ESCP > Parcours de candidat(e)s > Anaïs Lecerf - Concours AST International

Prénom : Anaïs

Nom : Lecerf

Série de baccalauréat + moyenne obtenue : Bac Scientifique Option Internationale Britannique 17/20

Etudes supérieures + moyenne générale du (ou des) diplôme(s) : Bachelor’s Degree in Journalism, City University of London

 

Scores TAGE MAGE et TOEIC ? TAGE MAGE : 362/600 ; exemptée de test d’anglais en procédure internationale

ADMISSIBLE dans quelles écoles ? ESSEC, ESCP, emlyon, SKEMA, Audencia

ADMISE dans quelles écoles ? ESCP, emlyon, SKEMA, Audencia

 

Choix définitif ? ESCP

MEDC N°1 - 3.png

1) Bonjour, peux-tu nous décrire ton parcours ?

 

Après un baccalauréat scientifique, j’ai décidé de me lancer dans le journalisme à l’étranger.

Je suis partie étudier à Londres pendant 3 ans, j’y suis devenue bilingue et j’ai beaucoup appris sur le journalisme mais je me suis rendu compte que, même si le domaine me plaisait énormément, ce n’était pas le métier que je souhaitais exercer.

En parallèle de mes études, j’ai trouvé un travail en tant que membre de l’équipe d’opérations dans une start-up tech. Cette expérience m’a beaucoup apporté et m’a fait découvrir le monde de l’entrepreneuriat, ce qui a déclenché mon projet professionnel. J’ai hésité à arrêter mes études après mon Bachelor afin d’accepter un poste à plus haute responsabilité au sein de la même entreprise mais je me suis finalement décidée à passer les concours d’admissions par voie internationale (dont Join a School in France) dans le but d’intégrer une des écoles Parisiennes en M1.

Le projet professionnel que j’ai présenté était un projet d’entrepreneuriat dans le journalisme.

 

 

2) Quels étaient tes expériences marquantes au moment de passer les concours ?

 

Expériences professionnelles (CDI, CDD, stages, intérim, etc.) :

Mon expérience professionnelle la plus importante au moment de passer les concours était mes 2 ans au sein d’une start-up dont le but est d’aider les étudiants à trouver du travail et d’aider les entreprises (plus particulièrement les restaurants, bars, hôtels, etc.) à mieux staffer leurs équipes.

J’ai eu l’occasion d’y apprendre de nombreuses compétences ainsi que de découvrir plusieurs rôles, de membre d’une équipe à manager de cette même équipe. Cette expérience m’a aussi permis de développer beaucoup de compétences informatiques.

 

Expériences internationales (échange, séjours linguistiques, etc.) : J’ai étudié à Londres, au Royaume-Uni. Cette expérience internationale m’a aidée à développer des qualités et compétences personnelles mais m’a aussi permis de devenir complétement bilingue.

 

Expériences associatives :

- À l’université, j’ai participé à la création d’une association de Karting dont j’étais responsable de communication pendant deux ans.

- J’ai aussi fondé un média étudiant au sein de l’université dont le but était de créer et partager des vidéos d’informations et de divertissements en tout genre.

 

Expériences sportives :

- J’ai pratiqué la danse modern jazz pendant 13 ans.

- Plus récemment, j’étais dans l’équipe de Karting de mon université

- Inscrite dans un club d’Aikido.


 

3) Quels étaient les points FORTS / FAIBLES de ta candidature aux concours ?

 

Points FORTS :

 

- Mon aisance en anglais

- Mon expérience professionnelle qui collait avec mon projet et le rendait cohérent.

- Mon parcours peu commun me semblait être un point faible au départ mais avec un projet professionnel solide et cohérent, je pense que cela m’a aidée à me démarquer.

- Mes expériences associatives et extrascolaires (fondation d’un média étudiant, participation à la création d’une fausse start-up, etc.) qui me permettaient de justifier encore plus mon projet professionnel.

 

Points FAIBLES :

- Mon départ à l’étranger pour ensuite revenir en France, qui pouvait faire penser que j’avais pris le chemin facile pour intégrer les écoles françaises.

- Mon score de TAGE MAGE (362/600) était aussi un peu faible pour les Parisiennes.

- Je ne savais pas à quoi m’attendre pour les oraux, surtout pour l’oral de Join a School in France qui est particulier car c’est un seul oral pour toutes les écoles auxquelles on est admissible (4 pour moi).

 

 

4) Qu’as-tu fait pour contrecarrer tes points faibles ?

 

J’ai travaillé sur la présentation d’un projet concret et justifié afin de montrer que mes études de journalisme n’étaient pas une erreur de parcours et qu’une école de commerce m’apporterait ce dont j’ai besoin pour atteindre mes buts professionnels. En montrant un projet cohérent, j’ai pu aussi justifier le fait de ne pas avoir fait de prépa et d’avoir étudié à l’étranger pour ensuite revenir en France.

J’ai aussi essayé de montrer mes compétences d’analyse et de réflexion, et d’insister sur le fait que mon parcours n’est pas uniquement littéraire. Enfin, pour me préparer aux oraux, j’ai passé plusieurs oraux blancs pour arriver à l’entretien sereine et prête à répondre à n’importe quelle question.

 

 

5) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ÉCRITES aux concours selon toi ?

 

La difficulté du TAGE MAGE est selon moi la gestion du temps et du stress. Le jour de l’épreuve, je me suis mis tellement de pression (car je ne pouvais pas le passer une deuxième fois pour une admission cette année) que je n’ai pas eu le temps de répondre à une majorité des questions pour la partie calcul.

 

6) Comment t’es-tu préparée aux ÉCRITS ?

 

Je me suis préparée grâce au livre Le Grand Manuel du TAGE MAGE. Je n’avais pas beaucoup de temps donc je me suis entraînée tous les jours autant que possible.

 

 

7) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ORALES aux concours selon toi ?

 

La difficulté de l’oral de Join a School in France est le fait que l’épreuve est pour toutes les écoles et qu’il fallait trouver le juste milieu entre montrer ses ambitions et ses écoles visées sans non plus sembler désintéressé par les autres écoles. Par exemple, je visais ESCP mais le juré était un ancien élève de SKEMA.

 

 

8) Comment t’es-tu préparée aux ORAUX ?

 

Je me suis préparée avec le livre Le Manuel des entretiens de Motivation. Bien qu’en français, il a été très utile et m’a aidé à construire une introduction, à solidifier mon projet professionnel et mes expériences. Ensuite, j’ai passé des oraux blancs pour être plus à l’aise à l’oral. Mes deux oraux (ESSEC et Join a School In France) se sont déroulés en ligne.

 

 

9) Quel était ton projet professionnel aux oraux ?

 

Je présentais un projet entrepreneurial dans le monde du journalisme. Je souhaiterais créer une entreprise qui aiderait le public ou les journalistes, plus spécifiquement dans le domaine de la désinformation.

 

 

10) Si tu devais changer quelque chose dans ta préparation aux concours, que changerais-tu ?

 

Je m’y mettrais beaucoup plus tôt ! J’ai commencé la préparation pour le TAGE MAGE environ un mois avant. Cela ne m’a pas permis de passer une session de TAGE MAGE le semestre précédent pour me préparer. De plus, j’aurais pu faire beaucoup mieux en étant moins stressée si j’avais commencé à m’entraîner plus tôt.