ESCP > Parcours candidat(e)s > Romain Charbonnier - AST FR

Prénom : Romain

Nom : Charbonnier

 

Série de baccalauréat + moyenne obtenue : Bac Scientifique, 14.6/20 de moyenne

Études supérieures + moyenne générale du (ou des) diplôme(s) : DUT Informatique d’Orsay, L3 informatique (MIAGE) à Paris-Saclay, environ 13 de moyenne

 

Scores TAGE MAGE et TOEIC ? TAGE MAGE : 287/600, TOEIC : 980/990

ADMISSIBLE dans quelles écoles ? Admissible EM Lyon, EDHEC, ESCP

ADMIS dans quelles écoles ? EM Lyon, ESCP

 

Choix définitif ? ESCP

 

 

1) Bonjour, peux-tu nous décrire ton parcours ?

 

Bonjour, je m’appelle Romain Charbonnier et j’ai 20 ans. J’ai découvert l’informatique en terminale S avec la spécialité Informatique et Sciences du Numérique. Cela m’a beaucoup plus, ce qui m’a dirigé vers un DUT, n’ayant pas le niveau ni l’envie de faire une prépa. J’avais découvert les cryptomonnaies et la finance au cours du lycée et cela m’intéressait beaucoup aussi. À la fin de mon DUT, je savais que je ne voulais pas faire que de l’informatique plus tard, c’est pourquoi j’ai choisi une licence MIAGE (Méthodes Informatiques Appliquées à la Gestion des Entreprises) qui lie l’informatique avec des matières transverses (comptabilité, droit, etc.) dans le but de devenir chef de projet. Cette année j’ai fait de l’apprentissage en salle de marchés chez BNP et cela a été une révélation qui m’a rapidement poussé à me réorienter dans la finance. Après quelques recherches, les écoles de commerce sont apparues comme la meilleure option pour étudier la finance et passer les screening de CV des grandes banques. J’ai décidé de tenter l’emlyon, l’EDHEC et l’ESCP, écoles les plus susceptibles de m’aider à intégrer une des grandes banques d’affaires.

 

 

2) Quelles étaient tes expériences marquantes au moment de passer les concours ?

 

Expériences professionnelles (CDI, CDD, stages, intérim, etc.) :

1. Un an en apprentissage chez Thales en tant que développeur cybersécurité. Je travaillais sur la protection informatique des systèmes d’exploitation embarqués.

2. Un contrat d’apprentissage en cours chez BNP Paribas CIB en trading support en salle de marchés à Paris. J’apportais du support informatique aux sales et traders sur les applications de trading et je développais des scripts.

3. Une expérience entrepreneuriale dans l’e-commerce, créé avec un camarade de classe. Nous étions spécialisés dans la vente en ligne d’articles de loisir créatif.

 

Expériences internationales (échange, séjours linguistiques, etc.) :

Je n’avais aucune expérience internationale avant d’arriver en école, n’ayant pas eu le temps avec les cursus en apprentissage. C’est également un élément important qui m’a poussé vers les écoles de commerce et l’ESCP en particulier.

 

Expériences associatives :

Je n’avais pas non plus d’expérience associative, car elle est quasiment inexistante à Paris-Saclay et je n’ai pas vraiment eu le temps de m’impliquer dans le peu d’événements qui existaient.

 

Expériences sportives :

J’ai toujours fait du sport depuis l’âge de 5 ans et cela a été abordé pendant mon oral à l’ESCP (je l’avais mentionné dans le questionnaire) :

  • 9 ans de judo, avec de la compétition

  • 10 ans d’échecs, avec de la compétition

  • Quelques mois de boxe thaï avant le confinement

J’ai pu m’appuyer sur les valeurs (arts martiaux) et les apports psychiques (victoires/échecs) de ces sports pendant mes oraux.

 

 

3) Quels étaient les points FORTS / FAIBLES de ta candidature aux concours ?

 

Points FORTS :

Je pense que ma candidature présentait un certain nombre de points forts, à commencer par mon score au TOEIC (980/990). Je venais également d’une université très réputée en sciences et mon cursus informatique rendait mon parcours original, ce qui intéresse beaucoup les écoles en AST. Mes notes académiques en L3 me plaçaient parmi les premiers de ma promotion. Enfin, je pense que le facteur principal a été mes expériences professionnelles et notamment celle en salles de marchés chez BNP, qui rendait mon projet professionnel cohérent.

