Emlyon > Parcours candidat(e)s > Ahmed Barbouche - AST FR

Prénom : Balthasar

Nom : Peria

 

Série de baccalauréat + moyenne obtenue : Baccalauréat S spécialité ISN ; 11,8/20

Études supérieures + moyenne générale du (ou des) diplôme(s) : Licence économie gestion à Bordeaux Montesquieu, spé. sciences commerciales ; 14,6/20 (L1 : 13/20 ; L2 : 15,3/20 ; L3 : 15,8/20)

Score TAGE MAGE ? TOEIC ? TAGE MAGE : 280/600 ; TOEIC : 975/990

 

ADMISSIBLE dans quelles écoles ? Audencia, SKEMA, emLyon, KEDGE, NEOMA, EM Strasbourg, Rennes Business School

ADMIS dans quelles écoles ? Audencia, SKEMA, emLyon, KEDGE, NEOMA, EM Strasbourg, Rennes Business School

 

Choix définitif ? emLyon

MEDC N°1 - 3.png

1) Bonjour, peux-tu nous décrire ton parcours ?

 

À la suite de l’obtention de mon Baccalauréat Scientifique spécialité ISN (Informatique et Sciences du Numérique), avec une moyenne modeste de 11.8/20, j’ai choisi d’intégrer une licence économie gestion à Bordeaux. J’ai fait ce choix car c’est une formation généraliste, qui couvre de nombreux domaines (comptabilité, statistiques, marketing, micro et macro-économie, etc.). Idéal pour moi qui ne savais pas encore exactement vers quel secteur me tourner.

Je n’étais pas très travailleur au lycée, mais mon passage à l’université m’a permis de franchir un véritable cap, et le changement s’est fait ressentir dès la 1ère année. Je me suis retrouvé confronté à un monde nouveau, totalement différent du petit lycée confortable, et cela m’a autonomisé très rapidement. Et c’est là que je me suis mis à travailler largement plus qu’avant le Bac, et surtout à y prendre du plaisir. J’ai commencé à m’intéresser à de nombreux nouveaux domaines auxquels je ne m’intéressais pas avant (politique, économie, commerce, poésie, cinéma).

J’insiste là-dessus car je pense que l’atout des AST réside dans le fait qu’on ait davantage de temps pour s’instruire, s’ouvrir au monde, développer un esprit critique en dehors des cours. Et je pense que c’est cela qui a été l’élément clef dans mon admission à l’emlyon, le fait que j’avais vraiment vécu un parcours académique riche.

 

J’ai aussi passé 2 certifications qui ont peut-être joué un rôle, quoique mineur, pour mon admission à l’emlyon : Pix (compétences informatiques) et certificat Voltaire (orthographe).

 

Enfin, en 3ème année, j’ai passé le TOEIC en octobre et le TAGE MAGE en fin mars 2021, à quelques jours de l’échéance. J’ai ensuite intégré emlyon (mon vœu numéro 1) en Master PGE.

 

 

2) Quelles étaient tes expériences marquantes au moment de passer les concours ?

Expériences professionnelles (CDI, CDD, stages, intérim, etc.) :

- CDD saisonnier de 2 mois en agriculture, éclaircissage de pommiers plus précisément : Ce travail était très fatigant, cela m'a permis de prendre conscience de l'effort à fournir nécessaire avant d'être rémunéré, l'argent ne se gagne pas facilement. Aussi, l'importance de faire des études pour avoir un métier qui me plaît et qui est plus gratifiant car bien que j'aie apprécié cette expérience, je ne me serais pas vu la faire toute ma vie ! Enfin, je sais grâce à cette expérience que je souhaite réaliser un métier où il y a un travail en équipe à faire, d'où le domaine du marketing qui contient quasiment que des métiers en équipe.

- Intérim Geodis manutention : C'est tout l'inverse de l’expérience citée précédemment où c'était chacun pour soi, les gens n'étaient pas souriants, le travail était difficile, et il n'y avait pas de coordination des actions. Lorsqu’il y a un travail en équipe, la difficulté de la tâche à exécuter s'en retrouve atténuée.

