Emlyon > Parcours candidat(e)s > Elisabeth Heroguelle - AST2 FR - PGE Parcours Triple diplôme

Prénom : Elisabeth     Nom : Heroguelle


Série de baccalauréat + moyenne obtenue : BAC ES section Européenne, 16,22 de moyenne

Études supérieures + moyenne générale du (ou des) diplôme(s) : Licence économie-gestion, Université Catholique (A1 : 13,5/20; A2 : 14,6/20, A3 : 11,9/20)

 

Scores TAGE MAGE et TOEIC ? TAGE MAGE : 363/600 ; TOEIC : 950/990

ADMISSIBLE dans quelles écoles ? AUDENCIA, emlyon, EDHEC

ADMISE dans quelles écoles ? AUDENCIA, emlyon, EDHEC

 

Choix définitif ? emlyon, PGE Parcours Triple diplôme

MEDC N°1 - 3.png

1) Bonjour, peux-tu nous décrire ton parcours ?

 

Après un baccalauréat Économique et Social mention TB, j’ai suivi une licence économie-gestion à l’Université Catholique de Lille pendant 3 ans. J’ai toujours aimé monter des projets, en équipe ou seule, que ce soit via des associations ou professionnellement. Je ne savais pas exactement ce que je souhaitais faire mais je voulais entreprendre. Une école de commerce était donc la meilleure formation possible pour entreprendre sans me fermer de porte.

J’ai préparé en parallèle les concours que j’ai passé en L3 mais je n’ai pas eu l’école que je voulais : l’EM LYON. J’ai été admise à Audencia, SKEMA, les écoles du concours Tremplin.

J’ai décidé de prendre une année de césure pendant laquelle j’ai fait un service civique pendant 6 mois puis j’ai travaillé en freelance pour monter des projets en parallèle. J’ai repassé les écoles cette année et j’ai été admise à l’EDHEC et l’EM Lyon.

 

 

2) Quelles étaient tes expériences marquantes au moment de passer les concours ?

 

Expériences professionnelles (CDI, CDD, stages, intérim, etc.) :

- Stage de licence 1 (1 mois) : « Chargée de recrutement IT » chez Décathlon France : recrutement d’ingénieurs, organisation d’évènements, promotions des alternances dans les écoles, etc.

- Stage de licence 2 (1 mois) : « Assistante gestion de projets informatiques » à la direction du groupe Cofidis Participation : management de mon propre projet RH, refonte des supports de communication.

- Stage de licence 3 (3 mois) : « Responsable Commerciale et Logistique » chez Lunettes de ZAC, start-up de l’ESS : signer les nouveaux contrats de partenariats, logistique de l’entrepôt, etc.

- Service civique d’année de césure (6 mois, 35 heures) : chez Enactus France en accompagnement d'un portefeuille de 16 projets entrepreneuriaux : accompagner les porteurs de projet dans la création de leur start-up, animation d'ateliers (analyse de besoins, business plan), accompagnement pour les appels à projet de nos partenaires.

- Freelance en année de césure (6 mois) en tant que chasseuse de têtes pour un cabinet de recrutement. Projet incubé en parallèle.

 

Expériences internationales (échange, séjours linguistiques, etc.) :

- Échange Erasmus en Slovaquie dans le cadre du premier semestre de ma licence 3.

- 2 missions de solidarité internationale de 1 mois chacune en Roumanie et Macédoine.

 

Expériences associatives :

- 12 ans de Scoutisme dont 2 années en tant que chef.

- Chargée de recrutement dans une association de recrutement étudiante de ma faculté (2 ans)

- Présidente d’un projet de carnet de voyage avec 7 autres étudiants (1 an)

- Bénévole RH à la cravate solidaire (ateliers d’accompagnement et des simulations d’entretiens pour des personnes qui se réinsèrent sur le marché de l’emploi).

- Consultante junior bénévole chez Alter’Actions pour l’association Article 1.

 

Expériences culturelles :

- Intérêt pour l’entrepreneuriat : j’ai participé à beaucoup de forums comme la Social Cup, Change Now, Start-up café, etc.

- Création d’un podcast sur la césure étudiante.


 

3) Quels étaient les points FORTS / FAIBLES de ta candidature aux concours ?

 

Points FORTS :

- Mes expériences professionnelles et associatives. J’ai toujours été proactive et j’aime m’engager dans des projets. Mes expériences étaient finalement assez cohérentes ce qui m’a permis de présenter un projet professionnel en tant qu’entrepreneur et accompagnement d’entrepreneurs.

- Mes scores au TAGE MAGE (363/600) et TOEIC (950/990)

 

Point FAIBLE :

- Mes résultats académiques plutôt faibles comparés à ceux des autres candidats (11,9/20 en L3).

