Audencia > Parcours candidat(e)s > Fadi Assi - AST FR

Prénom : Fadi  

Nom : Assi

 

Série de baccalauréat + moyenne obtenue : Bac Scientifique et 12.2/20

Études supérieures + moyenne générale du (ou des) diplôme(s) : DCG / entre 13 et 15 de moyenne chaque année

 

Score TAGE MAGE ? TOEIC ? TAGE MAGE : 267/990 + TOEFL : 119/120

ADMISSIBLE dans quelles écoles ? Audencia, SKEMA, toutes les écoles du concours Tremplin (j’ai passé les oraux de NEOMA uniquement), toutes les écoles du concours Passerelle (j’ai passé les oraux de GEM uniquement)

ADMIS dans quelles écoles ? Audencia, SKEMA, NEOMA, GEM

 

Choix définitif ? Audencia

 

 

1) Bonjour, peux-tu nous décrire ton parcours ?

 

Bonjour, je m’appelle Fadi Assi, j’ai 21 ans et j’intègre Audencia à la rentrée.

Je suis originaire de Beyrouth, où j’ai passé mon baccalauréat scientifique en 2017. C’est alors que j’ai fait le choix de partir à l’étranger pour y effectuer mes études supérieures. Je suis donc venu en France pour commencer une licence d’architecture. Après 6 mois en architecture, j’ai décidé de me réorienter puisque la filière ne me plaisait pas. J’ai donc entamé ma préparation au DCG (Diplôme de Comptabilité et de Gestion) et j’ai passé les concours pour entrer en école de commerce cette année, en Licence 3.

 

 

2) Quelles étaient tes expériences marquantes au moment de passer les concours ?

 

Expériences professionnelles (CDI, CDD, stages, intérim, etc.) :

Assistant comptable – BLOM BANK France (1 mois)

Contrôleur interne – Qonto (fintech, néo-banque) (1 mois)

Missions ponctuelles de promenade et garde de chiens.

 

Expériences internationales (échange, séjours linguistiques, etc.) :

Ma venue en France pour les études.

 

Expériences associatives :

Bénévolat auprès des Restos du Cœur à Paris (6 mois)

Bénévolat auprès de l’association Quartier Partagé à Paris (9 mois).  

 

 

3) Quels étaient les points FORTS / FAIBLES de ta candidature aux concours ?

 

Points FORTS :

  • Mon niveau d’anglais : Je parle anglais couramment, au même niveau que l’arabe qui est ma langue maternelle ou encore le français. Cela m’a permis de passer les tests d’anglais sans vraiment les préparer en amont, et donc de consacrer plus de temps aux révisions pour mes examens ou pour le TAGE MAGE, ainsi qu’à la constitution de mon dossier de candidature. J’ai également obtenu 20/20 à tous mes oraux d’anglais ce qui a donné un bon boost à mes moyennes aux concours.

 

  • Mon statut d’étudiant étranger : Je pense que la dimension internationale de mon profil m’a aidé à me démarquer d’autres candidats, et c’est un point que j’ai pleinement exploité au moment de la rédaction des lettres des motivations et surtout pendant les entretiens de motivation.

 

  • Mes expériences professionnelles : J’ai 2 stages à mon actif, d’une durée assez courte à chaque fois, mais en lien avec mon projet professionnel.

 

Points FAIBLES :

Mon score au TAGE MAGE (267/600) : Je suis quelqu’un de peu – voire pas – organisé donc le fait de devoir travailler le TAGE MAGE de manière régulière était un vrai challenge pour moi, surtout en parallèle du DCG qui est un diplôme très exigeant, beaucoup plus qu’une licence classique.

 

 

4) Qu’as-tu fait pour contrecarrer tes points faibles ?

 

J’ai décidé de recourir à l’institut de préparation Admissions Parallèles, puisque je savais que j’en aurais besoin, surtout pour le TAGE MAGE. J’ai également donné mon maximum pendant les oraux parce que je sais que je suis très à l’aise à l’oral et donc ma note pourrait tout à fait compenser mon faible score au TAGE MAGE.

