EM Normandie > Parcours étudiant(e)s > Léa Rhoulam - Échange à l’international : Sabancı University

EM Normandie PE normale.jpg

Université : Sabancı University, Tuzla, Istanbul, Turquie

Durée de l’échange : 5 mois (février à juin)

MEDC N°1 - 3.png

I - Université Sabancı

1) Pourquoi as-tu choisi ce pays / cette université pour ton échange à l’international ?

Raison n°1 : Découvrir Istanbul, sa vie multiculturelle et son architecture.

 

Raison n°2 : Choisir un enseignement d’excellence et une université réputée en Turquie. Sabancı propose les meilleurs accompagnements en ce qui concerne les résidences étudiantes, la vie associative et la présence de médecins sur le campus.

 

Raison n°3 : Profiter du très bon réseau de l’université. Elle a été fondée par la famille détenant la holding Sabancı (TeknoSA, CarrefourSA, RenaultSA, etc.)

 

2) Quel a été le processus d’admission pour réaliser cet échange ? (moyenne de notes, entretiens, etc.).

L’EM Normandie ouvre 2 places pour cet échange. La sélection des étudiants se fait sur dossier. En termes de notes, il faut avoir une moyenne générale supérieure à 12/20.

 

3) Quels sont les 3 principaux cours que tu as suivis au cours de cet échange ? Combien d’heures de cours as-tu eues par semaine ? Quel a été ton cours préféré et pourquoi ?

  • Cours n°1 : Business strategy

  • Cours n°2 : Comparative Politics

  • Cours n°3 : Negociation skills

Il faut s’inscrire au minimum à 5 cours, à raison de 4 heures par semaine par matière. Le choix des cours est très varié. La liste des cours et les syllabus correspondants sont disponibles sur l’intranet. Chaque professeur publie un plan du cours, le matériel recommandé, les livres complémentaires, les dates des contrôles continus et des partiels.

J’ai particulièrement aimé le cours de business strategy. J’ai apprécié les cas pratiques, très bien encadrés par le professeur. En plus des cours magistraux, l’enseignant propose des permanences pour répondre aux questions et revoir les éléments présentés en cours. J’ai pu en bénéficier pour la préparation d’un projet dans cette matière. Par ailleurs, le professeur se rend disponible pour relire le contenu de nos exposés en amont de la présentation finale.

 


4) As-tu rencontré beaucoup d’étudiants internationaux ? De quelles nationalités ?

J’ai rencontré principalement des étudiants du Caucase, du Pakistan, de l’Inde et de l’Ouzbékistan. Ce fut des rencontres très enrichissantes !

 


5) As-tu dû régler les frais de scolarité de l’université en échange ? Si oui, quel est le montant ?

J’ai seulement payé mes frais de scolarité pour l’EM Normandie, il n’y a pas de frais supplémentaires pour cet échange

 

II - La vie en Turquie

6) Le coût de la vie (logement, nourriture, transports, etc.) est-il élevé dans cette ville / ce pays ?

Le coût du logement sur le campus est d’environ 200-300 € par mois. On se situe vers les 500 € pour des logements en centre-ville.

Il faut prévoir entre 30 et 40 € pour une carte de transport en commun à Istanbul. Je conseille d’opter pour les tickets de transport en commun simple (0,65 €) ou le taxi (0,60 € le km).

Istanbul est la ville la plus chère de Turquie mais globalement la vie est bon marché. Vous pouvez visiter le Grand Bazar gratuitement, la Mosquée bleue pour 5 € ou encore le palais de Topkapi pour 13 €. Une pinte de bière vous coûtera environ 2,30 €, un paquet de cigarette environ 3,40 €.

La nourriture et les restaurants sont très peu chers :

  • Street food : 3-5 €

  • Fast food : 4 €

  • Restaurant économique : 5-7 €

  • Restaurant standard : 10 €

  • Restaurant chic : 18-25 €

Un pourboire de 10% est grandement apprécié (mais pas obligatoire).

Voyager en Turquie et à l’extérieur du pays est très abordable (de nombreux vols low cost au départ d’Istanbul à moins de 100 € l’aller-retour).

 

7) La vie au quotidien est-elle facile/pratique (trouver un logement, se déplacer, sortir, internet, etc.) ?

Le réseau de transport n’est pas aussi développé que dans des villes comme Paris ou Londres mais le réseau de tramway est plutôt pratique et économique. Il existe trois lignes de tramway, la T1 étant la plus pratique. Elle relie la majorité des centres d’intérêt de la ville (Grand Bazar, Mosquée bleue, Sainte-Sophie). Istanbul dispose également de deux lignes de métro (M1 et M2). La première permet de relier l’aéroport au centre-ville.

 

Les réseaux de tramway et de métro sont ouverts de 6 heures du matin à minuit et la fréquence de passage oscille entre 5 et 10 minutes. Je recommande de partager des taxis pour se rendre dans le centre-ville d’Istanbul depuis l’université (environ 15 € pour 1h15).

A noter que la ville est immense, il convient d’avoir du temps pour se déplacer d’un endroit à l’autre d’Istanbul. Il faut avoir en tête que le campus est éloigné du centre d’Istanbul. Compter au minimum 2 h de transport en commun pour rejoindre le centre d’Istanbul. Choisir l’université Sabancı, c’est avant tout choisir une vie de campus.

En ce qui concerne le logement, je conseille fortement les résidences étudiantes de l’université. Ce sont des chambres à partager pour 2 ou 4.  L’inscription se fait par mail dès l’affectation à l’université partenaire.

 

8) Quelle est ton expérience (académique, personnelle, associative, etc.) la plus marquante durant cet échange ? As-tu eu beaucoup de temps libre pour profiter du pays ?

J’ai adoré découvrir la richesse culturelle d’Istanbul et de la Turquie dans son ensemble. Visiter Istanbul, c’est ouvrir un livre d’histoire, entre héritage millénaire et quête de modernisme. Je conseille de regrouper les heures de cours sur 3 ou 4 jours de semaine pour libérer le lundi ou le vendredi. Un week-end de 3 jours laisse davantage de temps pour découvrir ce vaste pays.

 

9) As-tu voyagé dans d’autres pays/villes ? Si oui, lesquels ? 

J’ai visité les villes magnifiques de Goreme et Izmir. Goreme est une ville de la région de Cappadoce. Le paysage de la ville est impressionnant avec ses milliers de cheminées constituées par l’érosion. Je recommande de faire un détour par Uchisar, petite ville à 4 kilomètres de Goreme dont les ruelles recèlent de nombreuses maisons troglodytes. J’ai également eu l’occasion de voyager en Grèce et à Chypre.

 

III - Conclusion

10) Quels conseils donnerais-tu à des étudiant(e)s qui souhaitent réaliser cet échange à l’international (voyages, vie quotidienne, logement, transports, etc.) ?

Conseil n°1 : S’inscrire dans les « dormitories » proposés par l’université pour profiter de l’ambiance du campus.

 

Conseil n°2 : Réaliser un road trip à travers la Turquie pour s’imprégner du pays et découvrir cet immense territoire à cheval sur l’Europe et l’Asie.

 

Conseil n°3 : Se garder un peu de temps avant ou après l’échange pour voyager dans des pays proches de la Turquie (Grèce, Chypre, Bulgarie, etc.)