ESCP > Parcours de candidat(e)s > Ariane Salque - Concours AST International

Prénom : Ariane

Nom : Salque

Série de baccalauréat : Scientifique spé maths

Etudes supérieures : Bachelor in International Economics and Finance (spé finance), Bocconi University - moyenne académique : 27/30 (système italien). 
 

Score TAGE MAGE / GMAT : J’ai passé le concours EMAT pour l’ESCP International, qui ne nécessite pas de TAGE MAGE ou de GMAT (à la place, on a un test numérique / verbal qu’on passe le même jour que les oraux. J’ai eu 15/20 à ce test).

Score IELTS : 7.5/9 à l’IELTS

 

ADMISSIBLE dans quelles écoles ? J’ai seulement passé le concours EMAT, et ai donc seulement postulé à l’ESCP BS. 

ADMIS dans quelles écoles ? ESCP BS

 

Choix définitif ? ESCP BS

MEDC N°1 - 3.png

Question n°1 : Quels étaient les points FORTS de ta candidature aux concours ?

  • Réputation de mon université d’origine (Bocconi University).

  • Dossier académique (notes très correctes).

  • Expérience professionnelle (5 mois de stage au Luxembourg).

  • Expériences extrascolaires (projet entrepreneurial, présidente d’une association humanitaire).

  • Langues (C1 anglais et allemand, B2 en italien).

 

Question n°2 : Quels étaient les points FAIBLES de ta candidature aux concours ?

  • Le fait d’avoir « échappé » au système français en passant par une université étrangère : savoir justifier ce point est extrêmement important lors des oraux. 

  • Je ne suivais pas l’actualité politique et financière de façon assidue, ce qui était un réel point faible pour les oraux.

 

Question n°3 : Qu’as-tu fait pour contrecarrer tes points faibles ?

  • En ce qui concerne le premier point, j’ai préparé une réponse assez classique mais qui a fonctionné : désir de découvrir un système académique étranger, volonté de devenir bilingue en anglais et d’apprendre l’italien.

  • Je me suis abonnée au journal Le Monde environ deux mois avant mes oraux, et je me suis forcée à lire l’actualité financière, politique et économique chaque jour pendant 1h30 environ.

Question n°4 : Quelles sont les principales difficultés des épreuves ÉCRITES aux concours selon toi ?

  • En ce qui concerne les tests numériques et verbaux de l’ESCP (qui remplacent le TAGE MAGE ou le GMAT), je ne savais pas à quoi m’attendre car l’école ne met pas d’annales à disposition. Je ne savais donc pas trop vers quel support me diriger pour la préparation.

  • En ce qui concerne le test d’anglais, j’ai passé l’IELTS. La vraie difficulté de ce test d’anglais est la partie écrite, qui est dans la majorité des cas la note la plus faible des candidats sur les 4 épreuves de l’IELTS. J’ai donc dû préparer l’écrit pour pouvoir produire un texte correspondant aux attentes des correcteurs. 

Question n°5 : Comment t’es-tu préparée aux ÉCRITS ?

  • Concernant les tests numériques et verbaux, je me suis préparée avec Le Grand Manuel du Tage Mage ainsi qu’avec un livre de préparation au GMAT de l’éditeur Kaplan. Il est important de noter que les candidats ont la possibilité de choisir de passer le test dans l’une des quatre langues des campus de l’ESCP (Français, Anglais, Espagnol et Italien), donc la préparation au TAGE MAGE est utile lorsque l’on est plus à l’aise en français ! N’étant pas au fait de cette spécificité, je m’étais entraînée davantage au GMAT pour la partie verbale, et ai décidé de faire le test en anglais pour être moins déboussolée.

  • Pour l’IELTS, je me suis simplement préparée à l’épreuve écrite via des vidéos YouTube

Question n°6 : Quelles sont les principales difficultés des épreuves ORALES aux concours selon toi ?

  • Les oraux des concours pour AST internationaux se déroulent obligatoirement en anglais, ce qui peut éventuellement constituer une difficulté. 

  • Les questions d’actualité ont été un véritable challenge pour moi et étaient la partie du processus d’admission que je redoutais le plus en raison des possibilités infinies de questions susceptibles de tomber le jour J.

Question n°7 : Comment t’es-tu préparée aux ORAUX ?

  • J’ai préparé un « elevator pitch », une présentation en une minute de mon parcours académique et professionnel (le but est de mettre ses points forts en avant et de donner envie au jury d’en savoir davantage sur soi tout en leur faisant une bonne première impression. En effet, les premières secondes lors d’un entretien sont cruciales et il est important de commencer sur une bonne base.

