Vous visez le TOP 5 ? Une prépa est fortement recommandée...

ESCP > Autres > L’ESCP, de sa création à nos jours

Plan de l’article :

1. 1819 - 1830 : Création et développement de l’Ecole Spéciale de Commerce et d'Industrie.

2. 1830 - 1973 : Développement l’École Supérieure de Commerce de Paris (ESCP).

3. 1973 - 1999 : Création de l’École Européenne des Affaires (EAP) et ouverture de l’ESCP aux femmes.

4. 1999 - 2009 : Fusion de l’ESCP et de l’EAP qui donne naissance à l’ESCP-EAP European School of Management, puis à l’ESCP.

5. L’ESCP aujourd’hui.

MEDC N°1 - 3.png

1. 1819 - 1830 : Création et développement de l’Ecole Spéciale de Commerce et d'Industrie.

 

L’ESCP, d’abord nommée « École Spéciale de Commerce et d'Industrie » est la plus ancienne école de commerce française toujours en activité. Elle fut fondée en 1819 par Amédée Brodart et Germain Legret. Ce dernier avait auparavant tenté d’ouvrir deux autres écoles de commerce à Paris, qui n’avaient pas survécu. L’école enseignait des matières assez générales, comme l’écriture, les langues étrangères, l’arithmétique et la géographie, ainsi que des matières spécifiquement liées au commerce, comme la tenue des livres ou la comptabilité. Des matières scientifiques étaient aussi enseignées et l’école disposait même d’un laboratoire de chimie et d’un cabinet de physique.

 

Mais l’École Spéciale de Commerce et d'Industrie innove surtout car ses fondateurs s'inspirent de l’idée de Vital Roux, le secrétaire de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris (CCIP), qui souhaitait créer une école où la pédagogie serait construite sur la base d’opérations de commerce simulées. Des exercices et travaux pratiques étaient ainsi proposés aux élèves pour leur permettre de se confronter à des situations concrètes. Cette méthode est l’ancêtre de la méthode des études de cas, développée à Harvard, qui reste très utilisée aujourd’hui dans les écoles de commerce. Les élèves étaient mis en situation de gérer une maison de commerce ayant plusieurs boutiques avec des changements d'échelle progressifs

ESCP autres normale histoire.jpg

Portrait de Vital Roux.

L’institut de recherche sur l'économie Vital Roux, fut fondé par l’ESCP en son honneur.

 

En comparaison avec ses concurrentes actuelles l’ESCP a réussi très tôt et de manière très impressionnante son internationalisation : la promotion de 1824 comprenait 118 élèves, dont 36 étrangers : 7 Espagnols, 2 Havanais, 5 Brésiliens, 5 Hollandais, 4 Allemands, 2 Grecs, 2 Portugais, 2 Américains, 2 Chiliens, 1 Savoyard, 1 Italien, 1 Suédois, 1 Russe et 1 Haïtien. Jusque 1829, les élèves portaient un costume accompagné d’une épée et d’un tricorne. Les premières années, moins d’une dizaine d’élèves étaient diplômés. Les examens finaux étaient corrigés par de grand spécialistes de la science et du commerce.

 

Adolphe Blanqui, député et membre de l’Académie des Sciences Morales et Politiques, fut directeur de l'établissement de 1830 à 1854. Il accéléra le développement de l'école, qui dut déménager deux fois en deux ans pour s’adapter à l'augmentation du nombre d’élèves. L’école avait d’abord été installée dans les locaux de la banque Laffitte, dans la rue de Grenelle Saint Honoré, (réunie à la rue Jean-Jacques-Rousseau en 1868), puis l’hôtel de Sully, de 1819 à 1830.

ESCP autres normale réduite 2.jpg

L’hôtel de Sully, qui accueillit l’ESCP de 1819 à 1830.

 

 

2. 1830 - 1973 : Développement l’École Supérieure de Commerce de Paris (ESCP).

 

Sous son nouveau nom d’École Supérieure de Commerce, elle s'implante sous l’impulsion d’Adolphe Blanqui au 47 rue des Tournelles de 1830 à 1832, puis au 59 boulevard Beaumarchais en 1832 et enfin au 102 rue Amelot en 1838.

ESCP autres réduite histoire 3.jpg

Portrait de Adolphe Blanqui.