 

Expériences internationales (échange, séjours linguistiques, etc.) : Nombreux voyages (Martinique, Allemagne, Pays-Bas, Italie, Malte, Croatie, Angleterre, Portugal, Espagne)

 

 

3) Quels étaient les points FORTS / FAIBLES de ta candidature aux concours ?

 

Points FORTS :

- Bilingue de mère anglaise, très bon score TOEIC (975/990)

- Bons résultats académiques (mention bien, 14,6/20)

- Intérêt pour beaucoup de domaines (ce qui a beaucoup plu durant l’entretien)

 

Points FAIBLES :

- Pas de stage en rapport direct avec le domaine de mes études,

-  Score TAGE MAGE « faiblard » pour le top 5 (280/600)

 

 

4) Qu’as-tu fait pour contrecarrer tes points faibles ?

Pour justifier mon manque de stage dans mon domaine d’études, je leur ai expliqué la chose suivante (texte que j’avais écrit en vue de la préparation aux oraux) :

 

« J'ai tout à fait conscience que c'est sur ce point-là que je vais devoir m'améliorer. Or, je sais qu'en intégrant emLyon, j'aurai la possibilité d'effectuer 2 voire 3 stages, ce qui s'avèrera vital pour mon projet futur. Je bénéficie d'ailleurs d'un contact avec un chef de projet en marketing d'une entreprise à Paris. Cela dit, si j'ai peu d'expérience professionnelle à ce stade, c'est parce que j'ai choisi, l'été, de travailler pour financer une partie de mes études et de mes voyages. Mes parents m'ont éduqué comme cela, on n'obtient rien sans rien, et on doit travailler pour avoir de l'argent. Enfin, je savais que j'aurais l'opportunité de réaliser 2 à 3 stages durant mon cycle Master. »

 

Ce que j’avais écrit est véridique, ce n’était en aucun cas du "blabla".

 

 

5) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ÉCRITES aux concours selon toi ?

 

Pour moi, la difficulté majeure réside dans le TAGE MAGE. Il faut consacrer beaucoup de temps à la préparation de ce test qui m’aura vraiment pris énormément d’énergie mentale. Mais le plus difficile est le fait qu’il ne faut pas oublier qu’en parallèle, il faut continuer à travailler le mieux possible dans les études que l’on fait, car elle compte pour le dossier.


 

6) Comment t’es-tu préparé aux ÉCRITS ?

 

J’ai pris la décision de continuer à travailler mon 1er semestre de 3ème année de faculté (le dernier à compter dans le dossier) autant que les autres années, car il compte dans le dossier, et cela aurait été dommage de tâcher le dossier par une mauvaise moyenne en dernier semestre. J’ai réussi cela avec brio (15,5/2°) et j’ai en parallèle préparé le TOEIC (975/990).

 J’ai donc ralenti ma cadence de travail au dernier semestre puisqu’il ne comptait pas dans le dossier, pour pouvoir me consacrer pleinement au TAGE MAGE.

C’était peut-être une erreur de ne réviser le TAGE MAGE que 2 à 3 mois, peut-être pas. En effet, si je m’y étais mis dès septembre, je n’aurais pas obtenu une aussi bonne moyenne à mon semestre… A vous de voir, en tout cas le TAGE MAGE c’est très difficile.

En tous cas, je vous déconseille fortement de réviser sur la plateforme du site officiel de la FNEGE (prepmyfuture), car les tests étaient trop simples et je pensais être au point, alors qu’il aurait fallu que je continue à travailler les tests blancs du livre de Joachim Pinto et Arnaud Sévigné, Le Grand Manuel du TAGE MAGE, qui étaient beaucoup plus difficiles (et fidèles au jour J).

 

 

7) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ORALES aux concours selon toi ?

 

Le stress est la difficulté numéro 1 des oraux.

 

 

8) Comment t’es-tu préparé aux ORAUX ?

 

Je me suis procuré le livre de Joachim Pinto et Arnaud Sévigné, Le Manuel des Entretiens de Motivation qui m’a vraiment aidé !