 

 

4) Qu’as-tu fait pour contrecarrer tes points faibles ?

 

J’ai beaucoup misé sur mes compétences pratiques et ma volonté d’apprendre. J’ai par exemple fait des MOOCs sur les cours dans lesquels je n’avais pas obtenu des résultats élévés. J’ai mis en avant mon profil entrepreneurial et ma posture professionnelle plutôt que mes compétences pûrement scolaires.

 

 

5) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ÉCRITES aux concours selon toi ?

 

En terme d’épreuves écrites, j’ai seulement passé le TAGE MAGE et le TOEIC.

Concernant le TAGE MAGE, je l’ai passé 3 fois : en fin de L2 et pendant ma L3. J’ai travaillé environ 8-12 semaines avant chaque concours avec le Grand Manuel du TAGE MAGE. Le secret est, selon moi, d’apprendre par cœur toutes les formules, reconnaître les questions types et savoir bien doser les réponses fausses pour éviter les points négatifs. J’ai obtenu le score de 363/600.

Pour le TOEIC, j’avais beaucoup de cours d’anglais à l’université. J’ai également fait mon premier semestre de L3 en Erasmus en Slovaquie et j’ai validé un niveau C1 en rentrant avec 950/990 au TOEIC.

 

6) Comment t’es-tu préparée aux ÉCRITS ?

 

Je me suis préparée avec le Grand Manuel du TAGE MAGE : j’ai fait tous les tests et j’ai surtout passé beaucoup de temps sur les corrections que j’apprenais par la suite pour ne pas refaire les mêmes erreurs !

 

 

7) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ORALES aux concours selon toi ?

 

Ayant fait beaucoup de recrutement, les épreuves orales étaient mon point fort et j’ai tout misé sur les entretiens de personnalité !

Ce qui est le plus compliqué pour moi, c’est qu’il faut savoir s’adapter aux spécificités des épreuves, les différents formats, bien connaître les programmes de l’école, les associations, etc.

C’est une période très fatigante et n’hésitez pas à bien sélectionner les écoles en fonction de votre temps, énergie et motivation. Personnellement, j’ai passé les oraux que de trois écoles, sur trois semaines pour avoir bien le temps de me préparer et de faire « le tour » de France.


 

8) Comment t’es-tu préparée aux ORAUX ?

 

J’ai préparé les oraux avec le Manuel des Entretiens de Motivation mais également avec mes amis et des professionnels de mon réseau !

J’ai essayé d’identifier les points forts de chacune de mes expériences et je me suis entrainée à en parler. J’ai également travaillé le format de chaque école et j’ai utilisé les annales du Manuel et les sujets probables.

 

 

9) Quelle est l’école qui t’a le plus marquée le jour de tes oraux ? (campus, ambiance, accueil, etc.). Pourquoi ?

 

L’école qui m’a le plus marquée est Audencia car il y avait vraiment une bonne ambiance !

Je suis allée très détendue aux oraux car je savais que cette école me correspondait bien et j’avais confiance en ma candidature. Je suis arrivée à Nantes la veille, Audencia m’avait réservé une chambre d’hôtel avec d’autres admissibles. Le soir, nous sommes allés diner en ville ensemble, c’était vraiment sympa de discuter avec d’autres candidats sans sentir de compétition. Le jour des oraux, les admisseurs mettaient très à l’aise, il y avait beaucoup d’activités, etc.

 

 

10) Quel était ton projet professionnel aux oraux ?

 

Mon projet professionnel à court terme était de travailler dans l’accompagnement d’entrepreneurs notamment via des incubateurs pour devenir, à plus long terme, Business Analyst en Venture Capital. J’ai donc parlé des spécialités en finance et des stages en fonds d’investissement.

 

 

11) Si tu devais changer quelque chose dans ta préparation aux concours, que changerais-tu ?

 

Rien, je pense que j’ai fait de mon mieux !

 

 

12) Si tu devais donner 3 conseils à nos membres des communautés pour se préparer aux concours, lesquels donnerais-tu ?

 

Conseil n°1 : Savoir pourquoi on travaille : quelle école ?, quel programme ?, pour quel projet professionnel ? Quand j’avais envie de baisser les bras, je me visualisais dans l’école de mes rêves ou même dans le métier de mes rêves que j’allais avoir grâce à mon master.

 

Conseil n°2 : Être très régulier dans sa préparation du TAGE MAGE (12 semaines à fond) et surtout s’y prendre à l’avance pour pouvoir le passer plusieurs fois. C’est un marathon et non un sprint.

 

Conseil n°3 : Partir à l’étranger (si possible) : Pour être certain d’avoir le niveau requis en anglais je vous conseille de partir à l’étranger, en semestre si possible ou pendant les vacances (voyage solo, volontariat, etc). Et ça vous fera une super expérience à raconter !