INSEEC > Vie Associative > La vie associative à l’INSEEC : le Bureau des Arts (BDA)

INSEEC BDA réduite.jpg

Le parcours d’un étudiant en école de commerce est marqué par les nombreuses opportunités d’engagement associatif. Comme dans la plupart des écoles de commerce, on retrouve, à l’INSEEC, le triptyque : Bureau Des Élèves, Bureau Des Sports et Bureau des Arts. Ces bureaux ainsi que les autres associations de l’école rythment la vie des étudiants sur le campus et en extérieur. Concentrons-nous ici sur le Bureau des Arts de l’INSEEC.

 

 

L’association, en quelques mots

 

Qu’il s’agisse de projets associatifs sportifs, humanitaires, orientés sur l’art et la culture, sur la vie étudiante ou le monde professionnel : il y en a pour tous les goûts à l’INSEEC. Pour leur part, les étudiants rejoignant le Bureau des Arts ont la passion de l’art et la culture alliée du désir de promouvoir cette passion aux autres étudiants de l’école.

 

Comme dans le cas de nombreuses associations de l’INSEEC, le Bureau des Arts (ou BDA) se décline sur ses différents campus. Les BDA de l’INSEEC Bordeaux, Lyon et Paris se distinguent par des sensibilités artistiques et projets différents, mais ils se rassemblent autour d’un objectif commun : stimuler leur créativité et développer les talents des étudiants de l’INSEEC, en leur permettant de réaliser des projets liés à l’art et la culture.

 

 

L’organisation de l’association

 

Le recrutement réalisé en septembre et octobre, pour la nouvelle année à venir, permet de constituer un BDA qui s’organise autour de son bureau (président, vice(s)-président(s), trésorier et secrétaire) et en différents pôles ou postes. À titre d’exemple, la quinzaine de membres actifs des équipes du BDA de l’INSEEC Lyon s’organise autour d’un pôle évènementiel, un pôle communication / réseaux sociaux, un pôle création et un pôle dédié à la recherche de sponsors et partenaires.

 

En particulier, le rôle de Président peut-être très large : la direction artistique par la définition de thèmes, de projets et de la stratégie annuelle, la gestion de projet, la coordination des actions et des équipes (entre une quinzaine et une trentaine de membres selon les campus), la gestion administrative et financière, etc. Ce poste est donc très formateur et professionnalisant, au même titre que les autres postes occupés dans les différents BDA. Pour postuler au BDA, il faut faire preuve de créativité : les postulants sont invités à sortir leurs crayons, pinceaux ou instruments afin de faire des candidatures originales et artistiques.

 

Les BDA des différents campus forment régulièrement des partenariats entre eux, afin de proposer un contenu plus riche et d’organiser des événements communs.

MEDC N°1 - 3.png

Les projets et actions des BDA au service de la culture

 

Les BDA des 3 campus se rejoignent dans leur activité de communication : leurs réseaux sociaux respectifs sont alimentés très régulièrement par des points culture, de la vulgarisation afin de faciliter la compréhension de concepts culturels ou artistiques par ses lecteurs, de recommandations sur les musées, films ou séries, des concours de talents artistiques, des jeux-concours, etc. Entre autres, le BDA du campus bordelais réalise de nombreux points sur l’architecture de la ville ainsi que sur son patrimoine gastronomique, dont le vin, tandis que le BDA parisien introduit les élèves à de nombreux sujets autour de la mode.

 

Mais leur rôle ne se cantonne pas aux réseaux sociaux : leur action vise également à animer leur campus respectif. Ainsi, le BDA bordelais anime le campus avec des soirées à thème, brunch en musique, concerts, journées culturelles ou afterworks. L’événement phare de l’antenne bordelaise du BDA est le concours de skate « Figures de Style » (FDS). Cet événement bordelais rassemble plus de 700 personnes autour de la pratique du skate. Lors des éditions de FDS, le BDA met également en place un village associatif présentant des initiatives en faveur de l’insertion professionnelle des jeunes et de la protection de l’environnement. Skate, musique, démonstration de graffitis… autant d’ingrédients qui font de cet événement un incontournable de la vie étudiante de l’INSEEC.

 

 

Conclusion

 

De tels projets enseignent aux membres du BDA les fondamentaux de l’organisation d’événements culturels et artistiques, du management, de la logistique et de la vente, ainsi que de la communication. En plus d’apporter un épanouissement personnel aux étudiants membres, ces expériences associatives sont donc fortement valorisées dans un cadre professionnel.