Il m’a permis de structurer, en amont de mes entraînements, mes discours et réponses aux questions typiques. C’est fondamental d’avoir un bon livre de préparation comme celui-ci mais attention toutefois : le plus important reste l’entraînement en conditions réelles. J’ai enfilé mon costume, et ai réalisé un entretien adapté aux formats des écoles que je préparais (classique (KEDGE), questions tirées au sort (emlyon), etc.). Même si vous le faites avec deux membres de votre famille ça reste efficace, inutile de chercher des gens inconnus même c’est encore mieux.


J’ai fait environ 10 entretiens blancs avec des personnes différentes.

La pratique m’a vraiment permis de travailler sur l’évacuation du stress, qui était vraiment un problème chez moi. Et avec de la pratique et de la motivation, vous pourrez réussir à vaincre cette sensation. C’est un peu bateau à dire, mais aide-toi et le ciel t’aidera.

 

 

9) Quelle est l’école qui t’as le plus marqué le jour de tes oraux ? (campus, ambiance, accueil, etc.). Pourquoi ?

 

En termes d’ambiance, NEOMA Reims est l’école qui m’a le plus plu : ambiance familiale, tout de suite on se sent intégré, campus vraiment réussi, etc.

 

10) Quel était ton projet professionnel aux oraux ?

 

Je souhaitais intégrer emlyon car j'ai comme ambition professionnelle, à long terme, de devenir directeur marketing dans une entreprise automobile ou high-tech.

En effet, quoique ambitieux, mon objectif final est d'occuper ce poste dans une entreprise telle que Peugeot ou OnePlus. Je pense que ce métier correspondrait bien à mes qualités et à ma personnalité. A court terme, je recherche quelque chose de plus réaliste, qui me permettra de commencer par le commencement, comme responsable marketing.

 

 

11) Si tu devais changer quelque chose dans ta préparation aux concours, que changerais-tu ?

 

Ce serait plutôt dans mon parcours académique, je regrette de ne pas avoir réalisé de stage en lien direct avec mon parcours, cela m’aurait probablement fait gagner plusieurs dizaines de places au classement final de l’emlyon.

Sinon, j’insiste sur le fait que le TAGE MAGE ne se prépare pas à la dernière minute, et si vous voulez le préparer que 2 ou 3 mois à l’avance, déchirez tout à vos résultats académiques pour compenser un 280/600.

 

 

12) Si tu devais donner 2 conseils à nos membres des communautés pour se préparer aux concours, lesquels donnerais-tu ?

 

Conseil n°1 : Soyez prêts psychologiquement. Être fort mentalement et y croire profondément. Croire en la réussite, selon moi, c’est visualiser le moment de la réussite, c’est s’imaginer l’an prochain à l’école de rêve. Être fort c’est ne rien lâcher, même lorsque l’on stagne à l’évolution du score TAGE MAGE, il faut continuer à vouloir progresser en cherchant de nouvelles méthodes de travail, continuant à faire des annales de révision, etc.


Conseil n°2 : Soyez organisés. Cela passe par un programme structuré de ce que l’on va travailler chaque semaine, en fonction du niveau d’importance des échéances, et du temps qu’il nous reste.

Enfin, je dirais être capable de se reposer. Il ne faut pas non plus, je pense, vivre concours toute l’année. Pensez à souffler, à vous faire plaisir en sortant au cinéma, en regardant YouTube, en allant voir vos amis, etc. Mais pas trop non plus, car c’est quand même l’année où beaucoup se joue dans vos études.

 

 

13) Si tu devais décrire ton école en 3 mots, que dirais-tu ? Et pourquoi ?

 

Pour décrire emlyon, je dirais :

Vivante : Beaucoup d’événements (associatifs, rencontres avec des professionnels, sociables avec les étudiants, etc.)

Opportunités : Énormément d’occasions d’apprendre de nouvelles choses, de rencontrer de nouvelles personnes, etc.

Inspirante :  Donne envie d’aller plus loin

 

 

14) As-tu travaillé les concours en solo ou accompagné ?

J’ai travaillé les concours en solo. Personnellement, je travaille plus facilement lorsque je suis seul surtout quand ça demande beaucoup de concentration. Mais après, c’est selon l’envie de chacun.