  • Comme dit plus haut, je me suis abonnée au journal Le Monde environ deux mois avant mes oraux, et je me suis forcée à lire l’actualité financière, politique et économique chaque jour pendant 1h30 environ. Mes efforts ont payé, j’ai pu rattraper mon « retard » et donner des réponses approfondies lors de mon oral ce qui m’a permis d’obtenir 20/20 à l’entretien de personnalité / motivation.

Question n°8 : Quelle est l’école qui t’as le plus marquée le jour de tes oraux ? (campus, ambiance, accueil, etc.). Pourquoi ?

J’ai seulement postulé à l’ESCP et n’ai donc visité qu’un campus, celui de Berlin. Lors de la procédure ASTI, on peut choisir de passer ses oraux soit à Turin, Londres, Madrid ou Berlin. J’ai fait le choix de Berlin car cette session d’admission m’arrangeait le mieux niveau dates.

Le campus de Berlin m’a fait une excellente impression, il est magnifique et à taille humaine (fun fact : il s’agit d’un ancien hôpital psychiatrique). Il y a même un bar d’école (comme à Paris, mais ce qui n’est pas le cas sur les campus de Londres, Madrid ou Turin) et plusieurs cours intérieures. De plus, je m’intéresse énormément aux défis environnementaux et le campus de Berlin est dans une démarche écologique qui m’a séduite (distributeurs d’eau pour remplir sa gourde plutôt que d’utiliser des bouteilles en plastique, omniprésence de l’association écolo Oikos, poubelles incitant au tri, papier recyclé dans la salle informatique, potager pour avoir des légumes de saison, etc.). L’accueil était excellent, le jury m’a même proposé un café et des croissants avant mon entretien (!)

Question n°9 : Si tu devais changer quelque chose dans ta préparation aux concours, que changerais-tu ?

Je me concentrerais sur les actualités liées à l’Europe et l’UE en particulier. En effet, la grande majorité des questions d’actualité portaient sur l’Europe et sur la vision personnelle du candidat de l’UE.

 

Question n°10 : Si tu devais donner 3 conseils à nos membres des communautés pour se préparer aux concours. Lesquels ?

Bossez votre dossier ! Dans la procédure de recrutement de l’EMAT, j’ai pu remarquer que la majorité des admissibles sont admis, le taux d’échec aux oraux / tests numériques et verbaux est très faible. Si tu arrives avec un dossier solide (niveau notes, expériences professionnelles et extra-scolaires), le plus gros du travail est déjà fait et c’est véritablement à ce niveau que se joue la sélection. Mais pas de panique, je connais des personnes avec des notes extrêmement moyennes qui ont été recalées au dossier, qui ont pris une année de césure et qui ont compensé l’année suivante avec un bon stage, ce qui leur a permis d’intégrer l’école.

 

Question n°11 : Quel était ton projet professionnel lors des oraux ? 

Mon projet professionnel était entrepreneurial. Mon but était de développer ma startup pendant mes études (notamment grâce à l’incubateur de l’école : la Blue Factory) afin de la lancer d’ici la fin de mes études. C’est ce que je fais actuellement. 

 

Question BONUS : Si tu devais décrire ton école en 3 mots, que dirais-tu ? Et pourquoi ?

 

  • Internationale. C’est le maître-mot de l’école et c’est la raison pour laquelle j’ai uniquement postulé à l’ESCP ! Leur système de campus européens est exceptionnel et permet aux étudiants de passer leurs quatre semestres d’études dans 4 pays au maximum et 2 au minimum. Par exemple, j’ai passé mon S1 à Berlin, mon S2 à Londres, je vais passer mon S3 au Mexique et mon S4 à Paris.

  • Entrepreneuriale. L’ESCP est un endroit propice au développement d’idées et de projets, que ce soit via l’incubateur de l’ESCP qui propose 3 programmes : START, SEED et SCALE, en fonction du degré d’avancement du projet, ou via le réseau d’étudiants entrepreneurs ou encore de professeurs. Il y a à l’ESCP d’excellents professeurs d’entrepreneuriat qui proposent notamment une spécialisation de haut niveau appelée « option-e » (spécialisation disponible à Paris, Madrid et Londres).

  • Professionnelle. L’ESCP fait tout pour aider ses étudiants à trouver des stages et à y voir plus clair dans leur projet professionnel. En plus des forums d’entreprises qui ont lieu sur tous les campus, il y a à Londres une équipe de 2 personnes disponibles pour conseiller les étudiants, revoir leurs CV, lettres de motivation, préparer des business cases pour les stages en conseil par exemple. Il y a également des forums virtuels qui permettent aux étudiants d’obtenir des entretiens par Skype.