 

 

5) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ÉCRITES aux concours selon toi ?

 

La préparation du TAGE MAGE était sans doute la principale difficulté. C’est une épreuve qui demande beaucoup de travail, d’effort, et de rigueur. Il faut vraiment savoir gérer son temps afin d’atteindre un bon score parce que la clé c’est le travail, la préparation et la répétition.

 

 

6) Comment t’es-tu préparé aux ÉCRITS ?

 

J’ai préparé les écrits avec l’institut de préparation Admissions Parallèles, qui m’a beaucoup aidé pour le TAGE MAGE. J’ai commencé à me familiariser avec le TAGE MAGE pendant l’été entre ma L1 et ma L2 (sans Admissions Parallèles). Je n’ai jamais atteint un score de 200/600 même après l’avoir passé 2 fois, faute de travail et de discipline. J’ai réalisé que je ne fournissais pas le travail nécessaire pour atteindre un bon score, et l’idée de devoir travailler le TAGE MAGE m’angoissait, c’était quelque chose que je repoussais au lendemain sans cesse.

 

Le fait d’être accompagné par Admissions Parallèles, avoir des explications et des applications en temps réel, ainsi que des horaires de travail réguliers, m’a énormément aidé et je suis parvenu à gagner plus de 100 points par rapport à mon premier passage pour atteindre mon score de 267/600. Certes, le score n’est pas exceptionnel, mais l’augmentation de 100 points l’est ! Sans ce gain de points, je pense que je n’aurais même pas eu le courage ni la motivation de passer les concours.

 

 

7) Quelles sont les principales difficultés des épreuves ORALES aux concours selon toi ?

 

La difficulté des épreuves orales est liée à leur caractère imprévisible. En effet, on peut se préparer aux épreuves orales, préparer des réponses, faire des oraux blancs… mais on ne peut jamais être préparé à toutes les questions possibles. Cette incertitude peut engendrer un stress qui est difficile à gérer pour certains. Il faut donc être à l’aise avec le fait que l’on ne peut pas se préparer pour tout, il faut être confiant en soi et tout donner.

MEDC N°1 - 3.png

8) Comment t’es-tu préparé aux ORAUX ?

 

J’ai effectué plusieurs oraux blancs avec Admissions Parallèles qui m’ont été utiles, surtout pour les entretiens un peu spéciaux comme ceux d’Audencia avec l’exposé. De mon côté, j’avoue que j’ai fait le strict minimum ; j’ai uniquement préparé les questions types, un peu « clichés » et prévisibles (pourquoi l’école, le programme de l’école, les spécialisations, les associations, le projet professionnel, je devais justifier ma réorientation, etc.). Je suis quelqu’un qui est très à l’aise à l’oral et j’aime bien parler de mon parcours ainsi que de ma personnalité, donc j’y suis allé sans trop faire d’effort au niveau de la préparation et en ayant confiance en moi. Tous mes oraux se sont très bien passés et j’ai réussi à avoir de très bons résultats (20/20 à GEM, 19/20 à NEOMA et SKEMA, 16/20 à Audencia).

 

 

9) Quelle est l’école qui t’a le plus marqué le jour de tes oraux ? (campus, ambiance, accueil, etc.). Pourquoi ?

 

Il y a 2 écoles qui se sont démarquées à mes yeux : SKEMA et Audencia

SKEMA au niveau de l’ambiance et de l’accueil. Même si le campus ne m’a pas plu et même si je n’ai pas choisi d’intégrer cette école, l’accueil a été remarquable. Les admisseurs étaient toujours présents, ils répondaient aux questions, faisaient l’effort de parler aux admissibles, venaient vers les gens quand ils les voyaient seuls pour leur parler... Ils avaient également préparé un très bel amphithéâtre d’accueil le midi.

