Audencia > Parcours d'étudiant(e)s > Parcours de stagiaire : Maëlle Daufresne - Bras droit CEO - Parlapapi

Nom de l’entreprise : Parlapapi

Secteur d’activité : Commerce et distribution

Chiffres d’affaires de l’entreprise/Nombre de salariés : 3 salariés

Nom du poste : Bras droit CEO

Durée du stage : 6 mois

Lieu de travail (pays, ville) : Portugal, Lisbonne

Audencia parlapapi réduite.jpg
MEDC N°1 - 3.png

1) Pourquoi as-tu postulé à cette entreprise ?

Raison n° 1 : Je trouvais le concept d’envoyer des photos via WhatsApp à ses grands-parents très sympa pour permettre de déconstruire le fossé intergénérationnel et aider les grands-parents, peu friands des nouvelles technologies, à garder un lien avec leurs petits-enfants.

 

Raison n° 2 : Je voulais effectuer mon stage dans une start-up pour voir les différentes missions rencontrées dans une entreprise et avoir beaucoup de responsabilités.

 

2) Pourquoi as-tu postulé à ce stage/ce poste ?

J’avais entendu parler du concept d’envoi des photos et j’ai envoyé une candidature spontanée, sans savoir les postes qu’ils proposaient aux stagiaires, en me disant que je pourrais avoir une bonne surprise.

 

3) Quel a été le processus de recrutement ? (Nombre d’entretiens, types d’entretien, au téléphone/en présentiel, types de questions, personnes [+ poste] rencontrées, etc.)

Entretien n° 1 : Entretien classique avec l’un des deux fondateurs de la start-up.

Entretien n° 2 : Réalisation d’un cas. On m’a expliqué rapidement comment rédiger un article SEO puis j’ai eu une heure pour rédiger le brouillon détaillé d’un article. À la fin, j’ai lu mon brouillon et expliqué mes choix au co-fondateur.

Entretien n° 3 : Entretien final avec le deuxième fondateur de la start-up.

 

4) Quels conseils donnerais-tu aux étudiant(e)s qui souhaitent postuler à un stage dans cette entreprise ? Comment se préparer aux entretiens ?

Conseil n° 1 : Se préparer : Revoir la cohérence de son parcours avec les missions qui seront proposées durant le stage, réfléchir à ses points forts et qualités, mais aussi aux compétences qui nous manquent et que nous aimerions développer.

 

Conseil n° 2 : Rester zen : Les entretiens servent à voir si le stagiaire pourrait être utile à la start-up et s’il s’épanouira dans les missions confiées. Les entretiens se passent très bien, les fondateurs racontent leurs parcours et sont à l’écoute des candidats, pas de stress à avoir !

 

5) Quelles étaient tes 3 principales missions au cours de ce stage ?

Les missions sont très nombreuses et variées, il faut être assez polyvalent. Le lundi, je m’occupe de l’envoi de photos aux grands-parents : de la validation de leurs factures à la mise en forme de leur adresse en passant par la vérification du nombre de photos envoyées. Du mercredi au vendredi, je suis en charge de répondre aux questions des clients, par mail et WhatsApp.

Ce sont les seules missions planifiées que j’ai, le reste de la semaine mes tâches varient : je peux être en charge de la comptabilité, mais aussi de la recherche de partenariats avec d’autres entreprises. Pour trouver de nouveaux clients, j’ai travaillé sur la stratégie de rédaction d’articles SEO pour améliorer le référencement naturel du site sur les mots-clés reliés au concept de Parlapapi. Pour cela, j’ai eu un entretien avec un employé travaillant chez Indy, que j’avais contacté sur LinkedIn, et j’ai dû présenter aux deux fondateurs de la start-up un plan stratégique complet, avec un planning détaillé pour les deux prochains mois. Je dois désormais rédiger des articles de blog sur différents thèmes et je suis en charge de choisir les sujets, d’analyser le volume d’internautes qui tapent les mots-clés sur Internet et de dépasser les sites concurrents.

Dans ce processus, j’ai eu une grande liberté d’action et cela me permet de développer de nouvelles compétences, afin de les mettre à profit dans mon stage. Si des missions m’intéressent plus que d’autres, je peux les approfondir et demander à m’y consacrer davantage.

 


6) Quelle était l’ambiance au sein de l’équipe/du département/de l’entreprise ? As-tu des anecdotes à nous partager ?