 

Points FAIBLES :

Mon point faible majeur était bien sûr mon score au TAGE MAGE (287/600). J’avais même postulé à l’ESCP par dépit, pensant que j’aurais été éliminé d’office. Mon profil manquait également d’expériences associatives et internationales.

 

 

4) Qu’as-tu fait pour contrecarrer tes points faibles ?

 

Je pense que mon dossier a permis en partie de compenser pour mon faible sur le TAGE MAGE (287/600). Pendant la phase d’admissibilité. J’avais bien travaillé mes candidatures, notamment les lettres de motivations et les lettres de recommandation. J’ai été coaché dans la préparation des oraux, ce qui m’a permis de rattraper les points de retards dus à mon TAGE MAGE.

 

 

5) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ÉCRITES aux concours selon toi ?

 

Pour le TOEIC, je pense qu’il est difficile de réviser au dernier moment et d’avoir un bon score. J’avais commencé à consommer du contenu en anglais dès le lycée, ce qui m’a permis de devenir de plus en plus à l’aise jusqu’à travailler quasi exclusivement en anglais. Une préparation sur le long terme sera bénéfique aussi bien pour votre score TOEIC que pour votre aisance en anglais.

 

Le plus dur pour le TAGE MAGE est d’être régulier et assidu dans sa préparation. Fixez-vous un planning de révision dès que possible et tenez-y-vous pour obtenir un bon score. Commencez à réviser plusieurs mois à l’avance si vous voulez viser les meilleurs scores, surtout si vous savez que votre dossier pourrait être un défaut.

 

 

6) Comment t’es-tu préparé aux ÉCRITS ?

 

Ayant un bon niveau d’anglais (j’étudiais et je travaillais en partie dans cette langue), je n’avais quasiment pas préparé le TOEIC. J’ai simplement fait 2 examens blancs par jours les 3 jours précédant l’examen sur la plateforme global-exam, et cela m’a suffi pour obtenir 980/990 au premier essai. Je m’étais fixé comme score minimum 950, score en dessous duquel j’aurais repassé le test.

 

Ma préparation pour le TAGE MAGE est à l’opposé de ce que vous devriez faire pour avoir un bon score : j’ai commencé à réviser 2 semaines avant le jour du test. J’avais acheté le Grand Manuel du TAGE MAGE (que je vous recommande vivement) et j’ai fait des exercices la première semaine, avant de faire 2 tests blancs tous les soirs la dernière semaine. J’ai également suivi un week-end TAGE MAGE au sein de la prépa Admissions Parallèles avec Joachim et Arnaud, qui m’a permis d’acquérir beaucoup de connaissances et d’astuces en très peu de temps. J’ai ainsi pu « limiter la casse ».

 

 

7) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ORALES aux concours selon toi ?

 

Le plus important selon moi est d’avoir un projet professionnel clair et que vous pourrez démontrer à travers des expériences ou des futurs projets. Je pense qu’il est important aussi de prouver une certaine cohérence entre votre formation actuelle et l’école que vous souhaitez intégrer.

 

Il faut ensuite bien s’entraîner sur la forme afin d’éviter des erreurs bêtes qui peuvent coûter cher, et préparer le fond, notamment les questions récurrentes et les questions pièges qui peuvent vous être posées. Être préparé à ces questions vous permettra de trouver des portes de sortie vers un sujet lié à l’école ou votre parcours et vous permettra de placer les éléments importants de votre candidature.

MEDC N°1 - 3.png

8) Comment t’es-tu préparé aux ORAUX ?

 

J’ai acheté le Manuel des entretiens de motivation en Admissions Parallèles de Joachim et Arnaud, qui a été une aide précieuse pour me préparer aux 100 questions récurrentes. Il faut être conscient que la préparation des oraux demande un travail personnel important, se préparer uniquement au TAGE MAGE ne suffit pas.