 

Audencia est une école qui m’a marqué pour plusieurs raisons, la première étant leurs infrastructures. L’école vient juste de finir des travaux d’agrandissement et de modernisation et leur campus est grand et très beau, surtout leur bibliothèque. De plus, j’ai senti le sérieux de l’école tout au long de la journée, que ce soit à travers l’organisation ou l’amphithéâtre de présentation, chose que je n’ai pas ressentie dans les autres écoles.

 

 

10) Quel était ton projet professionnel aux oraux ?

 

Mon projet professionnel était de travailler dans le secteur de l’audit et du conseil, éventuellement en tant qu’auditeur financier.

 

 

11) Si tu devais changer quelque chose dans ta préparation aux concours, que changerais-tu ?

 

Je travaillerais beaucoup plus le TAGE MAGE, et je l’aurais fait avec beaucoup plus de rigueur et de motivation, en suivant les plannings du Grand Manuel du TAGE MAGE - N°1 des VENTES, etc. ou en travaillant avec d’autres personnes, comme ma camarade de classe qui passait les concours en même temps que moi. 

 

 

12) Si tu devais donner 3 conseils à nos membres des communautés pour se préparer aux concours, lesquels donnerais-tu ?

 

Conseil n°1 : Soyez organisé : je suis sûr que ce n’est pas la première fois que l’on vous donne ce conseil, mais je pense qu’il est toujours bien de le rappeler ! C’est vraiment primordial de savoir organiser son temps, parce que la préparation aux concours est une tâche extrêmement chronophage, surtout pour le TAGE MAGE. Je vous dis ça en tant que personne qui n’a pas eu à préparer le TOEIC (donc du temps en plus) et qui s’est quand même sentie submergée par tout le travail qu’il y avait à faire! Il faut s’y prendre le plus tôt possible avec le plus de sérieux possible. Une raison pour laquelle je vous donne ce conseil c’est simplement parce que je ne l’ai pas suivi moi-même et je me suis vite retrouvé débordé. Si j’étais plus organisé, j’aurais très probablement obtenu un meilleur score au TAGE MAGE.

 

Conseil n°2 : Soyez spontané, mais réfléchi : pour les oraux, le but n’est pas d’apprendre des réponses par cœur, ou d’imaginer toutes les questions possibles. Je trouve qu’il faut être naturel, puisque le but de l’entretien est de vous connaître. Le jury veut vraiment savoir qui vous êtes, quelle est votre personnalité, etc. Bien sûr il faut préparer les questions types et bien connaître l’école : « Pourquoi est-ce qu’on se présente à telle école en particulier ? », etc. Mais l’important c’est de rester soi-même. Personnellement, je n’avais même pas appris mon pitch par cœur. Je savais les idées clés et à chaque fois je laissais mon cerveau faire à l’oral. À chaque entretien, j’avais l’impression qu’il s’agissait d’une simple conversation et non pas d’une épreuve. Les entretiens se sont très bien passés, le jury était de bonne humeur parce qu’il s’agissait d’un échange et non d’un interrogatoire. Il faut savoir mener les entretiens et tendre des perches pour pousser le jury à poser des questions que vous voulez qu’il pose. Il n’y a rien de pire si le jury doit sans arrêt essayer de vous relancer parce que vos réponses sont trop courtes ! Il faut avoir envie de parler de soi-même et le faire avec confiance, sans pour autant tomber dans l’arrogance.

 

Conseil n°3 : Soyez confiant : Il n’y a aucune raison pour laquelle vos épreuves vont mal se passer, sauf si vous n’êtes pas préparés bien sûr… Mais a priori les candidats sont tous plus ou moins bien préparés. Donc ayez confiance en vous et votre travail, puisque vous aurez tout donné pendant presque un an voire plus pour ceux qui s’y prennent tôt. La confiance que vous aurez en vous influencera vos résultats, que ce soit à l’écrit ou à l’oral.