque chose dans ta préparation aux concours, que changerais-tu ?

 

Je pense que je travaillerais plus sur ma concentration pour éviter d’être déstabilisé à l’oral.

 

11) Si tu devais donner 3 conseils à nos membres des communautés pour se préparer aux concours, lesquels donnerais-tu ?

 

Conseil n°1 : Travaillez le TAGE MAGE dès que vous le pouvez

Conseil n°2 : Ne stressez pas ni avant ni après les oraux c’est inutile si vous êtes là vous le méritez

Conseil n°3 : Ayez confiance dans le travail que vous avez fourni

 

12) Si tu devais décrire ton école en 3 mots, que dirais-tu ? Et pourquoi ?

 

Diversité : À l’ESSEC on a la chance de pouvoir rencontrer de nombreux parcours différents : ingénieur, droit, pharmacie, actuaire, etc.

 

Unicité : Chacun peut construire son parcours selon ses désirs, ce qui rend chaque parcours unique.

 

Innovation : L’ESSEC est en constante mutation et met en place des Chaires en accord avec les problématiques actuelles. Ce dynamisme est une des plus grandes qualités de l’ESSEC.

 

 

13) As-tu travaillé les concours en solo ou accompagné ?

 

J’ai été accompagné dans la préparation de mes concours.