Audencia > Parcours candidat(e)s > Romain Andrieux - AST2 FR

Prénom : Romain     Nom : Andrieux

 

Série de baccalauréat + moyenne obtenue :

Reprise d’étude à 25 ans.

DAEU A Littéraire option Mathématiques, Moyenne : 16,82/20. Mention très bien.

Études supérieures + moyenne générale du (ou des) diplôme(s) :

L1 DCG en alternance, 1 an en cabinet comptable. Nantes, La Joliverie. Moyenne : 16,16/20.

L2 BTS NDRC en 1 an. Nantes, St Félix-Lasalle. Moyenne : 17,73/20.

L3 Bachelor Global Business option finance, Coventry University, Moyenne: 78/100. Mention Très Bien.

 

Scores TAGE MAGE et TOEIC ? TAGE MAGE : 357/600 ; TOEIC : 960/990

ADMISSIBLE dans quelles écoles ? Audencia (seule école à laquelle j’ai postulé).

ADMIS dans quelles écoles ? Audencia.

Choix définitif ? Audencia. Major du concours avec 18,44/20 de moyenne générale.

MEDC N°1 - 3.png

1) Bonjour, peux-tu nous décrire ton parcours ?

Bonjour, je m’appelle Romain, je vais avoir 30 ans et mon parcours est singulier.

J’ai arrêté mes études en terminale ES, étudiant en sport-études Basket-ball. J’avais misé un peu trop sur une hypothétique carrière professionnelle. Après une blessure au genou, j’ai dû me résigner et chercher du travail. J’étais pompier volontaire en Loire-Atlantique et après plusieurs emplois, j’ai signé un contrat militaire comme Pompier de Paris.

J’ai beaucoup aimé les classes militaires, j’ai repris confiance et obtenu de très bons résultats théoriques. Quand mon contrat est arrivé à échéance, j’ai voulu intégrer Saint-Cyr mais j’avais déjà dépassé l’âge maximum. Ce fut une réelle déception, j’ai quitté l’armée et j’ai décidé de partir vivre à l’étranger. J’ai vécu et travaillé une année en Angleterre, une année en Australie et quelques mois en Asie du Sud-Est.

 

J’ai tenté de reprendre mes études en Australie mais c’était financièrement compliqué, j’ai alors postulé pour un D.A.E.U avec l’Université de Nantes et j’ai été admis. Je suis rentré en France et j’ai débuté ma reprise d’études. Ce diplôme de niveau 4 m’ouvrait la voie aux études supérieures. Originaire de Nantes, Audencia a toujours été un objectif pour moi mais encore une fois c’était compliqué financièrement à ce moment-là. J’ai donc opté pour un DCG en alternance car dès la reprise de mes études, j’ai construit un projet professionnel autour de l’économie, l’audit et la finance. Après une année de cabinet, l’absence de l’anglais et le manque de perspective internationale m’ont fait changer de parcours. J’ai poursuivi sur un BTS en un an pour pouvoir accéder à un Bachelor étranger. Le Bachelor Global business de Coventry et sa spécialité finance qui appréhende les questions de stratégies financières, d’analyse des risques, d’investissement et de fusion acquisition n’a fait que renforcer mon projet professionnel, intégrer le PGE d’Audencia en alternance avec la spécialité finance.

 

En septembre, je vais débuter mon alternance comme analyste financier junior pour une multinationale et les cours sur le campus parisien d’Audencia.

2) Quelles étaient tes expériences marquantes au moment de passer les concours ?

 

Expériences professionnelles (CDI, CDD, stages, intérim, etc.) :

Pompier de Paris. Armée de terre.

 

Expériences internationales (échange, séjours linguistiques, etc.) :

- Serveur, Barman à Londres (1 an)

- Fruit-picker, serveur et barman en Australie (1 an)

- Accueil auberge à Kuala Lumpur, Malaisie (quelques mois)

- L3 Bachelor Global Business option finance en Angleterre

 

Expériences associatives :

- 19 ans de basket-ball. Joueur, entraineur équipes jeunes, arbitre

- 10 ans pompier volontaire

 

Expériences sportives :

- Cross militaire

- Tournois internationaux en Basket-ball (sport-études)

- Championnat national, jeune espoir en moins de 21 ans

 

3) Quels étaient les points FORTS / FAIBLES de ta candidature aux concours ?

 

Points FORTS :

- Mes expériences à l’étranger.

- Mes engagements associatifs.

- Mes résultats académiques (mention Très Bien en Bachelor)

 

Points FAIBLES :

- Sentiment d’illégitimité, sentiment d’imposture lié à mon parcours, mon âge.

- Manque de temps, de préparation (CDI à temps-plein de nuit durant mon Bachelor + engagement pompier 72H par mois).


