Prénom : Ronan     Nom : Prevost

Série de baccalauréat ou diplôme du secondaire : Economique et Social

Études supérieures (bachelor et université) :​ Licence AES (14,2/20)

 

Scores TAGE MAGE et TOEIC : TAGE MAGE : 367/600 et TOEIC : 850/990.

ADMISSIBLE dans quelles écoles ? EM Normandie, SKEMA, KEDGE

ADMIS dans quelles écoles ? EM Normandie, SKEMA, KEDGE

Choix définitif ? EM Normandie

MEDC N°1 - 3.png

1) Bonjour, peux-tu nous décrire ton parcours ?

 

Bonjour ! Après mon baccalauréat Economique et Social, j’ai décidé de faire un bac professionnel en verrerie scientifique que j’ai arrêté une année après pour me réorienter en Licence AES.

 

2) Quelles étaient tes expériences au moment de passer les concours ?

Expériences professionnelles

- Job d’été en tant que magasinier dans l’entreprise où travaillait mon père. Cela m’a permis d’acquérir un sens de l’organisation, mais aussi d’être un peu plus plongé dans le milieu professionnel.

- Stages en verrerie scientifique dans diverses entreprises grâce à mon parcours scolaire.

  

Expériences associatives

Eloquentia Saint-Denis, une association qui promeut la prise de parole en public qu’importe sa forme.

Expériences culturelles

Je visite un maximum de musées ; c’est une chance d’en avoir la gratuité jusqu’à 25 ans alors autant en profiter !
 

Expériences sportives

Course à pied + préparation du marathon de Paris de l’année. La course à pied me permettait de me vider la tête après une semaine remplie de révisions.


 

3) Quels étaient les points FORTS / FAIBLES de ta candidature aux concours ?

 

Points FORTS : ​
- Mon organisation : Je suis quelqu’un d’assez autonome donc je n’ai pas eu trop de mal à organiser mon rythme de travail, en comparaison de certains de mes amis.

- Ma discipline : Je me fixais mes propres contraintes et je m’y tenais. C’est cette rigueur qui m’a permis de tenir sur le long terme.

- Ma curiosité : Le fait d’être assez ouvert d’esprit m’a permis d’aborder les différentes matières sans trop de réticence, mais avec, au contraire, de l’intérêt.

 

Points FAIBLES :

- Ma timidé et mon introversion : Je n’ose pas trop aborder des inconnus et travailler à la bibliothèque par exemple. C’est dommage dans le sens où j’ai moins l’opportunité de rencontrer des gens.

 

4) Qu’as-tu fait pour contrecarrer tes points faibles ?

 

J’ai eu la chance de suivre la formation que proposait Eloquentia Saint-Denis. Cette formation à la prise de parole en public m’a donné une certaine assurance à l’oral, et ce devant de nombreuses personnes. La formation m’a aussi aidé à m’ouvrir et à comprendre les autres sans me limiter à moi. Elle m’a appris à être davantage « humain ».

 

 

5) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ÉCRITES aux concours selon toi ?

 

Les principales difficultés étaient liées au TAGE MAGE. J’avais conscience que c’était plus dur que le TOEIC pour moi. Les épreuves TAGE MAGE m’ont demandé d’être précis ce qui pouvait être barbant par moment. L’épreuve d’expression était difficile pour moi, étant donné que je parle comme je pense, il fallait que je me canalise et que je me concentre sur la ponctuation.

 

6) Comment t’es-tu préparée aux ÉCRITS ?

 

J’étais en Licence AES en parallèle, grâce aux précédents semestres nous pouvons recouper les informations avec les cours actuels et précédents. Ceci facilitait grandement l’assimilation des nouveaux cours.

Pour le test de logique, j’en faisais jusqu’à une heure dans la semaine, car on y fait vite le tour lorsqu’on a compris les principaux mécanismes.

 

Pour les langues et le vocabulaire, je l’apprenais tous les matins durant le trajet pour aller en cours étant donné que le matin je mémorise mieux. Pour ce qui est du TAGE MAGE et TOEIC, mon université proposait 3 heures de cours via son centre de langues, je m’y suis donc inscrit.

 

Pour les tests d’aptitudes verbales, j’essayais d’améliorer mes copies lors de mes partiels ou bien dans mes notes en étant plus clair, concis tout en ayant un certain vocabulaire. Je faisais également un sujet de compréhension de texte par semaine.

 

Pour les résolutions de problèmes, ma licence scientifique m’a donné un peu d’avance et d’aisance. C’est la matière que j’ai le moins travaillée avec le raisonnement logique.

 

7) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ORALES aux concours selon toi ?

 

Les principales difficultés des épreuves orales aux concours étaient :

- de savoir se différencier sans paraître arrogant, voire pédant.

- de savoir gérer son stress (qui pouvait amener à des approximations ou à des hésitations).


 

8) Comment t’es-tu préparé aux ORAUX ?

 

Je me suis préparé aux oraux avec des amis en premier lieu puis j’ai réussi à contacter des collègues de travail de mes parents et de leur entourage pour pouvoir passer des entretiens blancs avec eux.

Il faut oser les contacter, mais leurs retours m'ont beaucoup aidé pour les oraux.

 

9) Quelle est l’école qui t’a le plus marquée le jour de tes oraux ? (campus, ambiance, accueil, etc.). Pourquoi ?

 

Ce qui m’a le plus marqué lors des oraux de EM Normandie, c’est l’accueil, tout ce monde mis à disposition pour le bien-être des candidats est assez gratifiant et peu ordinaire.

De plus, le campus était assez « rafraîchissant », j’entends par là de beaux locaux avec de bons espaces de repos, ce qui change de beaucoup d’université où le confort est souvent négligé.

 

 

10) Quel était ton projet professionnel aux oraux ? 

 

Mon projet professionnel aux oraux était de travailler en marketing stratégique en choisissant un Master dans la stratégie Marketing.

 


11) Si tu devais donner 3 conseils à nos membres des communautés pour se préparer aux concours, lesquels donnerais-tu ?
 

Conseil n°1 :​  Être autodiscipliné et motivé à se lever tous les jours et à travailler de son côté. Ça peut paraître dur au début, mais quand on se fixe des horaires et qu’on prend un rythme, travailler régulièrement devient une habitude.

 

Conseil n°2 :​  Respecter ses horaires de coucher/lever ! Je sais exactement quand je dois me coucher et quand je dois me lever pour être en forme et le plus productif la journée. J’ai longtemps eu tendance à négliger mon sommeil, mais en faisant des études supérieures, j’ai vite compris que je devais y faire attention afin de préserver ma santé et la qualité de mon travail.

 

Conseil n°3 :​ Continuer à pratiquer sa ou ses passions. C’est ça qui permet de maintenir son endurance et sa concentration sur le long terme. Sinon, il y a un risque de faire un burn-out.

 

 

12) As-tu travaillé les concours en solo ou accompagné ?

 

J’ai plus travaillé en « solo » étant donné que mes amis n’avaient pas les mêmes objectifs que moi. Cependant, j’ai pu leur demander de l’aide sur certaines matières notamment l’expression.