 

Avec Adolphe Blanqui, l’école devient une affaire familiale et son adjoint, Gervais de Caen, lui succède à la tête de l'établissement jusque 1868. Après la mort de ce dernier, Jeanne Blanqui hérite de l’école, mais elle a seulement 17 ans et se voit obligée de la céder à la CCIP.  En 1869, lors de la guerre contre la Prusse, l’école est abandonnée par les élèves qui sont appelés à combattre. Ses locaux hébergent alors des dortoirs à disposition des hôpitaux militaires. Le 3 octobre 1898, l'école s'installe dans ses nouveaux locaux du 79 avenue de la République, à Paris — adresse qu'elle occupe toujours aujourd'hui.

ESCP autres réduite histoire 4.jpg

Le 79 avenue de la République où l’école est toujours située.

 

A l’occasion du déménagement de l’école, Maurice Bouchet et Alfred Renouard, deux élèves publièrent un livre intitulé L’histoire de l’Ecole supérieure de commerce de Paris, aujourd’hui conservé à la Bibliothèque nationale de France. En voici un extrait :

 

« - Cocher, 79, avenue de la République.

Quand le fiacre s’arrêta, Plantin regarda étonné la superbe façade de la nouvelle Ecole : un large corps de bâtiments, flanqué de deux ailes ; une guirlande sculptée où se lisait l’enseigne de la maison ; des entours de porte en feuille de chêne, des écussons formés d’attributs couraient dans la pierre blanche, autour de l’édifice, avec ces mots inscrits : Commerce, Industrie, Consulat, Armements… Deux vastes coquilles Louis XV portaient l’une, au faîte de la célèbre Ecole, la signature de ses fiers répondants « Chambre de commerce de Paris », l’autres surplombant la porte centrale, la date de la fondation : 1820 ».

 

L’enseignement était alors organisé en années (baptisées « comptoirs »). Les spécialisations se développèrent ensuite : la section de navigation maritime est apparue en 1908, la section coloniale en 1913 et la section hôtelière en 1916.

 

 

3. 1973 – 1999 : création de l’École Européenne des Affaires (EAP) et ouverture de l’ESCP aux femmes.

 

En 1973, l’École Européenne des Affaires (en anglais European School of Management Studies) est créée par la CCIP dans trois grandes villes : Paris, Oxford et Düsseldorf. C’est la première grande école à délivrer deux diplômes européens : le diplôme français de « Grande école » et le Diplom Kaufmann/frau en Allemagne Cette nouvelle école se développe rapidement. En 1985, le campus allemand est déplacé à Berlin et en 1987 le campus de Madrid est inauguré.

 

Parallèlement, l’ESCP continue son développement et la première promotion mixte est accueillie en 1973, ce qui entraîna une grève de protestation de certains élèves masculins. L’ESCP est ensuite la première école de commerce parisienne à avoir été dirigée par une femme, Véronique de Chantérac-Lamielle, entre 1989 et 1999. 

 

 

4. 1999 - 2009 : fusion de l’ESCP et de l’EAP qui donne naissance à l’ESCP-EAP European School of Management, puis à l’ESCP.

 

A cette date, la CCIP décide la fusion de l’ESCP et de l’EAP qui donne naissance à l’ESCP-EAP European School of Management.

ESCP autres réduite histoire 5 .jpg

L’école continue son développement international. En 2004, elle se dote d’un nouveau campus à Turin et le campus britannique est déplacé d'Oxford à Londres en 2005. L’école change à nouveau de nom en 2009, pour devenir « l’ESCP Europe ». Un nouveau campus ouvre à Varsovie en 2016.

ESCP autres normale histoire 6.jpg

5. L’ESCP aujourd’hui.

 

En 2018, l’ESCP change de statut et devient un Établissement d'Enseignement Supérieur Consulaire (EESC) à but non lucratif. Ce nouveau statut, déjà adopté par HEC en 2016, permet aux écoles de commerce de se doter d’un capital et d’y faire entrer des investisseurs.  L’ESCP devient aussi autonome par rapport à la CCIP.  

 

L’école fête son bicentenaire en 2019 et adopte pour l’occasion son nom actuel : « ESCP Business School ». La même année, son Master in Management est classé cinquième meilleur au monde par le Financial Times et l’école est installée au troisième rang des classements nationaux, notamment par la procédure SIGEM, qui rend compte des préférences des élèves en matière d'inscription aux écoles après publication des résultats d'admission.

Logo ESCP Europe.jpg

Logo de l’ESCP Business school.