Prénom : Emma

Nom : Dupont

 

Série de baccalauréat + moyenne obtenue : Scientifique, 17/20

Études supérieures + moyenne générale du (ou des) diplôme(s) : Double licence Économie et Histoire à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, 14,3/20

 

Scores TAGE MAGE ? TOEIC ? TAGE MAGE : 280/600 et TOEIC : 990/990

ADMISSIBLE dans quelles écoles ? EDHEC, EM Lyon, SKEMA et Audencia

ADMISE dans quelles écoles ? EDHEC, EM Lyon, SKEMA et Audencia

 

Choix définitif ? EDHEC

MEDC N°1 - 3.png

1) Bonjour, peux-tu nous décrire ton parcours ?

 

Bonjour, je m’appelle Emma Dupont et j’ai 21 ans.

Après un baccalauréat scientifique en Nouvelle-Calédonie, j’ai intégré la double licence Économie et Histoire de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne. A la fin de ma Terminale, je n’avais aucune idée de ce que je voulais faire plus tard, alors j’ai décidé de m’orienter vers un cursus plutôt pluridisciplinaire afin d’avoir accès à plus de débouchés.

J’ai rapidement voulu m’orienter vers le secteur de l’environnement, mais je pensais plutôt faire un Master en Économie du Développement Durable. Cependant, après quelques recherches, j’ai pu voir que la plupart des écoles de commerce proposaient des spécialisations en M2 en Sustainable Business, Sustainability Development, etc. Je me suis donc décidée au début de ma L3 à tenter les concours AST.

 

2) Quels étaient tes expériences marquantes au moment de passer les concours ?

 

Expériences professionnelles (CDI, CDD, stages, intérim, etc.) :

- Équipière polyvalente au McDonalds à Paris pendant 6 mois en parallèle de ma L2.

- Quelques jobs d’été en tant qu’hôtesse ou serveuse (mais qui n’étaient pas très marquants).

 

Expériences internationales (échange, séjours linguistiques, ect.) :

J’ai passé quelques mois en famille d’accueil en Australie au lycée. Je devais aussi partir en Erasmus à Madrid lors de mon S1 de L3 mais je n’ai pas pu à cause de la situation sanitaire.

 

Expériences associatives :

Pendant 1 an, j’ai été membre actif de l’ADEH (Association du Double diplôme Économie et Histoire), pour ensuite devenir trésorière pendant 2 ans. J’ai pu gérer le budget de l’association et aider lors de l’organisation d’évènements étudiants.

J’étais aussi bénévole chargée de communication avec l’association Astérya qui s’occupe de promouvoir l’engagement citoyen, pour organiser le cycle des cafés participatifs.

J’ai de même effectué des actions de bénévolat avec l’association Linkee qui s’occupe de récupérer des invendus afin de confectionner des paniers alimentaires pour les étudiants en situation de précarité.

 

Expériences culturelles :

Je suis née et j’ai vécu toute ma vie jusqu’au début de mes études en Nouvelle-Calédonie. Je pense que cela m’a permis de sortir quelque peu du lot, et notamment lors de mes oraux, où j’ai eu pas mal de questions sur mon pays.

 

Expériences sportives :

Je pratique la boxe à l’Université depuis 2 ans.

 

 

3) Quels étaient les points FORTS / FAIBLES de ta candidature aux concours ?

 

Points FORTS :

- Mon score de TOEIC (990/990)

- Ma formation assez singulière où j’avais d’assez bon résultats (14,3/20).

- Mes expériences associatives qui étaient directement liées à mon projet professionnel et qui ont permis d’apporter une certaine cohérence à mon dossier.

 

Points FAIBLES :

- Mon score assez bas au TM (280/600)

- Mon manque d’expériences professionnelles signifiantes, notamment de stages.


 

4) Qu’as-tu fait pour contrecarrer tes points faibles ?

 

Difficile de contrecarrer mon mauvais score au TAGE MAGE…

Cependant, pour mon manque d’expériences professionnelles, lors des oraux, j’ai justement expliqué qu’être en école de commerce me permettrait d’effectuer de nombreux stages puisqu’ils sont compris dans la formation, et que cela me donnerait l’occasion d’apprendre directement sur le terrain. J’avais bien évidemment regardé les entreprises partenaires de chaque école afin de pouvoir les citer.

 

 

5) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ÉCRITES aux concours selon toi ?

 

Selon moi, le TAGE MAGE reste une épreuve compliquée. C’est un test qui demande énormément d’entraînement, et surtout beaucoup de régularité. Je pense qu’il faut le travailler sur le long terme, afin de pouvoir intégrer les méthodes pour certains types de questions. Car au final, dans les épreuves de types Conditions Minimales, Logique et Calcul, beaucoup de questions de même type reviennent à chaque test.

 


6) Comment t’es-tu préparée aux ÉCRITS ?

 

Je me suis préparé aux écrits en m’aidant du Grand Manuel du TAGE MAGE d’Arnaud et Joachim, et en suivant les cours d’Admissions Parallèles.

Pour le TOEIC, j’ai effectué beaucoup de TOEIC blancs en ligne.

 

7) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ORALES aux concours selon toi ?

 

Je suis une personne qui n’est pas du tout à l’aise à l’oral et j’ai énormément de tics quand je suis stressée (regard en l’air, « hmmmm » quand je réfléchis, etc). J’ai donc trouvé cela assez compliqué de penser à éviter tous ces tics lors des oraux.

Je trouve aussi que sur le moment, c’est assez dur de réussir à dire tout ce que l’on veut pouvoir dire sur soi. Je suis souvent ressortie de la salle en me disant « Mince, j’ai totalement oublié de parler de ça » à cause du stress.

Certaines épreuves au format spécifique, comme celle de l’em lyon avec les 4 questions, peuvent aussi être perturbantes lorsqu’on ne trouve rien de pertinent à répondre.


 

8) Comment t’es-tu préparée aux ORAUX ?

 

Je me suis préparée en faisant plusieurs oraux blancs et j’ai suivi les cours d’Admissions Parallèles.

 

 

9) Quelle est l’école qui t’as le plus marqué le jour de tes oraux ? (campus, ambiance, accueil, etc.). Pourquoi ?

 

J’ai passé les oraux de SKEMA à Nice. J’ai adoré l’ambiance, tous les admisseurs étaient très sympas et très motivés. La présentation de l’école donnait très envie d’y être, et il y avait un soleil énorme donc on a pu profiter de la terrasse.


 

10) Quel était ton projet professionnel aux oraux ?

 

Mon projet professionnel était de devenir directrice RSE d’une entreprise de la grande distribution (notamment Carrefour) à long terme. J’expliquais notamment que je voulais œuvrer pour un comportement plus responsable de la grande distribution, afin de produire moins de déchets, d’avoir une production plus locale, etc.

Pour chaque école je citais le Master qui me permettrait de mener à bien mon projet.


 

11) Si tu devais changer quelque chose dans ta préparation aux concours, que changerais-tu ?

 

Je pense que je commencerais à me préparer au TAGE MAGE plus tôt, pour avoir plus d’entraînement, et aussi pour avoir plus d’occasions pour le passer. 

 

 

12) As-tu travaillé les concours en solo ou accompagnée ?

 

J’ai travaillé les concours avec 2 de mes amis de ma double licence. On révisait souvent ensemble pour le TAGE MAGE et pour les oraux. Mais le plus important, on arrivait à se garder motivées entre nous quand on avait chacun des petits coups de mou.