Dans mon équipe, il y a trois salariés et nous sommes trois stagiaires ou alternants et la moyenne d’âge tourne en dessous de 30 ans. L’entreprise a été créée en 2018 par deux étudiants d’HEC, leur concept est récent et la start-up en plein essor. Afin de mieux nous connaître, nous devions préparer à tour de rôle un topo de 20 minutes sur une de nos passions cachées et l’expliquer aux autres durant la réunion d’équipe hebdomadaire !

Du fait du nombre réduit de personnes, il y a une très bonne entente dans l’équipe et beaucoup de responsabilités pour chacun. Chaque membre, qu’il soit salarié ou stagiaire, est force de proposition et peut donner de nouvelles idées pour participer au développement de la structure. Dans cette jeune start-up, tous les stagiaires ou alternants sont sollicités à donner leurs avis sur les nouvelles orientations que prend l’entreprise. En ce moment, Parlapapi veut élargir son concept à l’envoi de cartes postales via WhatsApp et veut diversifier sa cible, en proposant des abonnements photos pas seulement pour les grands-parents, mais pour tout le monde. Les co-fondateurs de la start-up nous ont demandé de les aider à trouver un nouveau nom pour l’entreprise, et nous demandent régulièrement notre avis sur le nouveau site Internet, les nouveaux canaux d’acquisition ou encore leur futur logo. Ces détails peuvent sembler anodins, mais démontrent bien l’importance de chacun dans la structure.

 

7) Quels sont les 3 enseignements que tu peux tirer de cette expérience professionnelle ?

La grande diversité des tâches permet de développer une large palette de compétences et d’avoir un point de vue global sur l’entreprise, mais il faut être très polyvalent. En une journée de travail, je dois souvent faire plusieurs missions complètement différentes, tout en restant efficace. Lorsque j’attends une réponse d’un client ou la validation du lancement d’une nouvelle mission par un des fondateurs de Parlapapi, je dois mettre ce laps de temps à profit pour avancer sur d’autres tâches. Et de façon générale, pour faire un stage en tant que bras droit du CEO, il ne faut pas avoir peur de surmonter de nouveaux challenges.

La plupart des missions confiées sont propres à la start-up et s’apprennent au début du stage. Il faut donc être avide de développer de nouvelles compétences même si au départ on ne sait pas utiliser certains logiciels ou réaliser certaines tâches. Avoir un bon sens de la débrouillardise est nécessaire : il faut souvent travailler en autonomie et les salariés n’ont pas toujours le temps de réexpliquer plusieurs fois le même processus. Il faut aussi savoir se remettre en question et accepter des conseils pour gagner en efficacité. Une petite start-up ne peut pas se permettre d’avoir un stagiaire qui passe beaucoup de temps sur une mission rapide, il faut être complètement investi dans son stage.

Savoir travailler en équipe est aussi primordial : les missions étant interactives, il est possible que plusieurs personnes travaillent sur une partie d’un même processus. Afin de ne pas perdre du temps dans cette transmission, il faut être clair et précis, et savoir bien expliquer le processus de réalisation de la tâche. Un grand sens de créativité est également attendu : il faut avoir de l’imagination pour développer de nouveaux concepts. Une start-up cherche à déployer son activité commerciale et à gagner de nouveaux canaux d’acquisition pour avoir plus de clients et mieux être connue.

Le travail en équipe permet aussi de demander à quelqu’un de jeter un coup d’œil sur notre projet lorsqu’on est coincé dans sa réalisation, d’avoir un regard neuf sur une question et de mener à bien sa mission. Et puis, on se sent tous responsables du projet et on a tous envie de développer nos compétences pour être complètement force de proposition !

Pour résumer, un stage en tant que bras droit du CEO vous donnera de vraies responsabilités et, si vous décidez de vous impliquer complètement dans l’entreprise, vous développerez une large palette de compétences !

8) Ce stage a-t-il modifié/confirmé ton projet professionnel ?

Au début du stage, je n’avais aucune idée du parcours professionnel que je voulais réaliser. Désormais, je suis certaine que je veux faire un métier en interaction avec les gens, avec de grandes responsabilités et diverses missions à accomplir, afin de ne pas tomber dans la routine. J’aimerais travailler dans le développement commercial des entreprises.