 

4) Comment t’es-tu préparé aux ÉCRITS ?

 

Pas de recette miracle, beaucoup de travail pour me préparer de manière intensive en peu de temps. Le TAGE MAGE par exemple, je me suis arrangé avec les pompiers et le travail et j’ai tout coupé deux semaines. J’ai pris 15 jours intensifs pour le préparer, 10 heures par jour. Avec du recul, c’était vraiment trop peu surtout pour la partie logique qui je pense mérite un travail de fond. Je termine à 357/600 mais avec un craquage complet sur la partie logique qui m’empêche d’atteindre les 400.

La principale difficulté est de se préparer au TAGE MAGE, une épreuve qui mérite une réelle préparation tout en assurant les résultats académiques de son Bachelor car les deux sont essentiels pour avoir un dossier idéal. Je me suis préparé avec Le Grand Manuel du TAGE MAGE.

 

Le TOEIC mérite d’être préparé également pour atteindre le score parfait mais un étudiant avec une année à l’étranger ou à l’aise en anglais arrive au-dessus des 900/990 sans trop de préparation. La capacité à se concentrer en continu pendant deux heures est la principale difficulté. J’ai passé un TOEIC blanc une semaine avant le vrai TOEIC, 980/990 au blanc, 960/990 le jour J, parfois une seconde d’inattention et on perd le fil d’une discussion.  

 

 

5) Comment t’es-tu préparé aux ORAUX ?

 

L’oral d’anglais peut réellement poser un problème aux étudiants fragiles en anglais. Il est une chose de comprendre l’anglais grâce aux séries TV, chansons et réseaux sociaux mais il en est une autre d’avoir une discussion sur le conflit de la pêche européenne post-Brexit ou le manque de parité homme – femme à la tête des gouvernements. L’année en Bachelor avec l’université de Coventry m’a préparé à cette épreuve, je n’ai donc rien changé à mes habitudes, juste une lecture de l’hebdomadaire The Economist qui je pense est un bon entrainement pour les possibles sujets des oraux. Concernant la pratique de la langue, un étudiant d’IAE, de droit ou de DCG aura souvent moins pratiqué qu’un étudiant d’école de commerce, de LEA ou de Bachelor à l’étranger. Il faut donc selon sa situation, selon son niveau, préparer cette épreuve d’anglais bien en amont car un bachotage ne fera pas de miracle.

 

Pour ma part, je suis tombé sur un texte relatant l’efficacité des femmes au pouvoir, Merkel et Arden notamment, comparé aux hommes durant la pandémie de la COVID-19 (Note : 16,5/20. Coefficient 4).

 

 

6) Quel était ton projet professionnel aux oraux ?

 

Concernant l’entretien de motivation oral, je pense sincèrement que cette épreuve est de loin la plus importante des concours, cela ne veut en aucun cas dire qu’il faut sous-estimer les autres, seulement que l’oral peut tout faire basculer, en bien ou en mal. Sans faire trop de publicité, j’ai acheté le livre « Le Manuel des Entretiens de Motivation » : je l’ai lu et relu, j’ai préparé ma présentation, j’ai préparé les questions de manière à ne pas être surpris lors de l’épreuve. Le livre vous prépare très bien, trop bien même car le jour J vous attendez des pièges qui ne viendront peut-être pas.


Mes conseils pour l’oral :

- Ayez un projet professionnel clair, précis et soyez capable d’en parler. D’où l’importance de ne pas jouer un rôle et d’être vous-même. Je souhaitais depuis des années travailler dans la finance, j’ai expliqué pourquoi, qu’est ce qui m’intéressait vraiment dans ce domaine. J’ai présenté mes objectifs à court, moyen et long terme, j’ai parlé de l’alternance, de l’entreprise qui était déjà prête à m’accueillir.

- Prenez les commandes de votre entretien. Si vous laissez la main, attendez-vous à avoir des surprises. Ce n’est pas toujours possible, mais en choisissant vos arguments, vos exemples et en faisant des liens entre l’école et vos expériences associatives, sportives ou académiques, vous tracez les lignes directrices de l’entretien. Vous tendez des perches que le jury saisira pour ses prochaines questions.

(Note de l’oral : 19/20. Coefficient 8).


 

7) Si tu devais changer quelque chose dans ta préparation aux concours, que changerais-tu ?

 

Je changerais ma préparation au TAGE MAGE, je doublerais mon temps de préparation. J’ai pour objectif de tenter un MS Finance dans le TOP 3 en 2023, le but ultime serait d’intégrer le MS Finance d’HEC. Avec un score supérieur à 400/600, j’aurai pu garder mon score pour ma candidature mais avec 357/600, je sais que je vais devoir repasser le TAGE MAGE durant ma deuxième année d’alternance.