 

J’ai également été coaché ce qui m’a permis d’affiner mon projet professionnel à présenter aux oraux ainsi que de me faire passer des entretiens blancs selon le format des écoles que je passais.

 

Enfin, il faut récolter le plus d’informations possible sur l’école en lien avec votre projet professionnel. Ce seront des éléments que vous pourrez disséminer au cours de l’entretien et qui montreront que vous voulez vraiment intégrer cette école en particulier et que vous ne donnez pas au jury un discours générique.

 

 

9) Quelle est l’école qui t’a le plus marqué le jour de tes oraux ? (campus, ambiance, accueil, etc.). Pourquoi ?

 

L’ambiance à l’ESCP était très austère, nous sommes venus passer nos oraux et nous sommes repartis tout de suite après. Nous avons juste pu échanger avec les admisseurs entre les oraux.

 

L’ambiance à l’emlyon et à l’EDHEC était beaucoup plus décontractée et j’ai vraiment apprécié les journées que j’ai passées au sein de ces deux écoles, les admisseurs étaient là pour nous faire passer un bon moment entre les oraux et nous avons bien pu profiter des locaux.

 

 

10) Quel était ton projet professionnel aux oraux ?

 

Je présentais un projet de sales en finance de marché. Ce projet était cohérent puisque je parlais de la partie informatique de la finance de marché (ma formation en informatique), ma passion pour la finance (cryptomonnaies et apprentissage chez BNP) et le côté commercial et relationnel de ce métier (mon projet entrepreneurial).

J’ai donc expliqué que j’avais besoin de l’école pour étudier la finance de marché et acquérir une expérience internationale puisque j’ai pour objectif de travailler à l’étranger. J’ai également mentionné que je voulais m’impliquer dans la vie associative puisque c’est quelque chose que je n’avais pas pu faire à l’université.

 

 

11) Si tu devais changer quelque chose dans ta préparation aux concours, que changerais-tu ?

 

La seule chose que je changerais est ma préparation au TAGE MAGE. Il est vraiment important de s’y prendre le plus tôt possible si vous voulez obtenir un bon score qui vous permettra d’intégrer l’école de vos rêves.

 

 

12) Si tu devais donner 3 conseils à nos membres des communautés pour se préparer aux concours., lesquels donnerais-tu ?

 

Conseil n°1 : Intégrez la meilleure université possible, travaillez dur pendant vos années universitaires et essayez de multiplier les expériences professionnelles/associatives/humanitaires. Ce seront autant d’éléments qui rendront votre profil plus attractif et vous permettront de viser les meilleures écoles.

 

Conseil n°2 : Préparez le TAGE MAGE le plus en amont possible et essayez de le passer plusieurs fois si vous pouvez.

 

Conseil n°3 : Ne négligez surtout pas la préparation aux oraux, leur coefficient est souvent égal ou plus important que celui des écrits, il serait dommage d’être admissible à l’école de vos rêves, mais de la manquer à cause d’un manque de préparation aux oraux.

13) Si tu devais décrire ton école en 3 mots, que dirais-tu ? Et pourquoi ?

 

Internationale : L’ESCP a des campus dans plusieurs pays d’Europe, ce qui permet aux étudiants d’aller à l’étranger tout en restant au sein de l’école. Je commence mon Master à Paris et j’espère pouvoir partir à Madrid au M1 S2, puis à Londres en M2 !

 

Excellente : L’école est sélective et fait partie des « Parisiennes », ce qui lui confère une forte importance auprès des recruteurs. Tous les professeurs sont des doctorants ayant une expérience du monde professionnel.

 

Professionnelle : L’école organise de très nombreux séminaires et événements avec des personnalités du monde du travail, ce qui permet aux étudiants d’en apprendre plus sur certains domaines d’activité et d’échanger avec des personnes expérimentées. Il y a également un certain nombre de forums d’entreprises et un nombre important d’offres d’emploi réservées à l’école sur le JobTeaser de l’ESCP.

 

 

14) As-tu travaillé les concours en solo ou accompagné ?

 

J’ai presque tout fait seul, ne connaissant personne qui passait les concours d’écoles de commerce. La seule aide extérieure venait de Joachim et Arnaud à travers le week-end TAGE MAGE et la préparation aux oraux.