Écoles > Comment s’y retrouver entre les certifications, les accréditations, etc ?

On s’y perd rapidement entre la reconnaissance par l’État, les certifications, les accréditations (nationales et internationales), etc. On fait le point ci-dessous !

La certification niveau 1, 2 ou 3

Délivré par des ministères ou des organismes agréés par l'Etat, le titre certifié de niveau 1, 2 ou 3 est généralement le premier niveau de reconnaissance qu'une école de commerce peut obtenir pour l'un de ses diplômes. L’ensemble des titres et diplômes certifiés sont répertoriés dans le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

Le niveau de certification (1, 2 ou 3) n’est pas fonction de la qualité de la formation mais du niveau d’études délivré (Bac +5 = niveau 1, Bac +3/4 = niveau 2, Bac + 2 = niveau 3).

Les diplômes visés par l’État

Une école peut demander en plus à ce que son diplôme soit visé par l’État (pour une durée de 6 ans maximum). Cette procédure n’étant possible que pour les écoles reconnues par l'État au préalable, une école qui délivre des diplômes visés par l'Etat est donc forcément reconnue par l'Etat.

Il faut considérer cette reconnaissance comme une « garantie » de l’État quant à la qualité de la formation. Les écoles sont alors soumises à un contrôle pédagogique continu : contenu des formations, jurys d'admission et commissions délivrant les diplômes sont examinés.

MEDC N°1 - 3.png

L’appartenance à la Conférence des Grandes Écoles (CGE)

La Conférence des Grandes Écoles (CGE) est une association loi 1901 qui réunit des grandes écoles d'ingénieurs et de management.

Pour être éligible et devenir membre de cette association, les écoles doivent être reconnues par l’État et délivrer un diplôme national en 5 ans, avec le grade de Master. L'appartenance à la CGE est donc un moyen simple pour repérer les écoles qui répondent à des critères de qualité.

Les accréditations internationales

Ce sont les reconnaissances les plus difficiles à obtenir, notamment EQUIS, AACSB, AMBA. À titre d’indication, moins de 700 business schools possèdent l'accréditation AACSB dans le monde, environ 150 possèdent EQUIS et moins de 1 % des écoles dans le monde possèdent la triple accréditation.

Articlé rédigé par Joachim Pinto : Voir son profil.